Accueil Article 5289-chapitre-1576

5289-chapitre-1576

Chapitre 1576 – Chuchotement Épouvantable

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Sunny devait détruire le Péché de Réconfort avant que les graines de la Corruption ne soient plantées dans son âme. S’il parvenait à détruire le spectre avant que cela ne se produise, le plan concocté par le Prince Fou pour revenir à la vie serait contrecarré, et Sunny pourrait continuer à exister.

S’il échouait, le Prince Fou reviendrait, le consumant au passage.

Ce vil bâtard…

Le spectre de l’épée rit en l’observant.

“Oh, oh, oh… Tu ne vas pas me faire quelque chose de terrible, si ?”

Sunny lui jeta un regard noir, puis regarda le magnifique jian qu’il tenait dans sa main.

Plaçant le Guide-Lumière sur l’eau, il enroula ses six ombres autour de lui et attrapa la lame de jade, utilisant toute sa force inhumaine pour tenter de la briser contre son genou.

Le Péché de Réconfort était non seulement incroyablement résistant, mais aussi incroyablement tranchant. Malgré la Coquille de Marbre, Sunny ne pouvait pas le saisir sans perdre ses doigts… et même s’il y parvenait, sa force semblait insuffisante pour briser l’épée maudite.

Même si ses muscles semblaient sur le point de se déchirer, le jian ne fit que plier, mais ne se brisa pas. Dès que Sunny le relâcha, la lame reprit sa forme initiale, parfaitement droite.

Peut-être… que je devrais essayer de m’échapper sous le regard du gardien du lac…

Mais non, cela ne pouvait que le mener à sa perte. Le Péché de Réconfort faisait partie intégrante de lui, et maintenant que la Clé de l’Estuaire avait été détruite, le gardien les anéantirait tous les deux.

Le spectre gloussa, observant ses efforts avec dédain.

“Pathétique.”

Sunny abandonna ses tentatives de briser la lame de jade et se redressa.

Puis il sourit.

Tant pis s’il n’était pas assez fort pour briser cette maudite épée.

Tout ce spectacle n’avait pour but que d’assouvir sa curiosité, de toute façon.

Avant que le spectre de l’épée ne puisse dire quoi que ce soit d’autre, il relâcha ses ombres et jeta le beau jian au loin.

Un instant plus tard, une main surgit de l’une des ombres et attrapa l’épée maudite. Sainte en sortit, la tenant avec une grâce indifférente.

En tant qu’Ascendant, Sunny ne pouvait peut-être pas être assez fort pour briser le Péché de Réconfort. Mais heureusement, il avait un Fléau Transcendant à portée de main… deux mêmes.

Il aurait été encore plus facile de faire manger la lame de jade à Fiélon, mais il craignait que la chose maudite ne donne une indigestion à l’ogre vorace. Ainsi, la tâche de détruire la sinistre Mémoire incomba à Sainte.

Alors que les six ombres s’enroulaient autour de la gracieuse chevalière, ses yeux rubis s’illuminèrent d’une lumière cramoisie. Le spectre ouvrit grand les yeux.

“Attends une seconde…”

Ne lui prêtant aucune attention — ou plutôt, incapable de le percevoir — Sainte plaça silencieusement le plat de la lame de jade contre sa jambière, leva lentement son bouclier, puis frappa l’épée maudite avec son rebord.

Une tempête cyclonique se propagea à partir du point d’impact, et la surface du lac se mit à onduler.

Le Péché de Réconfort se fissura, et explosa en éclats de magnifique jade blanc, qui se dissipèrent dans un tourbillon d’étincelles blanches. Ces étincelles furent ensuite absorbées par le corps de pierre de Sainte.

Sunny entendit le Sortilège lui chuchoter à l’oreille, prononçant les mêmes mots pour la deuxième fois en quelques minutes :

[Votre Mémoire a été détruite.]

Une légère grimace apparut sur son visage. Perdre des Mémoires ne faisait jamais plaisir.

…Le spectre de l’épée grimaçait lui aussi.

“Argh ! Aaah !”

L’apparition se mit à hurler et à se recroqueviller.

Pendant quelques instants, le silence se fit.

Puis, le silence fut rompu par un rire moqueur.

“Oh, oh. On dirait que briser l’épée… n’a rien donné ? Je vais très bien. Qui l’eût cru ?”

Le Péché de Réconfort se redressa et fixa Sunny avec un sourire dédaigneux.

“Imbécile… Tu pensais vraiment que ça marcherait ?”

Sunny le fixa en silence, le visage pâle et sombre.

Le spectre secoua la tête.

