Accueil Article 5527-chapitre-1690

5527-chapitre-1690

Chapitre 1690 – Une Lame pour Tuer les Dieux

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Naturellement, Nephis doutait de la véracité de l’affirmation de Sunny. Elle le regarda en silence pendant quelques instants, puis haussa les sourcils.

“Mais vous n’êtes qu’un Ascendant… pardonnez-moi d’être brutale. Comment un Ascendant peut-il créer quelque chose d’aussi puissant ?”

Sunny pouvait comprendre qu’elle mette en doute sa capacité à tenir une telle promesse. Cependant, il pensait ce qu’il avait dit. Parce qu’il pensait à un moyen de réaliser quelque chose comme ça depuis très, très longtemps.

Il s’attarda un instant, puis soupira.

“C’est plus facile que vous ne le pensez… non pas que n’importe quel Ascendant en soit capable, bien sûr. Mais ma façon de créer des Mémoires est assez unique, alors je peux faire plus que la majorité. Ce… serait plus facile pour moi de vous montrer. Voulez-vous me suivre ?”

Nephis ne bougea pas, le regardant attentivement.

“Cela ne me dérange pas de vous suivre, Maître Sunless. Mais pas encore.”

Il fronça un peu les sourcils.

“Pas encore ?”

Elle hocha lentement la tête, le visage immobile. Sa voix était égale :

“Oui, je…”

Nephis marqua un temps d’arrêt, puis ajouta stoïquement :

“Je n’ai pas encore fini mon gâteau.”

Sunny pensa qu’il avait mal entendu.

Quoi ?

Il cligna des yeux. Mais Nephis ignora son regard confus, ramassa élégamment sa cuillère et reporta son attention sur la part de gâteau aux cerises.

Elle le mangea sans se presser, gardant une expression sereine. Il ne pouvait dire si elle en appréciait le goût ou si elle était simplement réticente à gaspiller de la nourriture. Quelques minutes plus tard, Nephis posa sa cuillère, s’essuya les lèvres avec une serviette et hocha la tête avec courtoisie.

“Je vous remercie. Combien vous dois-je ?”

Sunny secoua lentement la tête.

“Non, non. C’est… la maison qui offre.”

Qu’est-ce qui se passe dans sa tête ? Ils parlaient de tuer des dieux, et puis ils s’arrêtaient… pour un gâteau ?

Sunny ne se plaignait pas.

En fait, il aurait aimé la voir manger un gâteau entier plutôt qu’un petit morceau, si elle l’avait voulu.

Dix gâteaux, même… mais ce serait un peu cher…

“On y va, alors ?”

Il se leva et la guida jusqu’au sous-sol de la Merveilleuse Mimique. Contrairement au jour où il avait conduit Telle de la Plume Blanche pour récupérer [Excuse Tardive], Sunny se dirigea vers l’arrière de la boutique.

Nephis le suivit, regardant autour d’elle avec une pointe de curiosité. Il lui donna une explication utile :

“C’est la Boutique de Mémoires du Brillant Emporium. Comme vous le savez peut-être, je ne fais pas la publicité de ma capacité à fabriquer des Mémoires, si bien que la plupart des clients me considèrent comme un marchand disposant d’un vaste réseau de relations. Ils consultent notre inventaire ici ou nous chargent de chercher une Mémoire qui corresponde à un ensemble de paramètres personnalisés.”

Nephis acquiesça.

“L’intérieur est de très bon goût. Il vous sied bien.”

Hein ?

Sunny n’était pas sûr de ce qu’elle voulait dire, mais sourit en signe d’appréciation.

“Merci. La plupart des clients ne voient que la boutique, mais ce n’est en fait que la façade de l’entreprise. Mon atelier se trouve derrière cette porte. Et au-delà de cette porte, je garde des matériaux précieux.”

Alors que Sunny ouvrait la porte, Nephis demanda d’un ton égal, comme à son habitude :

“Puis-je vous demander pourquoi vous êtes si réticent à révéler votre talent, Maître Sunless ?”

Il s’attarda un instant.

“Certainement. Il y a de nombreuses raisons, mais surtout… je n’aime pas les grands clans. Ne le prenez pas mal, Dame Nephis.”

Elle sourit faiblement.

“Aucunement.”

Sunny la conduisit dans la réserve de matériaux, qui était une vaste salle noyée dans l’obscurité, avec seulement quelques lanternes éclairant son étendue. Ces lanternes étaient destinées à Aiko, qui l’aidait parfois à fabriquer des objets.

Nephis s’arrêta à l’entrée.

L’entrepôt de matériaux était très différent de la devanture raffinée. L’atmosphère y était froide et inquiétante… sinistre, même. C’était parce que ce lieu était rempli de restes monstrueux, la plupart appartenant à des Créatures du Cauchemar véritablement angoissantes.

Des os grotesques, des carapaces évidées d’abominations et des artefacts étranges de toutes sortes s’y trouvaient. Les restes de la Bête Hivernale étaient là. Des éclats d’ombres gelées s’y trouvaient également, parmi d’autres trophées que Sunny avait collectés au cours des quatre dernières années.

