Accueil Article 5489-chapitre-1668

5489-chapitre-1668

Chapitre 1668 – Os Creux

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Sunny poussa son corps à travers la dernière partie de l’étroite fissure et se retrouva soudain dans un vaste espace ouvert. Il fit un pas sur le côté, s’accrochant à la surface poreuse de l’os ancien, et permit à Nephis de le suivre sur une corniche dangereuse.

Elle ne pouvait pas voir car tout était encore plongé dans une obscurité impénétrable, mais en dessous d’eux… tout un monde caché s’étendait à perte de vue, débordant de vie.

Ils se trouvaient actuellement dans le sternum de la divinité morte, dont la taille était comparable à celle d’un modeste continent. Tout comme le reste des os, il était creux, englobant un royaume à part entière. La moelle osseuse qui remplissait autrefois la vaste étendue de l’intérieur du sternum avait disparu depuis longtemps.

À sa place, une jungle épouvantable avait poussé.

L’air humide était chargé d’un mélange indescriptible d’odeurs fortes. Au-dessous d’eux, une canopée impénétrable d’innombrables arbres se balançait comme une mer vermillon, la plupart d’entre eux étant extraterrestres et monstrueux, avec des feuilles d’un rouge vibrant. Des fougères primordiales s’élevaient comme des tours fleuries, tandis que des lianes et des buissons sauvages se dressaient comme des murs entre les troncs escarpés. De la mousse rouge sang recouvrait le tout comme un tapis moelleux.

Sunny ne pouvait pas vraiment voir les couleurs dans l’obscurité, mais il en savait assez pour les deviner. En dehors du Fragment du Royaume de l’Ombre, la jungle brillait de sa propre lumière pâle, et il avait donc vu sa véritable apparence.

Ici et là, des piliers colossaux d’une flore abominable s’élevaient jusqu’au dôme du sternum, s’attachant aux fissures de sa surface — c’étaient les vrilles que la jungle avait étendues pour atteindre le ciel. Elle s’en servait pour s’abreuver de la lumière diffuse du soleil lorsque les nuages cachaient ce dernier, les faisant repousser à chaque fois qu’elles étaient incinérées.

…Et, bien sûr, il y avait toutes sortes de choses ignobles qui vivaient sous la canopée de la jungle souterraine.

Des hordes de puissantes abominations y vivaient — des Corrompues, des Supérieures, et même des Maudites. Certaines d’entre elles étaient énormes et grotesques, d’autres si petites qu’il était difficile de les remarquer à l’œil nu. Toutes avaient été baptisées par le besoin impérieux de naître et de grandir à la surface, et seules celles qui étaient assez chanceuses et vicieuses pour atteindre la maturité pouvaient descendre dans les Creux et espérer y survivre, loin du regard impitoyable des cieux incandescents.

La jungle sombre était extrêmement mortelle, et la plupart des morts que l’on pouvait y trouver étaient particulièrement épouvantables.

C’était l’endroit où Sunny avait ramené Nephis après avoir été séparée d’elle pendant quatre longues années.

Ce… n’est pas vraiment romantique.

Il soupira secrètement, puis tourna la tête pour la regarder.

Nephis ne semblait pas perturbée par l’obscurité, l’odeur de la jungle et l’indescriptible chœur de bruissements qui les envahissaient. Son beau visage affichait une expression calme, son corps svelte était détendu et la pointe de l’épée qu’il lui avait donnée était dirigée vers le sol.

La flamme blanche qui dansait dans sa paume se reflétait au fond de ses yeux gris et calmes.

Pendant un instant, Sunny pensa qu’il y avait l’ombre d’une émotion vive dans ces yeux, mais elle disparut, remplacée par son habituel calme réservé.

“À quelle distance sommes-nous du sol ?”

Il hésita un instant.

“Il est préférable d’invoquer une Mémoire. Il y a un peu de dénivelé.”

Elle acquiesça, puis sa peau d’albâtre s’enflamma d’un doux éclat pendant un court instant.

