Accueil Article 3907-chapitre-1177

3907-chapitre-1177

Chapitre 1177 – Tambours de Guerre

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Les tambours de guerre résonnaient dans tout l’Antarctique.

En fait, il ne se passait rien d’extraordinaire. Les grands clans mobilisaient leurs forces avec une efficacité silencieuse, à la fois subtile et effrayante. Si l’on ne savait pas quoi chercher, on restait béatement inconscient du fait que le continent entier serait bientôt secoué par les retombées d’une bataille historique.

Sunny, lui, le savait.

Dans la forteresse portuaire, le tonnerre de la canonnade s’était tu. La horde de Créatures du Cauchemar avait été éliminée, et les soldats fatigués descendaient des murs. Au lieu de se reposer, ils écoutaient calmement les nouveaux ordres et commençaient à se préparer à un départ immédiat.

Les soldats ordinaires vérifiaient leur équipement avec une expression sereine et professionnelle. Les Éveillés, qui ne quittaient généralement pas leurs armures enchantées sur le terrain, portaient étrangement de simples uniformes. Sachant à quel point l’avenir proche promettait d’être désastreux, ils voulaient donner à toutes leurs Mémoires une chance d’être entièrement réparées.

Le personnel administratif travaillait frénétiquement à réorganiser les chaînes logistiques et à préparer la force à une expédition soudaine.

Les signes de ce genre étaient nombreux.

Ils étaient particulièrement évidents lorsqu’on comparait le comportement des soldats de Valor à celui du personnel de l’Armée d’Évacuation. Ces derniers célébraient la victoire avec fatigue, tandis que les premiers semblaient plus concentrés que lorsqu’ils s’étaient battus contre les abominations.

La Porte du Cauchemar ne semblait pas se trouver à l’intérieur d’une capitale de siège.

Sunny trouva un coin calme et sombre dans le donjon de la forteresse et s’appuya sur la paroi.

Il avait réussi à déterminer la nature de la zone où se trouvait l’entrée de la Citadelle du Crâne Noir en espionnant le personnel administratif de Valor — tout déplacement de forces militaires à grande échelle impliquait un certain travail logistique, et on pouvait en déduire beaucoup de choses à partir de ces préparatifs.

À première vue, le clan Valor s’apprêtait à s’aventurer dans les terres sauvages de l’Antarctique de l’Est. La distance à parcourir ne semblait pas non plus négligeable, ce qui apaisait les inquiétudes de Sunny.

Pourtant, il y avait encore beaucoup de choses à prendre en compte.

Sunny savait ce que les grands clans allaient faire, et ce qu’il devait faire de son côté.

Mais quelle serait la réaction du gouvernement ?

En tant qu’envoyé spécial du gouvernement, il devrait bientôt recevoir un appel.

Et en effet, quelques minutes plus tard, son communicateur s’alluma à cause d’une transmission entrante.

Sunny invoqua l’Os Chanteur, enveloppa son environnement de silence et répondit.

Le visage acéré de Saint Cor apparut sur l’écran holographique, rapidement rejoint par le visage agréable de la Faucheuse d’Âmes Jet. Le Transcendant décharné prit la parole en premier :

“Je suppose que vous connaissez tous les deux la situation. Ce que je veux savoir, c’est ce qui a causé ce désordre.”

Sa voix grinçante semblait calme, mais Sunny pouvait sentir la colère et la tension qui s’en dégageaient.

Il jeta un bref coup d’œil à la projection de Jet, puis répondit :

“Je pense pouvoir fournir une explication.”

Tous deux prêtèrent une oreille attentive à ses paroles. Sunny s’attarda quelques instants, puis prit la parole en choisissant soigneusement ses mots :

“Apparemment qu’une Citadelle ait été découverte dans le Désert du Cauchemar. Le clan Valor a été le premier à la trouver, mais sa tentative de capture a échoué. Maintenant, les deux clans ont une chance égale d’entrer en possession d’un avantage crucial. Un affrontement direct pour l’accès à la Porte du Cauchemar menant à la Citadelle semble inévitable.”

Il marqua une pause, puis ajouta d’un ton ferme :

“Ils mettent le paquet.”

Alors que le visage de Saint Cor s’assombrissait, Jet hocha la tête.

“Je peux le confirmer.”

Sunny ne savait pas à quoi pensait le vétéran, mais il avait des frissons, même à travers la projection holographique. Même si l’expression de Vestige du Fléau ne changeait pas beaucoup, il avait l’impression que le monde subissait un changement subtil, réagissant à son… courroux ? Son mécontentement ? Son mépris ?

…Son accablement, peut-être ?

Le vieil homme grimaça.

“Quel timing infaillible.”

Au moins, il pouvait encore être sarcastique.

