Accueil Article 5055-chapitre-1526

5055-chapitre-1526

Chapitre 1526 – Trempé dans la Flamme

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Nephis inclina la tête, resta silencieuse quelques instants, puis dit :

“J’ai aussi reçu un bon nombre de Mémoires… malheureusement, pas autant qu’on aurait pu s’y attendre, vu le nombre de morts causés par l’explosion. Mais il y en a au moins une ou deux pour chacun d’entre nous. Nous les distribuerons plus tard.”

Après quoi, elle se tourna vers Sunny.

“C’est ce qui est arrivé au Voleur d’Âmes. Mais qu’est-il arrivé au Seigneur de l’Effroi ? Comment avez-vous pu le tuer à vous trois ?”

Il s’attarda un peu.

Cassie a failli mourir dans l’explosion. Est-ce que Neph n’est pas du tout préoccupée par cela ?

Un léger froncement de sourcils apparut sur son visage.

Finalement, il grimaça et répondit d’un ton sombre :

“Eh bien… J’ai déjà dit que la Couronne du Crépuscule me permettait d’ignorer ses ordres. Cela aurait dû faciliter les choses, puisque son arme la plus redoutable lui avait été retirée. Mais en pratique, la mienne l’était aussi. Mon esprit. Sans pouvoir réfléchir correctement, je ne valais pas mieux qu’une bête frénétique… pire, même, car même une bête aurait utilisé tout ce qu’elle avait à sa disposition pour survivre.”

Il secoua la tête.

“Mais je n’ai pas voulu invoquer mes Ombres, ni collaborer avec Kai pour abattre le Seigneur de l’Effroi. C’était… malheureux, c’est le moins qu’on puisse dire. Finalement, nous nous sommes retrouvés à l’extérieur de la cité, dans cette forteresse flottante. J’ai ligoté le tyran en attaquant son corps sans relâche. Ce qui a donné l’occasion à Kai de détruire l’amulette qui avait protégé ce bâtard du Voleur d’Âmes, et ce qui a donné l’occasion à Mordret d’attaquer son âme, à son tour.”

Sunny jeta un coup d’œil à Kai et sourit du coin des lèvres.

“Le Seigneur de l’Effroi a été paralysé pendant quelques secondes, et notre tueur de dragons attitré a profité de ces secondes pour lui planter une flèche enchantée dans le cerveau. C’est ainsi que nous trois — et en particulier Kai — avons réussi à le tuer.”

Kai avait également empêché Mordret de prendre possession du corps du Seigneur de l’Effroi, ce qui aurait sans doute donné des idées au Prince de Rien. Pour l’instant, on pouvait lui faire confiance pour ne pas se retourner contre eux, car il avait besoin de Nephis pour détruire le Premier Chercheur. Mais si Mordret avait eu le pouvoir de la soumettre avec l’autorité de la voix du dragon, alors ?

Qui sait ce qu’il aurait fait ?

Rétrospectivement, la décision de Kai de ne pas attendre les résultats du combat d’âmes les avait peut-être tous sauvés.

Sunny jeta un regard sombre à Mordret.

Dieu du ciel. Comment ai-je pu me retrouver dans la même équipe que ce type ?

Remarquant son regard, le Prince de Rien sourit.

“Oh… j’aurais tué le Seigneur de l’Effroi moi-même. Probablement. Il y a eu un petit problème, voyez-vous — une graine de Corruption a fini par fleurir dans mon âme. Heureusement, j’ai réussi à extraire la partie infectée et à la transformer en Reflet avant que la maladie ne se propage. Je suis donc redevenu une simple Bête. Hélas !”

Le moment était venu pour eux de dévisager Mordret.

Qu’est-ce que c’est que ce bordel…

Qui parlait d’être infecté par la Corruption, de découper sa propre âme et d’en transformer la partie contaminée en une entité extérieure afin de se guérir ? Quelle folie est-ce là ?

Mais encore une fois… Sunny n’était peut-être pas la meilleure personne pour reprocher à quelqu’un d’être fou. Après tout, il était en train de mettre en œuvre le plan diabolique concocté par sa version Souillée.

Alors qu’il se demandait si l’une des sept personnes présentes dans le réfectoire pouvait être qualifiée de saine d’esprit, Jet sourit et fit un clin d’œil à Kai.

“Félicitations, Ascendant Nightingale. Bienvenue au club… au club “Je Me Suis Tué” ? Non, ça ne sonne pas bien. Appelons-le le Club Autrecide*. Tu sais, pour les gens qui ont tué la version maléfique d’eux-mêmes.”

NDT : *Othercide en VO, j’ai juste traduit le “Other” étant donné que l’élément -cide signifie « qui tue, qui fait disparaître ; meurtre (de…) ». Le terme n’est pas important, c’est plus une blague qu’autres choses.

Elle bailla paresseusement et invoqua un brin de brume qu’elle fit tourbillonner autour de ses doigts.