Sunny s’attendait à ce que Nephis invoque la cape translucide qui lui était familière, mais au lieu de cela, une paire de magnifiques ailes blanches se tissa dans la lumière derrière elle. Nephis saisit la poignée de son épée, et fit un pas dans le vide, glissant vers le bas avec une grâce envoûtante.

Alors qu’elle descendait vers la jungle, la flamme qui brûlait dans sa main était comme une étoile filante solitaire.

Il soupira, et la suivit dans sa chute. Pendant que Sunny tombait, sa silhouette ondula et se transforma en un corbeau noir, dont les plumes ne se distinguaient pas de l’obscurité environnante.

Nephis descendit dans la jungle comme un esprit de lumière, illuminant les troncs tordus des arbres anciens et la mousse rouge qui y poussait. Ses ailes battirent une fois, envoyant une puissante rafale de vent dans les profondeurs de la forêt, puis disparurent dans un doux bruissement.

Sunny se posa derrière elle, reprit sa forme humaine et la fixa quelques instants.

Ses pensées étaient en désordre.

Belle… vraiment trop belle.

Il ne pouvait même pas imaginer ce qu’avait dû ressentir ce pauvre Dormeur, sauvé des profondeurs du désespoir, embrassé et guéri par quelqu’un d’aussi époustouflant. Un bel esprit de grâce céleste qui l’avait trouvé au plus profond de l’enfer.

En tout cas, c’était mieux que d’être sauvé par un sinistre démon des ténèbres comme Sunny.

Quel veinard !

Il nota mentalement de tenir le Rêveur Ray à l’écart des femmes de son entourage — les dieux savaient que Sunny avait déjà été brûlée pour avoir sauvé un Dormeur ! — Sunny s’avança et fit signe à Nephis de le suivre.

Elle le fit, gardant le silence pendant un moment.

Finalement, Nephis demanda :

“Devons-nous être si imprudents ?”

Sunny n’avait pas essayé de faire preuve de prudence, avançant à grandes enjambées. C’était loin de la façon dont quelqu’un aurait dû se comporter dans une Zone de Mort, et surtout dans une zone aussi vicieuse et vile que les grandes cavités à l’intérieur des os du dieu mort. C’était tout à fait compréhensible que Nephis soit troublée par son attitude, se promenant dans la jungle mortelle comme s’il était le propriétaire de l’endroit.

Mais c’était le cas… en un sens.

Sunny secoua la tête.

“Nous sommes en sécurité, pour l’instant.”

Mais dès que sa voix fut avalée par les bruits de la jungle, ils entendirent un autre son.

Un sifflement profond, rauque et lourd de quelque chose de géant qui respire.

Nephis leva son épée, prête à frapper.

Mais ce n’était pas nécessaire.

Un instant plus tard, les arbres devant eux s’écartèrent, révélant une petite clairière. Une créature hideuse y était allongée sur un tapis de mousse et de feuilles pourries.

Son corps ressemblait à une colline de chair brûlée, avec des muscles terriblement saillants sous une peau noire et pourrie. Sa forme était vaguement humanoïde, mais l’énorme tête de la Créature du Cauchemar ressemblait à celle d’un chacal, les mâchoires légèrement écartées étant assez vastes pour avaler un immeuble entier. Les crocs imposants brillaient d’un éclat doré, et derrière eux se cachait une langue noire, couverte de plaies et de cicatrices.

Un Monstre Supérieur.

Curieusement, l’abomination ne bougeait pas. Ses yeux géants étaient fermés, tandis que sa respiration était profonde et calme. Rien n’indiquait qu’il les avait sentis.

Nephis fixa l’être monstrueux pendant un moment, puis jeta un coup d’œil à Sunny. Il eut droit à un spectacle rare… un soupçon de doute se lisait sur son beau visage.

“Il est… endormi ?”

Il jeta un coup d’œil à la Créature du Cauchemar, et acquiesça.

“Bien sûr.”

Ne prêtant aucune attention au Monstre Supérieur, Sunny passa devant lui avec une froide indifférence.

“…C’est moi qui l’ai endormi, après tout.”

error: Contenue protégé - World-Novel