Accueil Article 4079-chapitre-1202

4079-chapitre-1202

Chapitre 1202 – La Bataille du Crâne Noir (16)

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Ailleurs sur le champ de bataille, une épée faite de pures ténèbres transperça une silhouette faite d’un soleil aveuglant. Le chevalier rayonnant chancela, tandis que la chevalière ténébreuse se tenait calmement, le regardant de ses deux yeux cramoisis indifférents.

Sainte tordit son épée, et les ténèbres qu’elle contenait semblèrent s’étendre, dévorant avec avidité l’éclat de son ennemi. Le Reflet de Chevalier de l’Été s’assombrit et se convulsa, comme s’il essayait de crier.

Cependant, aucun cri ne se fit entendre.

La figure rayonnante devint morne et translucide. Un instant plus tard, un réseau de fissures apparut soudain à la surface de la lumière mourante, puis, avec un léger bruit de miroir brisé, le Reflet explosa en d’innombrables éclats de verre argenté.

Sainte rengaina son épée avec indifférence et déplaça son regard, à la recherche d’un nouvel adversaire.

***

Séparé d’elle par une grande distance, un ver titanesque abattit son poids monstrueux puis se tordit, attrapant quelque chose d’invisible dans sa gueule. Les innombrables créatures qui composaient l’Écho se mirent à glisser, réduisant l’ennemi invisible en poussière.

***

Au cœur du champ de bataille, cachée par la pluie, une belle démone hurla lorsqu’une lame invisible lui trancha le visage. Elle recula en titubant et tomba, des larmes pourpres roulant sur le sol.

Devant elle, une vague silhouette se dessina soudain dans le flot des gouttes d’eau qui tombaient et l’éclat des éclairs.

Une voix froide et impitoyable sortit de la pluie :

“Stupide fille… tu aurais dû rester douce et innocente, comme tu l’étais avant…”

Maîtresse des Bêtes serra les dents.

“Je… je n’ai pas encore fini, vieil homme… tu n’as pas encore gagné…”

La pluie rit.

“Maintenant, meurs… notre petite bagarre était amusante…”

***

[Vous avez tué un humain Transcendant, Croc Sinistre.]

[Votre ombre devient plus forte.]

[Vous avez reçu…]

L’imposante monstruosité vacilla, l’étincelle de vie disparaissant de ses yeux. Sunny, qui avait enfoncé le Péché de Réconfort dans le crâne du Saint jusqu’à la garde, était juché sur le museau de la bête, s’accrochant d’une main à la fourrure grise. Il se figea un instant.

J’ai… gagné ?

Le corps de Croc Sinistre s’inclina, puis bascula. Comme la forme Transcendante du Saint était assez haute, il y avait une distance considérable jusqu’au sol. Sunny le chevaucha jusqu’en bas, tenant toujours la poignée du Péché de Réconfort.

La bête géante s’écrasa, faisant trembler le sol. Encore sous le choc, Sunny récupéra son épée et se releva, jetant un coup d’œil circulaire sur le champ de bataille depuis le sommet du géant abattu.

J’ai gagné…

Après quoi, il perdit pied et roula dans la boue.

La boue était fraîche et agréable au toucher.

Derrière lui, l’énorme carcasse ondulait et rétrécissait, se transformant lentement en un cadavre d’homme.

Sunny s’attarda quelques instants, essayant de comprendre que lui, Perdu de la Lumière, avait vraiment tué un Saint.

C’était si étrange.

Il se souvenait encore très bien du jour où le Temple de la Nuit avait été détruit. À l’époque, l’apparition de Saint Cormac avait rempli son cœur d’une peur indescriptible… le combat entre Cormac et Marée Céleste qui avait suivi était encore plus terrifiant. Il avait l’impression d’être une fourmi coincée au milieu d’un affrontement entre deux dieux.

L’île entière avait été détruite par leur combat sans merci. Tout cela semblait… apocalyptique.

