Accueil Article 5434-chapitre-1630

5434-chapitre-1630

Chapitre 1630 – Ravenheart

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

De l’endroit où Rain se tenait sur la pente, elle pouvait voir la plus grande partie de la ville.

Ravenheart était divisée en trois quartiers distincts.

Le plus grand, et de loin, s’étendait sur la pente sombre du volcan fumant, protégé du froid impitoyable par sa chaleur. C’est là que vivaient des millions d’humains ordinaires. Leurs maisons étaient pour la plupart construites en pierre noire, si bien qu’on avait l’impression que la ville entière faisait partie de la montagne, sculptée de manière complexe sur son flanc par un être divin.

Le deuxième quartier était construit sur le grandiose pont en pierre surplombant un gouffre sans fond, en direction d’une lointaine montagne enneigée. Il était beaucoup plus petit que le premier, mais tout de même assez grand. C’est sur ce pont que vivaient la plupart des citoyens Éveillés de Ravenheart, car eux seuls pouvaient survivre au froid glacial et aux vents violents qui soufflaient sur ce pont.

Enfin, un sublime palais qui semblait taillé dans du verre d’obsidienne se dressait à l’autre extrémité du grand pont. Ce palais était visible de n’importe quel endroit de Ravenheart par beau temps, sa beauté sombre et éthérée ne manquant jamais de couper le souffle.

C’est là que vivaient la Reine Song et son clan, et que se trouvait la Passerelle vers le monde réel.

…La Porte des Rêves, quant à elle, se trouvait juste en face du palais, sur la pente du volcan, derrière le quartier mondain. Des cargaisons de ravitaillement et de nouveaux colons y arrivaient presque tous les jours, attirés par la promesse d’une vie meilleure.

Rain passa quelques instants à admirer la vue sur la ville, puis se précipita vers la porte. Elle avait hâte d’atteindre sa tanière et de se glisser sous une couverture chaude.

Quelques visages familiers s’apprêtaient à quitter la ville au moment même où elle revenait. Un groupe de jeunes Éveillés était rassemblé devant la porte, tous vêtus d’armures enchantées et brandissant des Mémoires de type arme. Certains jeunes hommes semblaient lui prêter une attention particulière.

Rain soupira.

Encore ces types…

Son professeur ne dit rien, mais elle pouvait sentir un mépris presque palpable émaner de son ombre.

L’un des jeunes Éveillés lui fit un signe de la main et sourit :

“Rain ! Tu reviens de la chasse ?”

Elle s’attarda, essayant de trouver une façon polie d’éviter la conversation. Malheureusement, son esprit était vide.

Finalement, Rain força un pâle sourire :

“Oh… oui, j’ai retrouvé la Créature du Cauchemar qui harcelait l’une des fermes ces derniers temps. Un Ver de Pierre. Ouais… il est mort.”

Le jeune homme la fixa intensément, arborant une expression qu’elle eut du mal à discerner.

Pourquoi me fixe-t-il toujours ? Je suis folle, je sais ! Pas besoin d’afficher ton dégoût de manière aussi évidente !

Pour ne rien arranger, ce type était très beau… comme tous les Éveillés…

Il faisait partie des humains ordinaires qui s’étaient installés à Ravenheart, comme elle, mais il avait défié le Premier Cauchemar l’année dernière. Ayant plus ou moins le même âge, ils se connaissaient déjà un peu. Mais aujourd’hui, il y avait un grand fossé entre leur statut et leur rang social.

“J’ai quelque chose sur le visage ?”

Le jeune Éveillé toussota et détourna maladroitement le regard.

“N-non, non… ah, nous partons juste patrouiller. Quoi qu’il en soit, c’est un plaisir de te voir… oh ! C’est, euh… c’est une peau de Ver de Pierre ? J’espérais acheter des écailles. Est-ce que… est-ce que tu veux qu’on se voie demain, peut-être ? J’ai un peu d’argent à dépenser…”

Rain lui jeta un regard étrange.

Le type portait manifestement une armure enchantée intégrale. D’après son apparence, il s’agissait d’une Mémoire Éveillée, et de haut Niveau, de surcroît. Pourquoi diable aurait-il besoin d’écailles de Ver de Pierre ?

Il remarqua son expression et toussa à nouveau.

“Ah ! C’est pour un de mes amis. Un ami.”

Bizarre…

Rain haussa les épaules.

“Tu ne pars pas en patrouille ? Tu ne reviendras pas avant au moins une semaine. Désolé, je ne veux pas que ma maison empeste l’abattoir, alors je vendrai la peau demain sur le marché.”

Le jeune homme cligna des yeux.

“Oh… c’est vrai…”

Elle secoua la tête, le salua chaleureusement et s’éloigna.

Au moment où Rain s’en allait, elle entendit les Éveillés chuchoter entre eux :

“Hein ? Qui était-ce ? Pourquoi porte-t-elle des ordures, n’a-t-elle pas de Mémoires ?”

“Tu ne sais pas ? C’est Rain la Folle ! C’est une fille mondaine qui part à la chasse aux Créatures du Cauchemar.”

“Quoi ? C’est pas possible…”

“C’est vrai. Tu ne t’es Éveillé que cette année, alors tu ne sais pas. Elle est tristement célèbre à Ravenheart, en fait. Certains disent qu’elle a tué plus d’abominations que nous tous réunis… personne ne sait pourquoi elle est encore en vie, mais elle l’est.”

“Bon sang, dommage que ce soit une cinglée…”

“Vous deux, taisez-vous !”

“Ouais, fermez-la ! Et ne la prenez pas pour une cinglée !”

“Elle pourrait entendre…”

Rain s’éloigna, laissant derrière elle les chuchotements gênants.

Passant les portes de la ville, elle se pinça les lèvres et se plaignit à son professeur :

“Pourquoi ces types me fixent-ils toujours et cherchent-ils à semer la zizanie ? Ils ne peuvent pas me laisser tranquille ?”

Son professeur lui répondit d’un ton incrédule :

“Tu ne sais pas ?”

Rain haussa les sourcils.

“Savoir quoi ?”

Il y a eu une longue pause, puis son professeur se mit à rire.

“Ils te regardent parce que tu es jolie ! Il n’y a personne de plus jolie que ma petite sœur !”

Elle ne put s’empêcher d’éclater de rire, ce qui provoqua des regards étranges de la part de quelques personnes.

C’est vrai. Peut-être que parler toute seule au milieu de la rue n’est pas la meilleure idée… surtout qu’ils pensent déjà que je suis folle…

Rain secoua la tête d’un air dérisoire.

“Qui, moi ? Il y a des milliers de femmes Éveillées à Ravenheart, et chacune d’entre elles est plus jolie que moi. Je doute qu’un Éveillé me regarde une seconde fois.”

Bien sûr, elle savait qu’elle n’était… pas trop mal, vraiment, du point de vue de l’apparence, selon les normes ordinaires. Mais l’effet de l’Éveil sur le corps était tout simplement trop important.

Ah… ils ont tous une peau si lisse et si soyeuse. Et pas de callosités. Une brute usée comme moi ne peut pas rivaliser…

Son professeur se moqua silencieusement dans l’ombre.

“Dieu du ciel. À quel point es-tu bête, petite ?”

Il resta silencieux quelques instants, puis sursauta soudain.

“…Attends. Eye candy café* !”

Il y eut une autre longue pause, suivie d’un soupir déprimé.

“Nous sommes définitivement frère et sœur…”

 

***

NDT: “eye candy” signifie “un bonbon pour les yeux”.

error: Contenue protégé - World-Novel