Accueil Article 4882-chapitre-1488

4882-chapitre-1488

Chapitre 1488 – La Première Plaie

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Sunny sentit un mal de tête approcher.

Quelque chose ne tournait pas rond ici.

Comment les Six Plaies pouvaient-elles exister ?

Le Grand Fleuve était une boucle temporelle — tout comme l’Île d’Aletheia, mais aussi différente.

Sur cette dernière, le temps se déplaçait en cercle. Un jour se répétait à l’infini, et un nouveau cycle commençait à chaque fois que ce jour se terminait. Le Grand Fleuve, en revanche, était un endroit étrange où le temps et l’espace ne faisaient qu’un — il s’écoulait du futur vers le passé, et ceux qui l’empruntaient voyageaient également à travers le temps.

Les cycles du Grand Fleuve ne commençaient pas une fois qu’une certaine période s’était écoulée. Ils étaient à la fois une mesure du temps et une mesure de l’espace — pour atteindre une nouvelle révolution, une personne devait voyager jusqu’à l’Estuaire, qui était aussi la Source, et traverser la frontière entre le passé et le futur.

Ensuite, elle était renvoyée au point dans le temps et l’espace où elle était entrée pour la première fois dans la Tombe d’Ariel. Ainsi, si le Briseur de Chaînes naviguait au-delà de Verge et bravait la Source, les membres de la cohorte seraient envoyés à des endroits différents le premier jour après leur entrée dans le Cauchemar.

Sunny se retrouverait sur un morceau d’épave, Nephis serait échoué sur le cadavre de la Tortue Noire, Cassie retournerait à Grâce Déchue le jour où l’autre sybille succomberait à la Souillure, et Jet et Effie retrouveraient la dure vie des Nomades du Fleuve.

Sunny changea légèrement d’avis.

Pourtant, cela n’expliquait pas comment les membres de la cohorte et les Six Plaies pouvaient exister en même temps. Si leur version du cycle précédent avait bravé la Source — volontairement ou par accident, en cherchant l’entrée de l’Estuaire — elles auraient disparu.

De plus, les Plaies sévissaient sur le Grand Fleuve depuis des décennies, voire des siècles. Comment cela était-il possible ?

Pourquoi pas ? Il y a toutes sortes de bizarreries qui se produisent avec le temps dans le Tombeau d’Ariel. Est-ce que j’ai vraiment envie de douter que quelque chose comme ça soit possible ?

Surtout maintenant que Sunny connaissait la Source — un endroit brumeux où le passé et le futur se rejoignaient, et où le sens du temps perdait toute raison d’être — il ne pouvait plus être surpris par quoi que ce soit.

Que se passerait-il, par exemple, si quelqu’un entrait dans la Source, mais faisait demi-tour et repartait par où il était venu au lieu de franchir la frontière du futur ? Que se passerait-il s’il partait d’un point différent de celui par lequel il était entré ? Que se passerait-il s’il restait à l’intérieur de la Source pendant un certain temps, laissant le courant passer devant lui ?

Il n’en savait rien.

Sunny savait cependant une chose.

La méthode pour commencer une nouvelle révolution était peut-être différente de celle de l’Île d’Aletheia, mais l’effet était le même.

Lorsque quelqu’un retournait dans le passé, sa mémoire du cycle précédent était effacée. Son âme redevenait ce qu’elle était auparavant. Il ne resterait aucune trace de son voyage sur le Grand Fleuve dans le passé.

Ce qui signifiait…

Sunny frissonna.

Pas encore, par pitié !

Les mots qu’il avait criés à son réveil, le premier jour du Cauchemar, résonnaient à ses oreilles.

Comment… combien de fois avons-nous défié ce Cauchemar ?

L’existence des Six Plaies prouvait qu’il y avait eu au moins deux cycles. Mais il aurait pu y en avoir plus. Dix cycles… cent cycles… mille cycles…

Il n’y avait aucun moyen de le savoir. Comme personne ne se souvenait des révolutions précédentes, rien ne changerait au début d’une nouvelle révolution. Ils répéteraient les mêmes actions encore et encore, tout comme Jet avait combattu et été tué par la Bouchère Immortelle encore et encore.

Jusqu’à ce que Sunny arrive et prenne conscience de la boucle.

Soudain, il sentit son cœur battre à tout rompre.

Attends…

Bien que piégé dans la boucle temporelle de l’Île d’Aletheia, Sunny avait fini par se souvenir des révolutions précédentes. Il ne savait pas combien de temps cela avait pris, mais à un moment donné, il fut assailli par un sentiment persistant de déjà-vu, puis devint pleinement conscient de la boucle.