Il marcha jusqu’au milieu du vaste entrepôt souterrain et se tourna vers Nephis, pointant du doigt les alentours.

“Une Mémoire puissante doit être fabriquée à partir de matériaux puissants — sinon elle ne survivra pas au poids de ses propres enchantements. Les restes des Créatures du Cauchemar sont la source la plus facilement accessible pour de tels matériaux, même si ce n’est pas la seule.”

Nephis regarda autour de lui avec un intérêt contenu.

“…Vous êtes donc tombé sur les restes d’une abomination Impure ? C’est ce qui vous permet d’affirmer que vous pouvez forger une épée tueuse de dieux ?”

Sunny sourit et secoua la tête.

“Non. En fait, ce que je voulais vous montrer, ce ne sont pas les matériaux, mais plutôt la réserve elle-même. Avez-vous remarqué à quel point elle est grande ?”

Nephis hocha lentement la tête, ce qui fit sourire Sunny.

“Sainte Cassia a dû vous informer que ma boutique est en fait un Fléau Ascendant. En effet, le volume intérieur… semble un peu trop vaste, n’est-ce pas ?”

Elle s’attarda un peu, et haussa les épaules.

“Il est difficile de le dire sans savoir quelle créature vous avez tuée pour recevoir cet Écho. Mais oui, je me serais attendue à ce qu’il soit beaucoup plus petit. Les Mémoires de stockage dimensionnel de Rang Ascendant sont généralement bien plus modestes.”

Sunny se désigna du doigt.

“Mais, voyez-vous, ce stockage dimensionnel est un peu unique. Car son volume ne dépend pas du Rang et de la Classe de la créature, mais plutôt de la puissance de l’âme de son maître. Dans ce cas, il s’agit de mon âme.”

Nephis resta silencieuse un moment.

“Dans ce cas, il semblerait que vous ayez une âme exceptionnellement puissante.”

Il gloussa, faisant apparaître un petit sourire sur les lèvres de la jeune femme.

“Merci pour le compliment. Mais là n’est pas la question.”

Elle fronça les sourcils, puis le transperça soudain d’un regard intense.

“Voulez-vous dire que… ”

Sunny acquiesça.

“En effet. Il ne m’est pas impossible de créer une Mémoire liée à l’âme de son porteur, et donc aussi puissante que lui. Vous me semblez être quelqu’un qui ne cessera de se renforcer, Dame Nephis. Il n’est donc pas impossible que votre épée devienne un jour assez tranchante pour tuer un dieu.”

Sunny était un peu malhonnête… mais seulement un peu.

En vérité, son ambition n’était pas de reproduire les enchantements du Coffre de la Convoitise. Ce qu’il voulait, et ce qu’il essayait de faire depuis un moment, c’était de reproduire le trait [Lié] du Manteau d’Onyx, qui faisait que son Attribut était aussi puissant que son âme.

La raison en était le changement de sa perception du pouvoir, et de sa vision des Mémoires, après être devenu Transcendant. Sunny avait compris depuis longtemps que les êtres vraiment puissants ne cherchaient pas à accroître leur puissance à partir des armes qu’ils maniaient et des outils qu’ils utilisaient — parce qu’ils étaient eux-mêmes la puissance. Les armes et les outils n’étaient destinés qu’à canaliser leur propre force, et non à être une source de puissance extérieure.

Pourtant, Sunny avait toujours fait l’inverse. Il était devenu un guerrier mortel, certes, mais la plupart de ses victoires provenaient de l’utilisation intelligente des enchantements de ses puissantes Mémoires, qu’il pouvait exploiter plus efficacement que les autres Éveillés grâce à ses yeux altérés par le Tissage du Sang.

En étant banni du Sortilège, il avait perdu la plupart de ces Mémoires. Cela lui avait montré, de manière assez cruelle, la différence entre le pouvoir interne et le pouvoir externe.

Ainsi, même si Sunny pouvait se fabriquer un arsenal diversifié de Mémoires puissantes, il ne l’avait pas fait. Parce qu’il était suffisamment puissant pour ne pas en avoir besoin, et qu’il ne souhaitait pas être induit en erreur par une confiance excessive en une force imméritée. Il préférait atteindre cette force lui-même.

Ainsi, il suivrait les traces de ceux qui étaient vraiment divins.

Ainsi, les seules Mémoires que Sunny voulait créer pour lui-même étaient celles qui l’aideraient à mieux canaliser son propre pouvoir, ou qui lui apporteraient une simple commodité. Il voulait également que ces Mémoires soient capables de suivre ses progrès.

C’est pourquoi… il devait maîtriser l’enchantement [Lié].

Le problème, dans ce cas, était que forger une Mémoire possédant un tel trait n’était pas facile, car elle devait être intimement liée à l’âme même de l’individu.

…Mais ce serait différent si Nephis et sa flamme de l’âme, ainsi que la Couronne de l’Aube, étaient là pour l’aider.

error: Contenue protégé - World-Novel