Accueil Article 5528-chapitre-1691

5528-chapitre-1691

Chapitre 1691 – Question de Compétences

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Nephis resta un moment à réfléchir aux propos de l’enchanteur.

Une arme aussi puissante que son détenteur…

Lentement, des étincelles blanches s’allumèrent au fond de ses yeux.

Une Mémoire croissante.

Elles existaient, mais étaient extrêmement rares. La plupart du temps, les épées dont elle avait entendu parler n’avaient même pas été obtenues en tuant des Créatures du Cauchemar, mais étaient plutôt des Reliques d’Héritage d’Aspect.

Avoir une épée qui lui permettrait d’exprimer pleinement la puissance de son Aspect était déjà assez excitant. Mais si cette épée pouvait également refléter sa puissance en tant que Titan Transcendant, et en tant qu’héritière de la lignée du Dieu du Soleil…

Une telle lame serait en effet digne de tuer des dieux.

À condition que Nephis en soit digne.

Elle jeta un coup d’œil à Maître Sunless, qui restait calme et posé. Était-il vraiment capable de forger une telle Mémoire ?

Soudain, le jeune homme sembla avoir une autre allure aux yeux de la jeune femme.

Il est précieux… une ressource précieuse, je veux dire. Cassie s’est vraiment surpassée cette fois-ci.

Si ce qu’il avait dit était vrai.

Nephis hésita un instant.

“Pouvez-vous vraiment le faire ?”

Maître Sunless lui adressa un sourire électrique.

“Je ne l’ai jamais fait auparavant, mais je suis persuadé que c’est possible. Il se peut que personne d’autre n’en soit capable, mais moi si.”

Elle haussa les sourcils, ayant du mal à se méfier de sa confiance. Non seulement parce qu’il était difficile d’imaginer que quelqu’un qui lui ressemblait puisse être malhonnête, mais aussi parce qu’elle pouvait vaguement sentir sa passion.

Nephis ne doutait pas que Maître Sunless était un artisan inspiré. Elle connaissait bien l’ambition artistique, et la sienne était du genre à produire des miracles.

Bien sûr, il pouvait tout simplement délirer. Mais Cassie ne l’aurait pas envoyée ici s’il y avait le moindre doute sur ses capacités.

Comment Valor avait-il pu ne pas repérer ce talent ?

Elle détourna le regard, étudiant les abominables vestiges qui les entouraient. C’était une sacrée collection… comme le charmant jeune homme ne semblait pas être un grand combattant, il avait dû se procurer ce matériel avec des éclats d’âme et de l’argent. Rien que cela en disait long sur son dévouement.

Nephis soupira.

“En quoi êtes-vous si différent des autres enchanteurs ?”

Il sourit.

“C’est très simple. Avez-vous lu le rapport d’exploration du Tombeau d’Ariel ?”

Maître Sunless devint soudain silencieux, et pâlit un peu.

D’une manière assez attachante.

“Oh… je suis profondément désolé, Dame Nephis. J’ai dit quelque chose de stupide. Vous étiez là vous-même.”

Il se déplaçait d’un pied à l’autre, essayant de cacher son embarras.

“…Quoi qu’il en soit, vous devez connaître le culte du Sortilège du Cauchemar mentionné dans le rapport. Il y avait parmi eux des sorciers d’un genre très particulier, appelés tisseurs.”

Nephis acquiesça.

“En effet. Et alors ?”

Le jeune enchanteur hésita un instant.

“Toutes les personnes qui créent des Mémoires aujourd’hui en sont capables grâce à leur Aspect. En vérité, ce ne sont pas eux qui créent les Mémoires… c’est le Sortilège du Cauchemar qui le fait à leur place.”

Il désigna l’un de ses yeux d’onyx.

“Mais je suis différent. Grâce à l’un de mes Attributs, je possède la capacité de voir la trame magique des Mémoires. Et puisque je peux la voir, je peux m’efforcer de la comprendre. Ainsi, mes Mémoires ne sont pas le produit d’une fusion symbiotique entre mon Aspect et le Sortilège du Cauchemar. Ils sont le fruit d’une compétence. Ma compétence, que j’ai aiguisée et améliorée pendant de nombreuses années.”

Nephis l’écouta attentivement. Ce qu’elle entendait… était plutôt merveilleux.

C’était un bon rappel de ne jamais sous-estimer personne. Cet humble jeune homme ne semblait pas exceptionnel comparé aux milliers d’autres Maîtres et aux Saints exaltés. Il vivait sa vie tranquillement, loin des projecteurs, sans gloire.

Et pourtant, il était, lui aussi, une existence singulière. Dans son métier si particulier, il n’y avait personne de plus accompli.

Il existait un nombre infini d’Attributs, d’Aspects et de Mémoires. N’importe qui pouvait être une merveille à sa manière et être capable de faire des choses que tout le monde jugerait impossibles.

Nephis prit une décision.

Je vais faire confiance à ses compétences.

De toute façon, il n’y avait pas d’inconvénient à faire confiance au charmant enchanteur. Même s’il échouait, Nephis se retrouverait au point de départ, sans arme pour affronter les Souverains, mais n’ayant pas d’autre choix.

