Accueil Article 5529-chapitre-1692

5529-chapitre-1692

Chapitre 1692 – Retour Client

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

De retour au Brillant Emporium, Sunny se tenait immobile au milieu de la salle à manger. Son visage était figé.

Les rues de Bastion étaient devenues sombres depuis longtemps, et un silence paisible l’enveloppait.

Un peu plus tard, il baissa les yeux et fixa l’ombre lugubre.

Je… n’ai pas imaginé tout cela, n’est-ce pas ?

L’ombre lui rendit son regard et haussa les épaules. Néanmoins, elle semblait étrangement heureuse.

Peut-être ?

Non… Nephis était bel et bien là à l’instant. Son assiette était toujours sur la table, et son verre était encore en grande partie rempli d’eau.

Non seulement elle était là, mais Sunny était apparemment en train de lui fabriquer une épée liée à l’âme.

Lentement, son visage pâlit.

…Qu’est-ce que j’ai fait ?!

Sur le moment, tout cela semblait parfaitement raisonnable et astucieux. Non seulement il allait pouvoir réaliser son ambition de reproduire l’enchantement [Lié] avec l’aide de Neph, mais elle allait aussi lui révéler les secrets de son art de combat transcendant, de son plein gré.

Sans parler de la somme importante qu’il gagnerait pour la commission.

Mais maintenant, Sunny paniquait !

Pourquoi insistait-il pour passer beaucoup de temps avec elle ? C’était tout le contraire de ce que l’humble commerçant était censé faire ! Sa seule tâche était de rester aussi loin que possible de Nephis et de vivre une vie tranquille et paisible.

Et voilà qu’en l’espace de quelques jours, Sunny se retrouvait mêlé à Nephis et à Cassie. D’une certaine manière.

Ça ne faisait pas partie du plan !

Mais c’était aussi… pas si mal ?

Malgré le fait que la situation actuelle soit contraire à ses plans, Sunny se mit à sourire.

En fait, malgré sa panique, il était aussi heureux que l’ombre lugubre.

Trop même, au point que son deuxième avatar était en train de fredonner une mélodie joyeuse dans Ravenheart… ce qui poussa Rain à le dévisager bizarrement.

Sunny s’arrêta brusquement de fredonner.

…Merde.

Il devait le faire maintenant !

***

Le lendemain, Sunny informa Aiko, quelque peu endormie, qu’Étoile Changeante avait visité la boutique tard dans la soirée pour commander une Mémoire.

La petite fille le fixa un moment, puis demanda, d’une voix bourrue :

“Ah oui ? Qui d’autre est venu ? Le Père Noël ?”

En entendant ce nom inconnu, Sunny fronça les sourcils.

“Le Père Noël ? Qui est-ce ? Y a-t-il un nouveau Transcendant dans le Domaine de l’Épée ?”

Aiko se contenta de secouer la tête et de regarder ailleurs.

“Peu importe. Donc, vous me dites que Cassie et Étoile Changeante en personne ont visité le Brillant Emporium, mais qu’elles ont toutes deux attendu que je sois partie pour passer un peu de temps avec vous seule. Est-ce que j’ai bien compris ?”

Sunny cligna des yeux plusieurs fois.

“Je veux dire, c’est une façon étrange de présenter les choses, mais oui. Grosso modo.”

Elle acquiesça.

“Bien sûr. Pourquoi pas ? Je ne devrais pas être surprise, vraiment.”

À ce stade, Sunny commençait à s’offusquer.

“Qu’est-ce qu’il y a ? Je pensais que tu serais heureuse ! Nous aurons bientôt un tas de fragments d’âme !”

Aiko bailla.

“Oui… c’est super. N’oubliez pas de me donner un gros bonus, alors.”

Son ton lui disait de la laisser tranquille, mais Sunny n’était pas disposé à le faire.

“C’est vrai ! Elle a même complimenté mon gâteau !”

La petite fille s’éleva silencieusement vers le plafond. Il la regarda avec confusion.

“Qu’est-ce que tu fais ?”

Aiko répondit d’un ton sarcastique :

“Je vérifie l’alcool. J’ai fait l’inventaire hier, alors ne croyez pas que je vais manquer de découvrir la quantité que vous avez engloutie après mon départ…”

Sunny leva les bras au ciel.

“C’est comme ça que tu parles à ton patron ?!”

Elle se moqua.

“Je m’excuse. Ne croyez pas que je vais manquer de découvrir combien vous avez englouti après mon départ, patron.”

Secouant la tête, il marmonna quelques jurons et alla se préparer pour les clients du matin.

Quelques jours passèrent dans une tranquillité oisive. Il ne se passait pas grand-chose au Brillant Emporium, alors Sunny attendit simplement d’être contacté par les Gardiens du Feu.

Curieusement, le Seigneur des Ombres se trouvait dans la même situation. Les anciens du clan Valor prenaient tout leur temps pour discuter de la manière de négocier avec lui, et il n’avait rien de mieux à faire que d’attendre.

Seul l’avatar de Ravenheart était occupé, puisque lui et Rain étaient en train de planifier la chasse à l’abomination Éveillée.

Quelques jours plus tard, Sunny fut distrait par le bruit d’assiettes qui roulaient dans la salle à manger. Levant les yeux de la cuisinière, il s’essuya les mains et alla voir ce qui s’était passé.

Lorsqu’il sortit de la cuisine, il découvrit qu’Aiko s’était enfoncée la tête la première dans le sol. Une nouvelle cliente se tenait à l’entrée, la lumière du soleil se déversant sur ses épaules et illuminant sa silhouette élancée.

Les clients la regardaient avec une admiration silencieuse.

Nephis, quant à elle, regardait vers le bas avec une pointe d’incompréhension dans les yeux :

“Aiko… tu vas bien ?”

Elle portait à nouveau des vêtements civils, ayant cette fois remplacé la robe d’été criminelle par un pantalon blanc à la mode et un chemisier noir ajusté.

La petite fille marmonna un juron étouffé et se releva lentement du sol.

“Ah, oui… je vais parfaitement bien, Dame Nephis. Euh… qu’est-ce qui vous amène ici ?”

Sunny se posa la même question. Il s’attendait à ce que Cassie le prévienne par télépathie, ou que l’un des Gardiens du Feu vienne lui remettre une invitation. Le fait que Nephis soit arrivée en personne était plutôt étrange. Avait-elle beaucoup de temps libre ?

En fait… probablement, elle attendait que les anciens du clan Valor prennent une décision. De la même manière que le Seigneur des Ombres attendait. Mais cela n’expliquait toujours pas pourquoi elle était venue au Brillant Emporium.

Secrètement perplexe, Sunny s’approcha, s’assura que Nephis ne puisse pas le voir et lança un regard suffisant à Aiko.

Après quoi, il se détourna avec une expression plaisante.

“Bienvenue. Je ne m’attendais pas à ce que vous reveniez si tôt dans notre établissement, ma dame.”

Nephis resta silencieuse quelques instants, et dit d’un ton neutre :

“Je suis ici pour poursuivre la discussion que nous avons entamé la dernière fois. Oh, et…”

Son expression resta stoïque.

“Je suis un peu assoiffée. Pourriez-vous me servir du thé ? Et quelque chose pour l’accompagner… un gâteau fera l’affaire…”

Le sourire de Sunny vacilla un instant.

Il soupira.

“Je crains que nous n’ayons pas de gâteau pour le moment. Mais !”

Son menton se releva un peu.

“On m’a dit que mes gaufres étaient à tomber. Asseyez-vous, je vous prie… je suis à vous dans un instant.”

error: Contenue protégé - World-Novel