“Alors, tu as aussi débloqué ton Héritage d’Aspect ? Ou au moins reçu une puissante Mémoire ? Oh… tu aurais même pu recevoir un Écho. Avoir un Écho de soi-même serait vraiment bizarre, non ?”

Tout le monde regarda Kai, l’imaginant avoir un Écho de lui-même.

Il toussa maladroitement.

“Ce… non, je n’ai pas débloqué mon Héritage d’Aspect. Je n’ai pas reçu de Mémoire, ni d’Écho. En fait, il s’est passé quelque chose d’étrange.”

Il hésita un instant.

“Il semble que j’aie reçu un Attribut à la place. L’Attribut [Tueur de Dragon]. Je ne sais pas… ce qu’il fait.”

Sunny penche la tête, un peu déconcerté.

Alors… il s’agit bel et bien d’un Attribut.

“Que dit la description ?”

Kai sembla rougir un peu.

“Ah… tu sais… quelque chose à propos d’être forgé dans la bataille, trempé dans la flamme, et éteint dans le sang de dragon… des choses comme ça.”

Sunny le regarda avec incrédulité.

Eh bien, bon sang. Je parie que le Sortilège a été généreux en compliments.

Quoi qu’il en soit, le nouvel Attribut de Kai avait dû rendre son ami plus fort. D’après la description, il avait probablement quelque chose à voir avec la durabilité et la résistance aux éléments. Peut-être qu’il y avait aussi une couche plus profonde — la vérité finirait par éclater.

Bien… c’était une bonne chose. La cohorte était enfin réunie, et la plupart de ses membres s’étaient renforcés. Nephis avait également reçu une collection de puissantes Mémoires — vu la force des Créatures du Cauchemar de la Légion Souillée, nombre d’entre elles devaient être de Rang Transcendant.

Sunny avait encore cinq éclats d’âme Suprême stockés dans le Coffre de la Convoitise, il serait donc en mesure d’élever certaines de ces Mémoires au Rang Suprême.

La cohorte serait prête à affronter Verge… et la Tourmenteuse. La seule Plaie restante.

Était-ce un accident ou le résultat d’une volonté ?

La volonté du Prince Fou ? Ou celle de la Tourmenteuse ?

Sunny l’ignorait, mais soupçonnait tout de même l’une des deux, ou peut-être même les deux, d’avoir nourri des projets pour Verge dans le dos du Seigneur de l’Effroi.

Il soupira, puis regarda Cassie et demanda, sans s’adresser à personne en particulier :

“Alors… quel est le plan maintenant ?”

Nephis répondit immédiatement, sans hésitation dans sa voix posée :

“Quoi d’autre ? Nous naviguons vers Verge, bien sûr.”

Ce disant, elle se tourna vers Cassie et lui demanda :

“Quel est le chemin le plus rapide pour s’y rendre ?”

La jeune aveugle hésite un instant.

“Il faut que je vérifie.”

Elle se leva et partit, revenant bientôt avec une lourde caisse. Les ardoises de pierre qu’ils avaient récupérées dans le temple noyé de la sybille Souillée y étaient entreposées.

Cassie mit un certain temps à étaler les ardoises sur la table, à les référencer et à trouver un itinéraire approximatif. Finalement, elle désigna une ardoise en particulier. La forme d’un gracieux château y était gravée.

“Il semble que le chemin le plus rapide vers Verge soit de naviguer en aval et de continuer jusqu’à ce que nous atteignions presque l’aube des temps. Mais…”

La jeune aveugle réunit deux ardoises qui ne semblaient pas avoir de point commun.

“Avec ce que nous savons de la forme du Grand Fleuve, nous pouvons gagner beaucoup de temps en le traversant, en naviguant au-delà de la Bordure ouest et en bravant le vide intérieur. De cette façon, nous devrions être en mesure d’éviter la majeure partie du voyage dans le passé et d’atterrir directement près de Verge.”

Un étrange silence s’installa dans le réfectoire.

Nephis étudia les ardoises pendant un moment, puis hocha la tête.

“Cela nous rapprochera d’abord de Grâce Déchue. Nous nous y arrêterons en chemin, avant de partir pour la bataille finale.”

Elle les regarda, son regard s’attardant sur Sunny pendant quelques instants. Elle finit par dire :

“…S’il n’y a pas d’objections.”

Il se trompait peut-être, mais on aurait dit que sa voix avait retrouvé un peu de vivacité. Bon, les mots vivacité et Nephis n’allaient pas vraiment ensemble, mais c’était un grand soulagement de voir que son humanité revenait peu à peu.

Elle s’intéressait même à leurs opinions… à la sienne, en particulier. Du moins, c’est ce qu’il semblait.

Sunny soupira.

Qu’y a-t-il d’autre à faire ? Si nous voulons échapper à ce Cauchemar, Verge est le seul moyen.

Il haussa les épaules.

“Pas d’objection de ma part.”

Les autres n’en avaient pas non plus.

Après quelques instants de silence, Nephis acquiesça.

“En route pour Verge, alors.”

error: Contenue protégé - World-Novel