Accueil Article 4461-chapitre-1359

4461-chapitre-1359

Chapitre 1359 – Ne Pas Voir Le Mal

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Sunny pâlit soudain.

Attends. Ce n’est pas possible…

Les runes décrivant le Linceul de la Pénombre refirent surface dans sa mémoire…

[Elles y trouvèrent réconfort, sécurité et abri. Avec le temps, les voix des dieux se turent l’une après l’autre, ne laissant derrière elles qu’un vaste et terrible silence. C’est ainsi que les sybilles embrassèrent l’Estuaire, et c’est ainsi qu’elles tombèrent.]

Il regarda Cassie d’un air sombre et dit, la voix un peu rauque :

“La… Souillure ?”

La jeune aveugle hocha tristement la tête.

“Oui. La Souillure s’est répandue à partir de l’Estuaire, consumant Verge, la cité des Chercheurs. De là, elle remonta lentement le courant, menaçant de dévorer toutes les autres colonies du Grand Fleuve. Les sybilles et leur peuple leur livrèrent une guerre de longue haleine. Finalement, la plupart de leurs cités tombèrent — certaines tombèrent aux mains des Souillés… mais pas toutes.”

Son beau visage sembla délaissé pendant un moment. Cassie soupira.

“Les sybilles étaient vraiment redoutables à l’apogée de leur puissance. Ce n’est pas un hasard si elles ont réussi à guider leur peuple à travers les horreurs de la Guerre du Chaos et à pénétrer dans le Tombeau d’Ariel saines et sauves. Même les Souillés ont eu du mal à conquérir les villes régies par les sybilles… comment ne le feraient-ils pas, si les défenseurs connaissaient les secrets de l’avenir ?”

Elle s’arrêta un instant et prit une petite gorgée de vin.

“Mais la chose même qui donnait du pouvoir aux sybilles a fini par devenir leur perte. Les villes les plus solides… sont tombées sous les coups des sybilles elles-mêmes. Parce qu’elles ont été corrompues par les aperçus de l’Estuaire et qu’elles ont succombé à la Souillure, laissant la pourriture se répandre de l’intérieur.”

La jeune aveugle soupira à nouveau, puis secoua la tête.

“Il y a un an, il y avait trois sybilles à Grâce Déchue. L’une d’entre elles était déjà Souillée et enterrée dans son temple. Des deux autres, Dusk était la plus jeune. L’aînée des sybilles… avait caché les signes de la Corruption à tout le monde jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Le jour où elle a perdu le contrôle, j’ai pris la place de Dusk.”

Elle s’attarda un instant et fit un geste vers la ville en contrebas.

“Voilà ce que j’ai réussi à préserver. J’ai pu rallier les défenseurs de Grâce Déchue et tuer la sybille Souillée. Mais à ce moment-là, une grande partie de la ville avait déjà été perdue. Pire encore, les sceaux contenant les autres Souillés avaient été brisés. Et elle… elle était une créature bien plus terrifiante que l’autre. Tout ce que j’ai pu faire, c’est abandonner les navires-îles contestés et évacuer ceux qui restaient le plus en amont possible.”

Cassie sourit faiblement et leva les mains, laissant sonner la chaîne dorée.

“D’où ces entraves. Et les gardes sourds. Je suis la souveraine de cette cité, mais en même temps, je suis une menace pour elle… c’est du moins ce que pensent le Peuple du Fleuve, qui ne sait pas que je ne suis pas vraiment Dusk. Je craignais que mon affinité avec les révélations ne m’expose au même danger que les sybilles, mais curieusement, je suis immunisé contre ce danger. Pouvez-vous deviner pourquoi ?”

Sunny et Nephis la regardèrent en silence, ne sachant que répondre. Sunny était un peu désorienté.

Je comprends pourquoi Nephis ne risque pas de devenir une Souillée. Son âme est incorruptible… mais comment Cassie peut-elle être immunisée elle aussi ?

Il secoua la tête.

“Je n’en suis pas sûr.”

Elle gloussa, puis se désigna du doigt.

“C’est parce que je suis aveugle.”

Ses magnifiques yeux bleus fixaient le monde, sans le voir. Cassie soupira doucement.

