Accueil Article 4280-chapitre-1269

4280-chapitre-1269

Chapitre 1269 – Troisième Concurrent

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Cette fois, Nephis fut la première à remarquer l’anomalie. Sunny et elle se reposaient après un combat épuisant — il méditait les yeux fermés, tandis qu’elle s’appuyait sur lui, reprenant son souffle.

Il sentit une soudaine tension dans ses muscles, et la pression chaude disparut à son tour. Ouvrant les yeux, Sunny jeta un coup d’œil à Nephis et remarqua qu’elle regardait attentivement le paysage, où les eaux du Grand Fleuve qui coulaient sans fin scintillaient sous la lumière des sept soleils.

Le Serpent Azur n’était pas en vue, et l’île ne tremblait pas, ce qui signifiait qu’il tournait autour de la carapace de pierre de la Tortue Noire. Le papillon monstrueux n’était plus qu’un petit point noir dans le ciel. Qu’est-ce qui avait donc attiré son attention ?

“Qu’est-ce qu’il y a ?”

Nephis s’attarda quelques instants, puis pointa du doigt une étendue d’eau lointaine en aval d’eux.

“Là-bas. Tu le vois ?”

Sunny suivit son regard et étudia les courants. Au bout d’un moment, il se renfrogna lui aussi.

“Oui. Mais qu’est-ce qu’on regarde ?”

Là, encore loin de l’île sombre, un pan du Grand Fleuve semblait différent du reste de sa vaste étendue. De leur position, elle n’était pas plus grande qu’une pièce de monnaie, ce qui signifiait que l’étrange anomalie était large de plusieurs milliers de mètres.

Elle ne semblait pas trop menaçante. La surface de l’eau y était simplement un peu rugueuse, comme si elle ondulait sous l’effet d’un fort coup de vent. Le problème était qu’un tel coup de vent affecterait probablement une plus grande zone, et pas seulement une parcelle d’eau relativement petite et étrangement distincte.

Un autre problème, bien plus important encore, était que cette étendue d’eau semblait se déplacer délibérément dans leur direction. Sunny n’en était pas sûr au début, mais après avoir observé la rivière pendant une douzaine de secondes, il devint certain qu’il ne s’agissait pas d’une simple coïncidence.

Au cours de ces douze secondes, la zone rugueuse était déjà visiblement plus proche.

Son visage s’assombrit.

“Ce doit être une autre horreur.”

Nephis hocha lentement la tête.

“Je le pense aussi.”

Pendant quelques instants, tous deux restèrent silencieux. Il était logique qu’une nouvelle Créature du Cauchemar apparaisse tôt ou tard — ils en avaient déjà rencontré trois, chacune d’entre elles ayant été éprouvante à sa manière. L’arrivée du papillon sombre avait également prouvé que l’odeur du sang de la Tortue Noire était comme un leurre pour les abominations affamées.

Tout ce qu’ils pouvaient faire était d’attendre et de voir si l’horreur qui s’approchait était du genre à grimper sur la carapace ou non.

Ce n’était pas la raison pour laquelle Sunny se sentait lugubre. Au contraire, l’apparition de la quatrième menace l’avait forcé à faire face à une éventualité qui ressemblait de plus en plus à la vérité.

Cette vérité, c’était qu’ils ne pourraient pas utiliser la carcasse de la Tortue Noire comme vaisseau pour atteindre la civilisation en toute sécurité, en fin de compte, même s’ils l’avaient espéré. Les choses semblaient possibles lorsqu’il n’y avait que le Serpent Azur qui tournait autour de l’île. L’arrivée du papillon sombre rendait la chose douteuse.

L’apparition du troisième concurrent était comme un clou dans le cercueil des espoirs de Sunny. S’il y en avait trois, il y en aurait quatre, cinq, et plus encore… tôt ou tard, l’une des abominations ramperait sur la carapace, découvrirait les deux humains, et les dévorerait.

Le coin de sa bouche se crispa.

…Mais que pouvons-nous faire ?

Ils ne pouvaient pas s’échapper par l’eau, car elle était peuplée d’horreurs impensables. Ils ne pouvaient pas non plus fuir par les airs, car c’était tout aussi dangereux. Même si la carcasse de la Tortue Noire commençait à ressembler de plus en plus à un piège mortel, ils n’avaient aucun moyen de s’en sortir.

Il soupira.

“Profitons du spectacle, pour l’instant. Si je sais quelque chose du vieux serpent… c’est qu’il ne laissera pas le nouveau venu s’approcher sans se battre.”

Et en effet, à peine avait-il dit cela que l’eau cramoisie se mit à mousser et que la tête gargantuesque du grand serpent de mer émergea de sa surface. Cette fois, le long museau de la créature était tourné vers l’aval, à l’opposé de l’île. La bête enragée observait également la zone d’eau agitée.

“À ton avis, qu’est-ce que ce sera ?”

Entendant la question, Nephis s’attarda un instant.

“Je n’en sais rien. Ça semble énorme, alors… une baleine ? Un cachalot ? Un calmar géant, peut-être ?”

Sunny secoua la tête.

“Je parie que ce sera quelque chose d’étrange, comme cette masse rampante d’algues, d’os et de chair pourrie dont Cassie nous a parlé sur le Rivage Oublié.”

Il s’arrêta un instant, puis ajouta, dubitatif :

“D’ailleurs… c’est quoi un cachalot ?”

Nephis pousse un soupir silencieux.

“…C’est comme une baleine, mais avec des dents.”

Sunny cligna des yeux plusieurs fois.

Les baleines n’avaient-elles pas de dents ? Il savait ce qu’était une baleine, en théorie, mais pas en détail. De toute façon, elles avaient toutes disparu… probablement.

Qui savait ce qui se passait dans les océans ?

Tous deux observèrent avec tension l’étendue d’eau agitée qui se rapprochait de plus en plus, révélant sa taille réelle. Elle était en effet large de plusieurs kilomètres, et bien plus tumultueuse qu’elle ne semblait l’être de loin. L’eau à l’intérieur de la zone semblait bouillir, ce qui était plutôt étrange étant donné que la rivière autour était aussi calme que d’habitude.

Une minute plus tard, le Serpent Azur poussa un rugissement furieux, et au même moment, Sunny se leva lentement.

Bordel…

L’eau… ne bouillait pas vraiment, et aucun mastodonte titanesque ne se déplaçait sous sa surface pour provoquer les ondulations.

Au lieu de cela, il y avait des milliers… peut-être même des dizaines de milliers de petites créatures qui avançaient à une vitesse terrifiante, se rapprochant de plus en plus de l’île.

Il avait mis du temps à s’en apercevoir, car leur corps semblable à celui d’un insecte était pratiquement translucide. Chacune d’entre elles était aussi longue que son bras, avec d’innombrables pattes minces, des yeux noirs loufoques et de longues bouches dégoûtantes pleines de dents vicieuses, semblables à du verre.

A ses côtés, Nephis chuchota :

“Des krills…”

Sunny modifia sa perception et frissonna après avoir remarqué les ténèbres ignobles qui se répandaient dans le corps de ces créatures répugnantes. Chacune d’entre elles… était de Rang Corrompu.

Ce n’était pas un autre béhémoth Supérieur qui avait été attiré par l’odeur du sang de la Tortue Noire.

Il s’agissait plutôt d’un essaim de dizaines de milliers d’abominables Bêtes Corrompues.

error: Contenue protégé - World-Novel