Sunny devait imaginer que le passage brutal des deux grands clans à la guerre active était comme un désastre pour le gouvernement. Saint Cor devrait complètement réorganiser la disposition de l’Armée d’Évacuation et élaborer une nouvelle stratégie. Et même dans ce cas, cela ne suffirait peut-être pas.

D’un autre côté, le Commandement de l’Armée devait être préparé à ce genre de situation, même si c’était le pire des scénarios pour eux. Ils n’étaient pas dupes.

Après une longue pause, Vestige du Fléau secoua la tête, puis regarda à nouveau Sunny et Jet.

“Valor et Song sont peut-être arrogants, mais ils ne sont pas déraisonnables. Ce bain de sang peut encore être évité… peut-être. Des choses similaires se sont déjà produites par le passé. Une bataille à grande échelle peut être évitée s’ils acceptent d’organiser un duel entre deux champions à la place.”

Sunny ne put s’empêcher de hausser un sourcil. Il ne doutait pas de la sagesse et de l’expérience du Transcendant chevronné, mais il ne croyait pas non plus que les grands clans se retireraient. Surtout pas pour quelque chose d’aussi banal qu’un duel d’honneur.

Ils étaient comme des requins qui sentaient le sang dans l’eau — ceux de Valor, en tout cas. Cela faisait déjà trop longtemps qu’ils retenaient leur soif de sang.

Pourtant… y avait-il vraiment une chance qu’un duel étrange entre deux puissants guerriers puisse remplacer une bataille inutile ? Cela semblait improbable, mais d’un autre côté, les Héritiers étaient souvent bizarres sur ce genre de choses.

Saint Cor poussa un lourd soupir, puis ajouta :

“Le problème, cette fois, c’est que les deux camps semblent être certains de gagner si la bataille a lieu. Ils n’ont donc aucune raison de chercher une alternative. De plus, ils agissent de manière légèrement… erratique… depuis quelque temps. Il est difficile de dire ce qui se passera réellement.”

Semblant prendre une décision, le Transcendant décharné hocha la tête et jeta un regard perçant à Sunny et Jet :

“Vous deux allez rester avec les émissaires et les suivre jusqu’à cette Porte du Cauchemar. Tant que vous y êtes, recueillez autant d’informations que possible. J’arriverai en personne et tenterai de trouver une solution à ce conflit.”

Jet resta silencieuse un moment.

“Compris, monsieur.”

Cependant, Sunny n’était pas aussi d’accord.

“Et si vous ne pouvez pas ?”

Sa question irrévérencieuse, ou peut-être le fait qu’il ait même osé poser une question, sembla surprendre le vieux Saint. Vestige du Fléau le regarda d’un air sombre.

Après une brève pause, il répondit simplement :

“Alors nous nous retirons et nous essayons de sauver ce qui reste.”

Ce disant, il mit fin à l’appel. Le visage décharné du Saint du gouvernement disparut, laissant Sunny et Jet seuls.

La Faucheuse d’Âmes le regarda et sourit.

Comment peut-elle sourire dans une telle situation ?

“Oh, mon Dieu. Je connais ce regard. Tu envisages de faire quelque chose de fou, pas vrai ?”

Sunny lui jeta un regard noir et haussa les épaules.

“Je ne sais même plus ce qui est fou.”

Jet s’esclaffa.

“Ce n’est pas bon signe.”

Il étudia son visage sombrement, puis dit doucement :

“Si Vestige du Fléau échoue dans ses négociations, Valor et Song vont vraiment s’affronter. À ce moment-là, la meilleure chose à faire serait de soutenir un camp contre l’autre, afin de préserver le plus grand nombre de combattants possible. Es-tu prête à prendre cette décision ?”

Le sourire de la Faucheuse d’Âmes s’assombrit.

“Le gouvernement ne peut pas rompre sa neutralité. Même si c’est bénéfique sur le moment, les conséquences seraient catastrophiques à long terme.”

Sunny se contenta de la regarder fixement.

“Je ne m’interroge pas sur le gouvernement. Je m’interroge sur toi.”

Il y a des moments où les gens ne peuvent pas échapper à des choix difficiles. Sunny avait fait le sien depuis longtemps, et Jet devrait en faire autant, qu’elle le veuille ou non.

Bien sûr, ne rien faire était aussi un choix. Mais…

Elle s’était toujours positionnée comme un rouage de la machine gouvernementale, mais il était peut-être temps pour la Faucheuse d’Âmes de penser par elle-même.

Sunny espérait qu’elle le ferait, du moins.

Jet s’attarda un moment avant de répondre.

Elle finit par dire :

“Voyons comment ça se passe.”

Puis son visage disparut. L’écran du communicateur s’éteignit, laissant Sunny dans l’obscurité.

Il soupira et congédia l’Os Chanteur, puis quitta son abri temporaire.

Une guerre totale… ou un duel entre deux champions… Je me demande ce qui va se passer…

Il espérait le meilleur, mais devait se préparer au pire.

error: Contenue protégé - World-Novel