C’était parce que le Péché de Réconfort était coincé dans son esprit, et que le détestable spectre de l’épée était en quelque sorte immunisé contre l’effet du temps qui se répétait.

Sunny sentait qu’il était sur le point de réaliser quelque chose d’extrêmement important.

Le Péché de Réconfort…

Le Prince Fou était, lui aussi, hanté par l’odieuse apparition.

Si la cohorte était piégée dans la boucle infinie, cela ne signifiait-il pas…

Qu’il avait acquis la capacité de se souvenir des cycles précédents du Grand Fleuve ?

P-putain !

Les yeux de Sunny s’écarquillèrent.

Le Prince Fou… non, peut-être même une version antérieure de lui-même… aurait réalisé la nature cyclique du Grand Fleuve. Et à partir de là, chaque cycle aurait été différent.

Parce que Sunny était devenu une variable.

Il avait dû essayer de changer les choses. Il avait dû essayer de vaincre le Cauchemar désespérément… et de telle manière qu’aucun des membres de la cohorte n’était mort.

Et Nephis survécut jusqu’à la fin.

…Mais, pour une raison ou une autre, il avait échoué.

Ou peut-être que cette mission était vouée à l’échec depuis le début.

Avait-il pris conscience de la grande boucle avant et après avoir été infecté par la Souillure ?

La Souillure, après tout… n’était que connaissance. Un savoir terrible qui corrompait l’âme de ceux qui la possédaient. Ainsi, même si Sunny avait atteint la Source et était retourné dans le passé après avoir été infecté par la Souillure, l’infection serait revenue avec lui.

Avait-il d’abord perdu la raison à cause des boucles sans fin, ou avait-il d’abord trouvé le véritable Estuaire et avait-il été rendu fou par la Souillure ?

Sunny avait-il été le premier des Six Plaies, et celui qui avait infecté les cinq autres ?

Quoi qu’il en soit…

Alors pourquoi ne me souviens-je de rien ? Si ma version du cycle précédent a été corrompue par la Souillure, pourquoi mon âme en est-elle exempte ?

Il tressaillit.

La réponse n’était-elle pas évidente ?

Qu’est-ce qui pourrait guérir l’infection de la connaissance maudite ?

… L’oubli le pouvait.

Pour être guéri, il devait oublier le savoir maudit avant de retourner dans le passé.

La Clé de l’Estuaire.

Une mystérieuse Mémoire qui était là, dans son âme, lorsqu’il s’était retrouvé dans la brume le premier jour du Cauchemar. Une Mémoire qui possédait un enchantement passif qui ne semblait pas avoir d’effet sur lui.

Un enchantement qui se composait de deux parties, l’une dirigée vers l’extérieur, l’autre vers l’intérieur.

Et qui avait quelque chose à voir avec le Péché de Réconfort.

Sunny prit une profonde inspiration alors que la vérité sur la Clé de l’Estuaire se révélait enfin.

…Une muselière.

Le but de la mystérieuse Mémoire… était d’empêcher le Péché de Réconfort de partager avec Sunny la moindre connaissance des cycles précédents. Ainsi, il ne se souviendrait jamais de ce qui s’était produit dans le passé, et n’apprendrait donc jamais le savoir maudit de la Souillure.

C’était une partie de l’enchantement. L’autre partie, bien plus lourde… était destinée à immuniser la Clé de l’Estuaire contre le changement de cycle. Pour qu’elle reste dans l’âme de Sunny même s’il franchissait la frontière de la Source et était envoyé dans le passé.

C’était la raison pour laquelle le Prince Fou s’était intéressé au Tyran Supérieur tué par le Roi-Serpent dans la Tour d’Aletheia. Parce que le Tyran restait mort quel que soit le nombre de révolutions écoulées… sa mort avait été rendue permanente, se poursuivant d’un cycle de la boucle à l’autre.

À l’époque, le fou Souillé devait déjà essayer de créer la Clé de l’Estuaire.

Pour se guérir de la Souillure… et tenter une nouvelle fois de conquérir le Cauchemar. Non, pas seulement le conquérir, mais le faire d’une manière spécifique.

Pour effacer l’erreur qu’il avait commise… ou peut-être le crime qu’il avait commis.

Assassin…

Sunny reprit son souffle.

À ce moment-là, il réalisa une autre chose.

Il ne restait plus que trois des Six Plaies : Le Voleur d’Âmes, la Tourmenteuse et le Seigneur de l’Effroi.

Le Prince Fou… avait disparu.

Il n’existait plus dans le Tombeau d’Ariel.

Parce qu’il avait franchi la frontière de la Source et s’était envoyé dans le passé.

Il était devenu Sunny.

error: Contenue protégé - World-Novel