Accueil Article 5013-chapitre-1522

5013-chapitre-1522

Chapitre 1522 – L’Aube

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Rendu fou par la colère, Sunny forçait son corps mutilé à bouger. Son esprit était embrouillé par la fureur et la douleur, et il avait beau essayer, il ne parvenait pas à se lever, pour une raison ou pour une autre.

Un brasier de rage sombre et maligne consumait son cœur endolori.

Non, non, non !

Le dragon… le ver haineux… gisait mort sur les pierres mouillées, lui ayant été volé. Du sang argenté s’écoulait de sa gueule ouverte et de son œil oblitéré, se répandant lentement dans la cour en ruine. Si seulement il avait eu plus de temps… si seulement personne n’avait interféré dans leur combat… Sunny aurait pu tuer le Seigneur de l’Effroi lui-même. Il savait qu’il l’aurait fait.

Mais le dragon n’était plus là.

Et maintenant qu’il était parti, la fureur suffocante de Sunny avait besoin d’une nouvelle cible.

Tuer, les tuer… les tuer tous… je vais tous les tuer…

Il pouvait percevoir plusieurs formes à travers les ombres. La mouche répugnante qui lui avait volé sa proie, le démon infirme venu de l’eau, et une abomination macabre née d’un éclat de l’âme du démon.

Et le plus odieux de tous… un jeune homme pâle portant un manteau noir nébuleux, qui le regardait d’un air moqueur avec un sourire dérisoire.

“Regarde-toi, imbécile. Fou à lier. Comme c’est pathétique… comme c’est familier… comme c’est répugnant…”

Sunny grogna.

L’abomination titubait vers lui, le transperçant d’un regard dément avec ses yeux pourris. Des griffes de verre poussaient sur son moignon, et des crocs tordus sortaient de sa gueule ensanglantée.

Il grimaça.

Super…

Il ne pouvait pas se lever, pour le moment, et la créature se livrait gracieusement à lui. Sunny allait prendre plaisir à la mettre en pièces.

Mais avant qu’il ne puisse le faire, une fine rapière transperça la poitrine de l’abomination, et une main flamboyante saisit sa tête. La créature brilla d’une lumière incandescente, incinérée de l’intérieur, puis éclata comme un miroir brisé.

Il hurla, sa voix rauque était emplie d’une rage indescriptible.

Non, non !

Un autre… ils lui en avaient volé un autre ! Voleurs, traîtres !

Il fallait qu’il les tue, qu’il les éventre, qu’il les déchire, qu’il les brise !

Alors que Sunny grognait et tentait de relever son corps mutilé, quelqu’un s’approcha et s’arrêta à quelques pas de lui. Il leva les yeux et vit une jeune femme époustouflante qui le regardait silencieusement d’en haut, son beau visage dépourvu d’émotion. Ses cheveux argentés bougeaient légèrement dans le vent, et des étincelles radieuses dansaient dans ses yeux gris et froids.

“Je vais… te détruire…”

Sunny tenta d’invoquer les ombres pour déchiqueter le corps de la jeune femme, mais son esprit embrouillé ne parvint pas à contenir les motifs complexes des formes manifestées. Les mains d’ombre vicieuses s’effritèrent et se dissolvaient avant de prendre forme.

La jeune femme l’étudia quelques instants, s’agenouilla et posa une main sur sa tête, caressant ses cheveux.

Son contact fit frissonner Sunny.

Je dois… la tuer…

Le visage de la fumée s’échappant des yeux brûlés de l’abomination défila dans son esprit et disparut, submergé par le chaos de la folie.

Mais, d’une manière ou d’une autre… même si Sunny ne voulait rien de plus que de voir la jeune femme mourir, il hésita un instant.

C’est alors qu’elle parla, d’une voix à la fois étrange et familière.

“Sunny…”

Il rassembla ses forces, se préparant à s’élancer sur elle.

“Retire ta couronne.”

Il ne pensait pas qu’une rage plus profonde existait, mais lorsqu’il entendit ces mots, tout son être s’enflamma d’une fureur inouïe. L’idée de retirer sa couronne emplit Sunny d’un océan illimité de colère frénétique, suffisamment profond et sombre pour être insondable.

Cette colère était bien plus brûlante que celle qu’il avait ressentie à l’égard de l’odieux dragon, et plus grande encore que la haine qu’il éprouvait à l’égard des voleurs qui lui avaient dérobé sa proie.