“S’il était si facile de se débarrasser de moi, crois-tu que je serais encore là ? Ah, Perdu de la Lumière… Je fais maintenant partie de ton esprit. La cause de ma présence est peut-être ta Mémoire, mais la source de ma présence… c’est toi. Alors, à quoi servirait de détruire l’épée ?”

Le sourire méprisant disparut lentement de son visage, remplacé par une expression froide et sombre.

Il était aussi un peu déprimé.

Le Péché de Réconfort se contenta de soupirer.

“Maintenant, mettons fin à cette farce. Ce fut… un déplaisir. Passer du temps avec toi, une fois de plus. Il est vrai que ce qui va suivre ne sera pas agréable non plus…”

Il ouvrit la bouche, comme s’il voulait dire quelque chose… une terrible vérité qui rendrait Sunny fou et infecterait son âme avec la Corruption, sans aucun doute.

Mais avant qu’il ne puisse le faire, Sunny fit un pas en avant, se retrouvant face à face avec le spectre effrayé, et se pencha légèrement en avant.

Puis il lui chuchota à l’oreille…

Rien qu’un mot.

Le premier mot qu’il avait prononcé après avoir dit adieu à Cassie sur le rivage de Verge.

C’était :

“Pars.”

Et quand il le prononça, le monde trembla.

Les yeux du spectre s’écarquillèrent légèrement — cette fois, sérieusement.

“Toi…”

Après quoi, il disparut.

Effacé, comme s’il n’avait jamais existé.

La partie fragmentée de l’esprit de Sunny avait disparu, emportant avec elle la connaissance interdite du Vide, ainsi que tous les souvenirs des cycles précédents.

Empêchant le Prince Fou de renaître.

Guéri de la malédiction qui le frappait depuis les premiers jours de la Campagne du Sud, Sunny ferma les yeux un instant, puis poussa un long soupir.

Par la suite, il baissa les yeux.

Un mince fil était attaché autour de son cou — le même fil avec lequel les bouches des Prélats Sans Voix, une bande de Démons Corrompus dirigée par un Fléau nommé Héraut Souillé, avaient été cousues. Sunny les avait tués en Antarctique, recevant au passage une certaine Mémoire.

Cette Mémoire était le Cri Étouffé, un charme qu’il utilisait habituellement pour augmenter Sainte.

Ce charme possédait un second enchantement que la gracieuse chevalière n’avait jamais pu utiliser.

Description de l’Enchantement [Mot de Pouvoir] : “Un mot prononcé par le maître de ce charme est un ordre. S’il naît dans un grand silence, le mot de pouvoir peut difficilement être ignoré. Dans le cas contraire, il n’a aucune valeur.”

Sainte ne parlait jamais, elle ne pouvait donc pas utiliser le [Mot de Pouvoir]. Sunny, quant à lui, ne parvenait jamais à rester silencieux assez longtemps pour que l’enchantement accumule suffisamment de puissance.

Plus on restait silencieux, plus l’autorité du [Mot de Pouvoir] devenait tyrannique.

C’est pourquoi, sachant qu’il pourrait être confronté aux machinations du Prince Fou d’une manière ou d’une autre, Sunny avait invoqué le Cri Étouffé.

C’était la Mémoire qu’il avait invoquée en disant adieu à Cassie.

Et depuis lors, il n’avait pas émis le moindre son.

Le Grand Fleuve était un fleuve temporel. Ainsi, en le traversant, Sunny avait permis au Cri Étouffé d’accumuler beaucoup de puissance… mais plus que cela, il était entré dans l’Estuaire en le portant.

Le temps étant inexistant dans l’Estuaire, il n’y avait pas de différence entre un instant et une éternité.

À quel point un silence qui aurait duré une éternité serait-il effroyable ?

…Assez terrible pour anéantir le Péché de Réconfort, semblait-il. Et assez puissant pour sauver la vie de Sunny.

N’ayant plus à maintenir le silence, il prit une profonde inspiration, puis poussa un juron.

Damnation. Va en enfer… pour moi.

Le Prince Fou était parti.

Cette fois, pour toujours.

Ce qui signifiait que Sunny avait rejoint le club exclusif dont Jet, Kai et Cassie étaient déjà membres. Il avait vaincu une version maléfique de lui-même.

Cela signifiait également que le chemin vers le cœur de l’Estuaire était entièrement libre.

Ramassant le Guide-Lumière, Sunny congédia Sainte et se dirigea vers la forme vague qui s’élevait au-dessus des eaux sombres du lac nébuleux.

Le dernier secret du Tombeau d’Ariel s’y trouvait.

error: Contenue protégé - World-Novel