Elle se retrouva donc à répondre à son léger sourire par le sien.

“Dans ce cas, je vous félicite pour votre ingéniosité et votre persévérance, Maître Sunless.”

Nephis s’attarda un instant, puis demanda :

“Vous avez dit que la création d’une telle épée nécessiterait beaucoup d’efforts de notre part à tous les deux, et que nous devrions passer beaucoup de temps ensemble. Que vouliez-vous dire ?”

Il soupira, et lui fit signe de quitter l’inquiétante salle de stockage. Alors qu’ils passaient devant l’élégante devanture de la boutique de Mémoires et retournaient dans la salle à manger du café, le charmant jeune homme expliqua d’un ton plaisant :

“La première partie est sans doute plus facile à répondre. En somme, j’aurai besoin de votre aide à certaines étapes de la forge. Ce n’est un secret pour personne que vos flammes naissent de l’âme, Dame Nephis… ainsi, je suis enclin à penser qu’elles sont les plus appropriées pour forger une arme liée à l’âme.”

Il resta silencieux un instant, puis poursuivit, hésitant :

“La seconde partie est plus… sensible. D’habitude, je n’ai pas trop de mal à choisir les enchantements qui conviennent aux Mémoires que je crée. Mais celle-ci sera assez spéciale, et elle doit donc s’adapter parfaitement à vous et à vos pouvoirs. Cela ne sera possible que si j’ai une connaissance approfondie de vos pouvoirs et de la façon dont vous vous comportez au combat. Il me serait très utile d’observer de près votre maniement de l’épée et votre Aspect… et pas seulement sur un terrain d’entraînement.”

Nephis lui jeta un regard curieux.

“Connaissez-vous bien l’art de l’épée, Maître Sunless ?”

Le charmant jeune homme sourit.

“Eh bien… je n’en ai peut-être pas l’air, mais je m’y connais en épée. Ainsi que le maniement d’autres armes. Après tout, si l’on veut forger une arme, il faut savoir la manier, pas vrai ?”

Il s’arrêta un instant, regarda autour de lui, puis dit avec une pointe de fierté mal cachée dans la voix :

“En fait… je ne voudrais pas me vanter, mais… j’ai été très bien placé dans un des tournois du Dreamscape.”

Nephis cligna des yeux.

Un… tournoi du Dreamscape ?

Ce jeu illusoire ?

Soudain, elle sentit une émotion inconnue monter dans son cœur froid et brûlant.

Le contraste entre la fierté timide qui se lisait sur le beau visage de l’enchanteur et la bêtise de la chose dont il était si fier… était… était si…

Mignon.

Nephis dut détourner le regard.

“Ah. Je vois… c’est remarquable. Dans ce cas, nous pouvons arranger quelque chose.”

Ce disant, elle prit une profonde inspiration et se dirigea vers la porte.

“Il se fait tard et je dois retourner au château. Nous resterons en contact. Oh… et merci pour le gâteau, Maître Sunless. Il était délicieux.”

Il sembla un peu surpris.

“Vraiment ? Très bien. J’attendrai, alors. Bonne nuit, Dame Nephis !”

La Cloche d’Argent sonna mélodieusement tandis qu’elle partait.

En sortant, Nephis sentit le vent frais caresser ses joues. Elle garda une expression neutre tandis qu’elle se dirigeait vers le ferry pour le château.

[Alors, qu’en penses-tu ?]

La voix de Cassie résonna dans sa tête quelques instants plus tard.

Nephis réfléchit quelques instants.

[J’aime ce que j’ai vu. Même s’il ne parvient pas à me forger une épée digne de ce nom, nous devrions essayer de le recruter comme maître de Mémoires pour les Gardiens du Feu.]

Cassie resta silencieuse un moment.

[…Tu as aimé ce que tu as vu, hein ?]

Nephis ne daigna pas répondre. Pourquoi Cassie était-elle si espiègle en ce moment ?

Eh bien… en fait, elle était contente de voir son amie revenir à un semblant de normalité. Bien que peu de gens l’aient remarqué, Cassie n’allait pas très bien depuis quelques années. C’était bon signe si elle était d’humeur à plaisanter.

Nephis se sentit soulagée.

Mais au moment où elle pensait cela, son amie reprit soudainement la parole :

[Mais, Neph… j’ai un petit conseil à te donner. Tu sais, c’est juste une chose à laquelle il faut penser. La prochaine fois que tu rencontreras un jeune homme et que tu aimeras ce que tu vois… ne commence pas la conversation en demandant s’il peut “satisfaire tes besoins”. Tu pourrais lui donner de fausses idées…]

Nephis fronça les sourcils.

De quoi parle-t-elle ? Satisfaire mes…

Elle repensa à sa conversation avec Maître Sunless et se figea.

Soudain… le vent n’était plus aussi frais.

Rougissant profondément, Nephis se couvrit le visage et s’éloigna.

Ses pas étaient un peu précipités.

error: Contenue protégé - World-Novel