Cependant…

L’autorité contenue dans la voix de la jeune femme était absolue.

Rien à voir avec les ordres froids du dragon, qui avaient été oppressants et dominateurs au point d’être irrésistibles… mais seulement presque.

Entre presque et absolument, il y avait un abîme sans limites.

Noyé dans la fureur et en même temps empli d’horreur, Sunny sentit son âme répondre à l’ordre de la jeune femme, le suivre docilement, comme s’il n’avait pas de volonté propre. Il se sentait brisé et violé, ce qui ne faisait qu’attiser sa soif de sang et son désir de tuer.

Malgré cela, il ne pouvait même pas essayer de désobéir.

Elle… elle m’a ordonné.

La Couronne du Crépuscule se dissolvait dans un tourbillon d’étincelles.

Et avec elle, la colère frénétique de Sunny disparut également.

Il ne restait plus que l’horreur.

La confusion aussi… et la douleur.

Finalement, la douleur qu’il avait ignorée rattrapa Sunny, le faisant frémir et lâcher un gémissement tourmenté.

Il était rongé par l’agonie.

Mais la main posée sur sa tête s’enflamma d’une douce lueur, et sa chaleur réconfortante chassa la douleur. Une vague de flammes blanches purificatrices se répandit dans son corps, réparant sa chair brisée et soignant ses blessures douloureuses.

Le sentiment de soulagement qu’elle lui procurait était écrasant.

Ce qui ne fit que renforcer la confusion de Sunny.

Il se retrouva rapidement étendu sur le sol, désorienté et perdu. Tout ce qui s’était passé depuis qu’il avait activé l’enchantement [Ressentiment du Roi] de la Couronne du Crépuscule était comme flou, mais il en gardait le souvenir, gravé dans sa mémoire.

…Que s’est-il passé ?

Sunny se sentait incroyablement fatigué, mais il se força à lever la tête.

Nephis était agenouillée devant lui… portant l’Armure de la Légion Stellaire, pour une raison inconnue. Ses yeux gris frappants étaient calmes et froids.

Derrière elle, le cadavre du Seigneur de l’Effroi dominait la cour en ruine de la forteresse flottante. Kai était allongé sur un tas de décombres, lourdement blessé. Mordret était là, lui aussi, fixant le dragon mort d’un air sinistre.

Le monde était sombre, seuls quelques rayons de soleil pâle traversaient le voile de nuages cendrés.

Il y avait aussi quelque chose d’autre… un corbeau noir était perché sur les restes du mur brisé et les regardait fixement.

Sunny regarda Nephis, une tempête d’émotions se déchaînant dans son cœur.

Constatant qu’il avait repris ses esprits, elle hocha simplement la tête et se leva.

Se détournant, elle se dirigea vers l’endroit où Kai était allongé, son armure d’ivoire peinte de sang. Aussitôt, un doux rayonnement jaillit de ses mains, guérissant l’archer.

Au même moment, Mordret poussa un profond soupir et regarda Kai avec une pointe de ressentiment.

“Pourquoi as-tu fait ça ? J’ai failli l’avoir.”

Kai croisa son regard sombrement, et dit d’une voix rauque :

“C’est pour cela que je l’ai fait.”

Le Prince de Rien resta silencieux un instant, puis grimaça avec un sombre amusement et se tourna vers Nephis. Agitant son moignon ensanglanté en l’air, il demanda allègrement :

“Je ne suis pas guéri ?”

Sa réponse fut froide et égale :

“…Attends ton tour.”

Sunny observait tout cela, trop fatigué pour bouger et trop engourdi pour penser.

Peu après, deux silhouettes grimpèrent sur le tas de décombres qu’était devenu le mur de la forteresse. Il s’agissait d’Effie et de Jet.

Effie marchait en s’appuyant sur une lance, tandis que Jet portait Cassie, inconsciente. Lorsqu’elle apparut, Crow Crow et la Danseuse Calme se précipitèrent à ses côtés.

Le vent déchira le voile de nuages, et enfin, la lumière de l’aube éclaira à nouveau la forteresse noyée.

Sunny regarda le ciel d’un air pensif.

Une étrange pensée émergea dans son esprit.

Nous avons gagné.

error: Contenue protégé - World-Novel