“Quoi que les sybilles aient vu dans leurs visions de l’Estuaire, je ne peux pas le voir. C’est pourquoi la vérité de l’Estuaire ne peut pas me corrompre… ou du moins, ne peut pas me corrompre de la même manière qu’elle a corrompu les sybilles. Dans les visions que j’ai eues avant d’entrer dans le Tombeau d’Ariel, je pouvais en principe voir. Mais depuis que je suis ici, je ne vois que les ténèbres. Qui aurait cru que ce serait une bénédiction ?”

Elle sourit et bougea légèrement les mains, laissant la chaîne dorée retomber sur ses genoux.

“Peu importe. Je savais que vous finiriez par arriver, mais je ne savais pas combien de temps cela prendrait. Je suis donc restée à Grâce Déchue et j’ai défendu la ville contre les attaques des Souillés. Ce fut… une longue année. Qu’est-ce qui vous a pris autant de temps ?”

Nephis se pencha en avant et saisit la main de Cassie. Des étincelles blanches brillaient dans ses yeux gris et calmes.

“Tu t’es bien débrouillée, Cas. Je suis désolée. Nous sommes entrés dans le Cauchemar bien plus en amont, et il nous a fallu beaucoup de temps pour voyager dans le passé. Nous avons rencontré une tempête temporelle en chemin… c’est pourquoi, si une année s’est écoulée pour toi, ce n’était que quelques mois pour nous.”

Sunny s’attarda quelques instants, puis ajouta :

“Mais tu le savais déjà, n’est-ce pas ? C’est grâce à toi qu’Ananke a su nous rencontrer et nous indiquer la direction de Grâce Déchue.”

Une expression étrange apparut sur le visage de Cassie. Il fronça les sourcils, déconcerté par sa réaction.

“Quoi ? Qu’est-ce qui ne va pas ?”

La jeune aveugle hésita.

“Je suis désolée… mais qui est Ananke ? Et que veux-tu dire par là qu’elle savait qu’il fallait vous guider jusqu’à Grâce Déchue ? J’ai bien peur de ne pas comprendre.”

Sunny et Nephis échangèrent un regard sombre. Après un moment de silence, elle demanda prudemment :

“…N’est-ce pas toi qui a envoyé un message par rêve à la Prêtresse de Weave ? Pour la prévenir de notre arrivée ?”

Cassie secoua simplement la tête.

“Envoyer un message par rêve ? Je ne sais même pas comment faire une chose pareille, et encore moins qui est la Prêtresse de Weave. Je n’aurais pas non plus su où vous étiez. Es-tu en train de dire qu’il y a quelqu’un qui le savait ?”

Sunny ressentit soudain une inquiétante prémonition.

Il était quelque peu convaincu que c’était Dusk qui avait envoyé des instructions à Ananke pour les rencontrer et les guider jusqu’à Grâce Déchue. Maintenant qu’il savait que Cassie avait pris la place de la dernière Sibylle, et qu’elle n’était pas l’être mystérieux qui tirait les ficelles du Cauchemar dans les coulisses…

Il y avait une petite possibilité, bien sûr, que Dusk ait tout arrangé avant d’être effacé de l’existence par l’arrivée de Cassie. Mais c’était infiniment petit… la dernière sybille avait-elle seulement existé dans le Cauchemar ? Pourquoi le Sortilège prolongerait-il sa ligne temporelle au-delà du moment où les braves y sont entrés ?

Et même si c’était le cas, quelles étaient les chances que Dusk connaisse non seulement sa nature de fantôme conjuré par le Sortilège, mais aussi tout ce qui concernait les braves et leur mission ?

Presque zéro.

Cependant…

Si ce ne fut pas Dusk ou Cassie, alors qui aurait pu posséder à la fois une connaissance approfondie du futur et assez de perspicacité pour le manipuler ?

Sunny serra les dents, troublé.

“Non seulement elle savait quand et où nous entrerions dans le Cauchemar, mais elle savait aussi beaucoup plus. C’est ainsi que nous avons fini par trouver notre navire… le Briseur de Chaînes. Et nous avons réussi à venir jusqu’ici.”

Cassie semble stupéfaite.

“Le… Briseur de Chaînes…”

Elle resta silencieuse un moment, puis frissonna et dit, la voix sombre :

“Alors… c’était peut-être la Tourmenteuse*.”

 

 

*NDT : Le “Tourmenteur” devient la “Tourmenteuse”.

error: Contenue protégé - World-Novel