Accueil Article 3316-chapitre-969

3316-chapitre-969

Chapitre 969 – Dons du Littoral

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

L’ombre de Sunny glissait rapidement dans les ténèbres, grimpant les pentes abruptes au-dessus de l’immense rivière de Créatures du Cauchemar. Sunny avait beau essayer d’évaluer la taille réelle de la horde, il n’en voyait pas la fin. Toutes sortes d’abominations étaient rassemblées en une énorme foule qui débordait des falaises, ondulant et rampant sur le paysage.

La horde s’étirait en une longue ligne, se déplaçant d’est en ouest… vers la côte. La largeur de la horde était quelque peu supportable, et l’idée d’essayer de couper à travers la masse de Créatures du Cauchemar apparaissait timidement dans son esprit. Cependant, la longueur de la horde était tout simplement trop oppressante.

La caravane était désormais très grande, et même si Sunny parvenait à créer une brèche dans le fleuve de monstres, tous les véhicules ne pourraient pas passer avant qu’une marée d’abominations ne les déchire.

…C’était tout de même une option. Il devait penser stratégiquement.

À l’est, la horde s’étendait à perte de vue. À l’ouest, il y avait encore un peu d’espace entre les premiers rangs de la foule de Créatures du Cauchemar et l’autoroute côtière. Si la colonne de véhicules accélérait tandis que les abominations maintenaient leur rythme, il y avait de fortes chances qu’ils se manquent de peu.

Dans le cas contraire, la caravane serait prise entre la horde et l’océan, risquant de subir encore plus de pertes. Et c’était sans compter sur le fait que quelque chose pourrait les attaquer depuis la mer.

Sunny soupira.

…Merde.

La première option garantissait pratiquement la mort des gens, mais avait un plafond de dégâts plus bas. La seconde promettait une petite chance que personne ne soit tué… mais avait le potentiel de devenir vraiment désastreuse si les choses tournaient mal.

Il hésita quelques instants, puis contacta Gere.

“Oui, Capitaine ?”

Sunny serra les dents.

“Il y a une horde de Créatures du Cauchemar devant nous. Pleine vitesse, et nous ferons un détour par l’autoroute. Informe tout le monde de se préparer à une bataille acharnée.”

Voilà. La décision avait été prise. Sunny n’en était pas satisfait, mais au moins la caravane avait une chance de s’en sortir indemne. Il n’était pas encore prêt à envoyer les gens à la mort sans état d’âme, même si cela signifiait risquer un résultat plus désastreux.

Au bout du compte, Sunny saurait qu’il a au moins essayé.

Suivant ses ordres, Luster envoya le Rhino filer à toute allure. Leurs escortes MWP s’efforcèrent de suivre, mais finirent par s’adapter à l’augmentation du rythme. Les véhicules militaires de la caravane suivirent le mouvement, et rapidement, toute la colonne avança à une vitesse effrénée.

Ne vous arrêtez pas.

Sunny regarda derrière lui, espérant que rien ne se passerait mal. Si un véhicule tombait en panne au milieu du mouvement, ses passagers ne pourraient pas être sauvés… un transport défectueux pourrait également ralentir tous ceux qui le suivaient, ce qui serait un désastre total.

Néanmoins, le nombre réduit de portes le long de la côte était l’une des raisons pour lesquelles il avait choisi la seconde option, et le fait de quitter un peu les montagnes ne pouvait que réduire la probabilité d’un dysfonctionnement grave.

Le Rhino se dirigea vers un embranchement et conduisit la caravane vers l’est, en descendant vers l’autoroute. Alors qu’ils s’en approchaient, Sunny observait la horde avec tension et essayait de calculer s’ils allaient réussir à passer la foule d’abominations avant qu’elle n’atteigne la côte.

Pour l’instant, une étroite fenêtre d’opportunité semblait encore s’offrir à eux.

…Mais dès qu’ils atteignirent l’autoroute, cette fenêtre disparut.

Pour une raison ou une autre, les premiers rangs de la horde devinrent tout à coup frénétiques et se précipitèrent sur eux, le reste de la foule les imitant bientôt dans une avalanche de chair. Sunny était certain que les Créatures du Cauchemar n’avaient pas encore senti la présence de la caravane, et il ne savait donc pas pourquoi leur comportement avait changé si brusquement. C’était comme si quelque chose sur la côte attirait les abominations vers elle.

Quoi qu’il en soit, la horde progressait beaucoup plus vite maintenant, et la colonne n’avait plus aucune chance de passer sans se battre. Ils allaient devoir se frayer un chemin, en fin de compte.

Nom de Dieu !

Au moins, la caravane n’allait être attaquée que d’un seul côté. Leur flanc gauche serait protégé par l’océan, aussi précaire que cela puisse paraître.

Qu’est-ce qui a bien pu leur faire peur, à ces salauds ?

Regardant les premières abominations se répandre sur la route à une certaine distance, Sunny se figea un instant.

…Oh.

Devant eux, étendu sur le rivage comme une montagne de chair blanche, le cadavre d’une abomination colossale dominait l’autoroute. Elle ressemblait à une méduse monstrueuse aux proportions hallucinantes, certains de ses tentacules sans vie s’étendant sur des centaines de mètres dans l’eau sombre.

L’étrange chair transparente de l’habitant mort des profondeurs était déchirée et brûlée, et de gros morceaux manquaient à l’appel. D’étranges organes étaient visibles en dessous, et un lac de bave glacée recouvrait une longue partie de la route autour d’elle. Quelque chose avait complètement massacré la terrifiante créature, puis était parti sans dévorer sa proie.

…Et maintenant, la horde de Créatures du Cauchemar se précipitait pour finir le travail.

Sous les yeux de Sunny, la marée d’abominations s’écoulait sur l’autoroute. Les premiers rangs enfoncèrent leurs crocs dans l’horreur morte avec une faim rageuse, suivis par une centaine d’autres créatures la seconde suivante.

L’épouvantable cadavre était gigantesque, mais pas assez pour les rassasier tous. Peu après, les Créatures du Cauchemar les plus lentes atteignirent la côte, déchirant sans pitié les corps de leurs frères de festin pour atteindre la succulente chair blanche. Elles rampaient sur l’imposante méduse comme des fourmis, éviscérant lentement ses couches supérieures.

Et derrière eux, d’innombrables silhouettes dévalaient déjà les versants de la montagne.

Sunny serra son arc, sachant que la caravane devrait bientôt se frayer un chemin à travers cette effroyable barrière de corps monstrueux.

…En fait, quelques traînards étaient déjà assez proches pour que Samara commence à faire feu avec son fusil.

En regardant la scène de carnage morbide qui s’approchait, Sunny sentit un frisson lui parcourir l’échine.

C’est… c’est bon. On peut encore s’en sortir…

C’est ce qu’il pensait…

Du moins jusqu’à ce que d’étranges éclairs de lumière cramoisie s’allument dans la brume du blizzard, à sa gauche, loin dans l’océan.

Une forme énorme, gargantuesque, se déplaçait dans les vagues, se rapprochant du rivage

error: Contenue protégé - World-Novel