Accueil Article 4876-chapitre-1483

4876-chapitre-1483

Chapitre 1483 – Faux de la Faucheuse

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

L’Héritage d’Aspect que Jet avait reçu était similaire à la plupart des Héritages d’Aspect — qui étaient généralement des Mémoires adaptés aux Aspects de leurs porteurs, ou plus rarement de puissants Échos. Cependant, cette ressemblance était trompeuse.

En vérité, l’Héritage d’Aspect de la Faucheuse d’Âmes était presque aussi étrange que celui de Sunny. Bien que cela ressemblait à une arme, ce n’était pas une Mémoire… au lieu de ça, c’était une Capacité Innée. Jet n’avait pas besoin d’essence, aussi petite soit-elle, pour invoquer la brume glacée et la transformer en faux. La brume faisait simplement partie de son âme à présent.

Sa forme n’était pas non plus figée. La lame de brume se manifestait naturellement en une magnifique faux de guerre, mais elle pouvait aussi prendre la forme d’autres armes — sous leurs yeux, Jet la transforma en khopesh, en miséricorde, en bec-de-corbin et en véritable faux. Pour le moment, il n’y avait que cinq formes disponibles.

Ces cinq formes étaient celles d’une arme, et cette arme était liée à l’âme — mais pas de la même manière que la Coquille de Marbre de Sunny l’était.

Dans le cas de la Coquille de Marbre, sa puissance était directement liée à la puissance de son âme. La faux de Jet, elle, était liée aux âmes de ceux qu’elle tuait.

…Ou plutôt, ces âmes devenaient liées à elle.

Personne ne savait ce que cela signifiait précisément. Cependant, la Faucheuse d’Âmes put tirer quelques conclusions en lisant la description de cette étrange Capacité Innée.

Tout d’abord, la lame de brume était capable d’absorber et de contenir les âmes de ses victimes. L’âme de l’être le plus puissant tuait les âmes de ses victimes. L’âme de l’être le plus puissant qu’elle tuait devenait la base de son pouvoir — ainsi, si Jet tuait une Bête Supérieure, sa faux devenait semblable à une Mémoire Suprême de Niveau Un. Si elle tuait un Titan Impur… la faux deviendrait une Mémoire Divine de Niveau Sept.

C’était une qualité étrange et vraiment étonnante.

Deuxièmement, les âmes contenues dans la brume pouvaient être consommées, ce qui permettait de reconstituer l’essence de Jet. Si toutes les âmes étaient consommées, laissant la lame de brume vide, sa propre âme deviendrait la base de son pouvoir.

Voilà ce qu’elle savait. Cependant, il restait encore de nombreuses questions à propos de son Héritage d’Aspect.

Par exemple, combien d’âmes pouvait-il contenir ? Influenceraient-elles uniquement la puissance de la lame de brume, ou lui insuffleraient-elles également des qualités uniques semblables à des enchantements ? Si Jet consommait toutes les âmes liées, quelle qualité unique sa propre âme infuserait-elle ?

Bien qu’il n’y ait pas de réponse, Sunny avait l’impression que les âmes des victimes infuseraient effectivement la lame de brume avec des enchantements uniques. Il soupçonnait également que le nombre d’âmes que la brume pouvait contenir… était de cinq, une pour chacune des formes qu’elle pouvait prendre. L’équivalent du Rang Suprême de l’Aspect de Jet.

Il se doutait également que si elle consommait les cinq âmes liées, l’Héritage d’Aspect deviendrait bien plus puissant et redoutable.

La raison en était assez simple… la seule situation où Jet brûlerait à la fois sa propre essence et les âmes stockées dans la lame de brume était une situation vraiment désespérée. Et c’est généralement dans ce genre de situation que l’on trouve les solutions les plus désespérées.

Il ne serait pas surpris d’apprendre que si la lame de brume était dépourvue d’âmes liées… elle pourrait permettre à la Faucheuse d’Âmes de consommer sa propre âme afin d’accomplir quelque chose de vraiment désastreux.

Comme c’est sinistre…

La belle faux de guerre était une chose terrible, en effet.

La Mémoire Suprême d’Effie, quant à elle, était bien moins terrifiante.

Ce qui ne voulait pas dire qu’elle n’était pas merveilleuse.