Et maintenant, Sunny avait lui-même tué un être semblable.

Il avait tué un Saint de ses propres mains au combat.

…Bien sûr, il ne l’avait pas fait seul.

Nephis !

Subitement surpris, Sunny se leva d’un bond et se précipita à l’endroit où il l’avait vue pour la dernière fois.

Elle était toujours là, luttant pour se relever. Son casque avait disparu, et il pouvait voir des gouttes de sang couler de ses oreilles, de son nez, et même de ses yeux. Son visage était pâle, les cheveux humides y collaient en fines mèches.

“Neph !”

Il glissa sur la boue et tomba à genoux près d’elle, posant ses mains sur ses épaules. Elle laissa échapper un souffle rauque, puis se releva en tremblant avec son aide. Sunny sentit la chaleur de la flamme blanche passer de son corps au sien.

Lentement, sa peau s’enflamma et des flammes blanches s’échappèrent d’en dessous. Les égratignures sur son visage disparurent et les taches de sang s’évaporèrent, la laissant pâle et immaculée.

Un gémissement douloureux s’échappa de ses lèvres, et Nephis vacilla. Il la soutint.

Elle resta silencieuse un moment, essayant de contenir la douleur, puis demanda :

“…On a gagné ?”

Sunny poussa un soupir de soulagement.

“Oui. Il est mort.”

Elle grimaça.

“…Bien.”

Il avait envie de rire.

“Bien ? Bien ?! C’est tout ce que tu as à dire ?”

Mais alors…

Le sourire disparut lentement du visage de Sunny.

Nephis le regarda quelques instants. Son visage était trop proche, mais Sunny n’y voyait pas d’inconvénient.

Puis, un coin de sa bouche se retroussa légèrement.

“…Pourquoi en faire tout un plat ? C’était… juste un Saint…”

Il la regarda fixement, sentant un sentiment de triomphe envahir son cœur.

Mais ensuite…

Son sourire disparut peu à peu de son visage.

***

Séparée d’eux par les ravages de la bataille, une jeune fille aveugle se tenait au milieu d’un vaste cercle de cadavres, des gouttes de sang tombant de sa rapière et de son armure. Derrière elle, une femme aux cheveux d’or et aux yeux ambrés s’appuyait lourdement sur une lance.

Soudain, la jeune aveugle frissonna et baissa son épée. Ses épaules s’affaissèrent.

En se retournant, elle ignora les ennemis qui se précipitaient et regarda le ciel chargé de nuages.

Son visage, d’une beauté exquise, était solennel.

***

Mordret leva son épée, prêt à frapper sa sœur.

Mais il se figea.

Ses yeux étranges, semblables à des miroirs, tremblèrent.

Comme s’il avait oublié Morgan, il se retourna lentement et regarda le ciel avec une expression sinistre.

***

Le sourire disparut lentement des lèvres de Sunny.

Le vent était froid.

Dans l’éclair, il parut soudain plus pâle qu’un fantôme. Son visage se décomposa.

Nephis fronça les sourcils.

“Sunny ? Qu’est-ce qu’il y a ?”

Il avait l’air effrayé.

Sans répondre, Sunny se détourna lentement d’elle et releva la tête avec une expression de terreur totale.

“Je… je ne… je ne sais pas… quelque chose ne va pas…”

Sa voix se noya dans un coup de tonnerre assourdissant. Neph hésita un instant, puis traça son regard et leva les yeux vers le ciel.

Il ne semblait rien y avoir.

…Sauf une étrange obscurité ondulante.

Pendant quelques instants, le champ de bataille sembla s’immobiliser.

C’est alors que le ciel s’effondra et se sépara, dévoré par une faille abyssale qui semblait mener aux profondeurs de l’enfer.

Une gargantuesque Porte du Cauchemar déchira le monde en morceaux, éclipsant le champ de bataille alors qu’elle traversait le ciel et se manifestait.

error: Contenue protégé - World-Novel