Accueil Article 5046-chapitre-1524

5046-chapitre-1524

Chapitre 1524 – Amer, Doux

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Lorsque Sunny se réveilla, il faisait nuit.

Même ce lieu de l’aube sans fin avait une nuit, tout comme l’étendue cramoisie du crépuscule éternel en avait une. Cependant, les nuits étaient courtes et fugaces aux abords du Grand Fleuve.

Avant qu’il ne s’en rende compte, les sept soleils se levaient déjà.

Le monde se peignit des douces couleurs de l’aube naissante.

Avec un soupir, Sunny se frotta les yeux et se redressa.

Il se sentait… étrangement bien. Son corps était en parfaite forme grâce aux flammes curatives de Neph, et son énergie mentale avait été restaurée avec l’aide du Linceul de la Pénombre après avoir bien dormi.

Cauchemar avait également gardé ses rêves, ainsi que ceux de toutes les autres personnes à bord du Briseur de Chaînes. Ici, dans la pyramide construite par le Démon de l’Effroi, cela était plus important qu’on ne le pensait.

Super…

Néanmoins, sa bonne humeur diminua lorsqu’il se souvint de ce qui s’était passé à Crépuscule.

Je… devrais probablement être heureux, non ?

Au-delà de lui-même, sans doute.

Et il l’était, dans une certaine mesure. Deux des ennemis les plus dangereux du Tombeau d’Ariel avaient été tués, alors pourquoi ne le serait-il pas ? Enfin, la fin de ce Cauchemar ne semblait plus aussi lointaine qu’impossible. Le salut était à portée de main, déjà visible au loin — tout comme les premiers rayons du soleil levant, qui brillaient au-delà de l’horizon pour briser le règne de la nuit.

Mais Sunny ne pouvait pas se sentir complètement heureux. Leur victoire avait été trop périlleuse, elle avait failli se transformer en défaite. En fait, elle aurait dû être une défaite, s’il n’y avait pas eu quelques miracles.

À part cela… il n’était pas content de lui, personnellement.

Sunny avait accompli quelques exploits étonnants durant la bataille de Crépuscule, il est vrai — atteindre la salle du trône du palais du Roi-Serpent, lever la malédiction du temps figé, résister à l’autorité du Seigneur de l’Effroi, combattre le Saint Souillé presque jusqu’à épuisement alors qu’il était habité par la folie, et même réaliser le plein potentiel de son niveau actuel de maîtrise de la Danse de l’Ombre.

Quel autre Maître pouvait se vanter d’être non seulement capable de se transformer comme un Saint, mais aussi de ne pas être limité à une seule forme statique ? Se transformer en serpents monstrueux, en horreurs ailées, en bêtes effroyables… vraiment, la profondeur de son Aspect Divin commençait lentement à remettre en question toute la hiérarchie des Éveillés.

La plupart des choses que Sunny avait faites hier, personne d’autre n’aurait pu les accomplir. Et sans lui, la cohorte aurait sans doute péri.

Et pourtant…

En fin de compte, il avait été vaincu. Il avait été vaincu par le Seigneur de l’Effroi, et il avait été vaincu par l’enchantement du [Ressentiment du Roi] de la Couronne du Crépuscule. Mais surtout, il avait été vaincu par son propre manque de prévoyance et de connaissances. Il n’était en vie que par hasard.

Savoir cela n’avait rien d’extraordinaire.

Sunny soupira.

On ne peut pas gagner à tous les coups.

Il savait que de telles pensées étaient immatures et puériles. Après tout, il avait compris depuis longtemps que ses alliés faisaient partie de son pouvoir. Leur triomphe était donc le sien, tout comme son triomphe serait le leur également. Pourtant… Sunny ne pouvait s’empêcher d’être un peu déçu par lui-même. Jusqu’à hier, il s’était remarquablement bien débrouillé dans ce Cauchemar. Subir un sérieux revers était un changement de rythme.

Et puis il y avait le fait que Nephis avait dû utiliser le Lien de l’Ombre pour lui faire reprendre ses esprits.

Il… ne savait pas quoi en penser.

Logiquement, il n’y avait aucune raison d’être blessé ou en colère. C’était pour son bien, après tout, et cela ne lui avait pas fait de mal. Il aurait même pu sauver la vie de ses amis. En fait, si Sunny avait pu réfléchir à ce moment-là, il aurait demandé à Nephis d’utiliser son pouvoir sur lui pour l’aider à se libérer de l’effet insidieux du [Ressentiment du Roi]. Cela aurait été une façon astucieuse de tromper le système.

Mais les humains n’étaient pas des créatures logiques.

Tout ce que Sunny savait, c’est qu’il ne pouvait pas oublier ce moment. L’horreur de voir sa volonté violée d’une manière aussi tyrannique. Le désespoir qu’il ressentait lorsque son corps et son âme bougeaient malgré lui, refusant de lui obéir. En obéissant à quelqu’un d’autre à la place. La fureur démente qu’il avait ressentie à ce moment-là n’avait fait que rendre l’expérience encore plus troublante et vivante.

Ce souvenir était comme une ombre qui planait au-dessus de sa tête.

Grimaçant, Sunny secoua la tête et regarda autour de lui.

Un instant plus tard, son expression s’assombrit. Il remarqua une paire d’yeux haineux qui le fixaient à quelques mètres de lui… le Péché de Réconfort était de retour, le regardant d’un air moqueur.

“Enfin réveillé ? Alors, qu’est-ce que ça fait d’être…”

“Ferme-la.”

Sunny ne laissa pas le spectre de l’épée finir et se leva, décidant d’aller retrouver les autres membres de la cohorte.

Nephis était encore dans l’état étrange d’avoir eu sa… réserve d’humanité brûlée par le terrible tourment de son Défaut. D’ordinaire, elle aurait déjà été sur pied, préparant le petit déjeuner pour la cohorte, mais aujourd’hui, ce n’était pas le cas. Au lieu de cela, Nephis se contentait de méditer à la poupe du Briseur de Chaînes, indifférente à tout.

Les autres membres de la cohorte avaient choisi de ne pas la déranger. Une odeur alléchante se répandait dans l’air — Effie avait pris l’initiative de préparer un festin, en utilisant les provisions stockées dans la soute du navire volant, sans épargner aucun ingrédient.

Sunny entendit son estomac gronder et réalisa à quel point il avait faim.

Bientôt, tous — même Nephis — se rassemblèrent au réfectoire, assis autour d’une table.

Cassie avait repris conscience, mais était encore pâle. Kai semblait un peu perdu, digérant sans doute les nombreux et incroyables rebondissements de cet étrange Cauchemar. Effie et Jet étaient plus ou moins comme d’habitude.

On se serait cru au bon vieux temps où la cohorte partageait les repas, avec en prime la présence de Jet qui leur tenait compagnie.

Il n’y avait qu’une seule chose qui venait gâcher l’ambiance.

Mordret était également présent, assis près de Sunny et les regardant d’un air curieux.

Le Prince de Rien prit une paire de baguettes et sourit agréablement.

“Qu’y a-t-il pour le petit-déjeuner ?”

error: Contenue protégé - World-Novel