Lorsque la chasseresse invoqua la Mémoire pour la première fois, personne ne sut quoi en penser. Ce n’était ni une arme, ni une armure. En fait, elle ne ressemblait ni à un outil ni à un vêtement… à la rigueur, elle pouvait passer pour un charme.

La Mémoire ressemblait à un grand médaillon de fer attaché à un cordon de cuir noir. À l’intérieur du médaillon se trouvait l’image d’une prairie entourée de hautes collines, traversée par une rivière et bordée au loin par une forêt. Un quai noir se reposait à l’ombre d’un grand arbre. Le dessin était simple et grossier, comme s’il avait été fait par un enfant.

Après avoir regardé la trame de la Mémoire Suprême, Sunny fut momentanément hébété. C’était l’un des tissages les plus étranges et les plus complexes qu’il ait jamais vus.

Pourtant, il y avait quelque chose de familier là-dedans. Après avoir réfléchi quelques instants, Sunny comprit pourquoi il ressentait ce sentiment de familiarité — c’était parce qu’il avait récemment étudié le Coffre de la Convoitise. Et certaines parties de ce nouveau tissage étonnant ressemblaient étrangement à quelques éléments de ce qu’il avait regardé pendant la majeure partie de la semaine dernière.

Effie confirma sa supposition — le médaillon de fer était une Mémoire de stockage spatial. Cependant, il était totalement différent du Coffre.

En effet, contrairement à son coffre à dents, le médaillon pouvait stocker des êtres vivants.

Sunny fut vraiment surpris d’entendre cela, mais la vigoureuse chasseresse se contenta de sourire et démontra rapidement ce qu’elle voulait dire.

Avant qu’il ne s’en rende compte, l’obscurité abyssale du vortex et le pont doucement éclairé du Briseur de Chaînes disparurent. Au lieu de cela, il fut aveuglé par la lumière du soleil.

Lorsque Sunny retrouva la vue, il se trouva dans une prairie verdoyante.

Il y avait de hautes collines au loin, une forêt à sa droite et une rivière à sa gauche. La seule chose qui manquait était un chien noir.

Pendant quelques instants, il se sentit déconcerté par le fait qu’il n’y avait qu’un seul soleil dans le ciel. Où étaient passés les six autres ?

Suite à ça, Sunny se rendit compte de l’endroit où il se trouvait et sursauta presque sous l’effet de la surprise.

Il s’apprêtait à envoyer ses ombres à la découverte lorsqu’Effie le retira du Médaillon du Chien. Soudain, il se retrouva sur le pont du Briseur de Chaînes.

La chasseresse avait l’air très curieuse.

“Oh… Je vois que tu es vivant. C’est bien ! Ça a marché ?”

Sunny la regarda avec indignation.

“Qu… quoi ?! Tu n’étais pas sûre que ça marcherait ?”

Effie toussota.

“C’est la première fois que j’invoque le médaillon, alors comment le saurais-je ? Eh bien… j’en étais presque certaine. Oui, absolument.”

Il secoua la tête en signe d’exaspération et prit une profonde inspiration.

“…Oui, ça a marché.”

Sunny décrivit ce qu’il avait vécu.

Après un peu d’exploration, ils découvrirent que l’espace contenu dans le médaillon n’était pas très grand. Il faisait environ trois kilomètres de diamètre, englobant la prairie, plusieurs collines, une partie de la forêt et la rivière. Au-delà de la limite, le monde se transformait en une peinture grossière, et il était impossible d’aller plus loin.

Néanmoins, des êtres vivants pouvaient être stockés dans cet espace. Il y avait même de l’eau potable et des baies à cueillir dans la forêt. Inutile de dire qu’un tel espace pouvait être extrêmement utile.

Sunny n’avait jamais vu une Mémoire aussi bizarre.

Les Mémoires Suprêmes sont vraiment d’un autre niveau…

La Couronne du Crépuscule était déjà assez stupéfiante, mais c’est le médaillon d’Effie qui remportait la palme. Bien qu’il ne soit pas aussi puissant que la couronne de Daeron, en termes d’unicité, il était loin devant.

Quelle belle récompense !

Après une courte pause, la cohorte se concentra sur l’approfondissement du tunnel abyssal.

error: Contenue protégé - World-Novel