Accueil Article 4518-chapitre-1389

4518-chapitre-1389

Chapitre 1389 – Carte Évolutive

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Après avoir pénétré dans la chambre centrale de l’ancienne bibliothèque, Sunny sentit son excitation diminuer quelque peu. De l’extérieur, les ardoises semblaient intactes, mais en y regardant de plus près, elles n’étaient pas dans le meilleur état.

La sybille Souillée s’était également déchaînée dans cette salle. De nombreuses ardoises avaient volé en éclats, certaines avaient été transformées en gravats, d’autres en poussière. L’ensemble était en désordre, avec de profondes fissures sur les murs et le plafond. De profondes flaques d’eau jonchaient le sol, et l’obscurité froide qui enveloppait la chambre résonnait du bruit de l’eau qui tombait.

Pourtant… de nombreuses ardoises étaient intactes.

Cassie resta immobile quelques instants, puis soupira et alla s’asseoir sur un tas de gravats relativement sec.

Sunny la regarda fixement.

“…Quoi, tu ne vas pas nous aider à chercher ?”

La jeune aveugle sourit.

“Je cherche.”

Il toussa et se détourna maladroitement.

Ouais, bien joué, petit génie. Demander à une aveugle si elle veut bien regarder…

Bien que la Capacité Éveillée de Cassie lui permette de naviguer dans le monde, elle ne lui donnait pas la vue — Cassie sentait le futur comme si elle le vivait, ce qui signifiait qu’elle restait aveugle.

C’était sa Capacité Ascendante qui lui permettait de voir, même si ce n’était qu’à travers les yeux de quelqu’un d’autre. Quelqu’un comme Sunny ou Nephis, par exemple — ce qui signifiait qu’elle ne pouvait regarder que les ardoises qu’ils regardaient.

Elle ne pouvait donc que les aider à identifier la bonne, pas à la trouver elle-même.

Cachant son embarras, Sunny se racla la gorge.

“Alors, qu’est-ce qu’on cherche exactement ?”

Cassie s’attarda un instant.

“Nous devrions probablement commencer par séparer toutes les ardoises intactes. Même celles qui ne contiennent pas les informations que nous cherchons actuellement pourraient nous être utiles plus tard.”

En effet… le sauvetage d’Effie et de Jet n’allait pas être leur dernière étape sur le Grand Fleuve. Ils allaient devoir se rendre à Crépuscule, puis voyager jusqu’à l’aube des temps pour attaquer Verge.

Il était impossible de savoir quels dangers se cachaient sous la surface de ce fleuve sans fin. Même si les informations enregistrées par les sybilles étaient désormais obsolètes, elles n’en demeuraient pas moins extrêmement précieuses.

Cassie inclina légèrement la tête.

“À part ça… reste à l’affût de toute mention de fleurs.”

Sunny acquiesça. Il n’y avait pas grand-chose de connu sur l’endroit où Effie et Jet étaient piégés, mais les habitants de Grâce Déchue l’appelaient Anémone. Les vagues histoires qu’ils avaient entendues sur cette région du Grand Fleuve ne disaient pas grand-chose, si ce n’est que personne n’en revenait jamais.

Nul ne savait d’où venait le nom Anémone.

Avec un soupir, Sunny acquiesça et se mit à fouiller les décombres sans perdre de temps. Très vite, Nephis et lui rampèrent parmi les débris, séparant les ardoises légèrement endommagées de celles qui étaient complètement détruites.

Ce faisant, Sunny examina brièvement chacune d’entre elles.

Bien qu’Ananke leur ait appris à naviguer sur le Grand Fleuve — du moins suffisamment pour qu’ils puissent se rendre à Grâce Déchue — il ne pouvait pas vraiment lire les cartes gravées sur les ardoises. Les cartes auxquelles Sunny était habitué étaient basées sur la topographie et les points de repère comme les montagnes, les rivières et les cratères.

Qu’y avait-il à mettre sur une carte d’un fleuve immense et sans fin ? Le système utilisé par les sybilles était plutôt élaboré. Il reposait sur une méthode alambiquée consistant à attribuer à chaque ardoise une sorte de coordonnées en fonction de sa relation avec les bords du Grand Fleuve, du parcours des soleils et de la distance approximative des quelques dangers stationnaires qui affligeaient le Tombeau d’Ariel.

Aucune des ardoises ne représentait non plus la carte complète du Grand Fleuve. Au lieu de cela, elles étaient censées être assemblées et déplacées au fur et à mesure que les zones qui y étaient décrites changeaient d’emplacement, les anciennes coordonnées étant rayées de l’ardoise et les nouvelles ajoutées.

La plupart des ardoises ayant été détruites, il n’y avait aucun espoir de recréer la carte complète.

Cependant… les sybilles et leurs serviteurs avaient eu le mérite d’inclure une description de ce qui était représenté sur les ardoises, gravée à l’arrière. Ainsi, au lieu d’essayer de déchiffrer les inscriptions décrivant les coordonnées, Sunny lisait ces descriptions.

Son visage s’assombrit peu à peu.

“Une gueule géante qui s’ouvre sous l’eau et avale des îles-navires entiers… une région où le vent coupe littéralement la chair… que diable, une île illusoire qui ne peut être vue que par les mourants…”

Alors quoi, s’il voyait soudain cette île, cela signifierait qu’il allait mourir dans les prochaines minutes ? Ou bien était-ce l’inverse, et c’était le fait de voir l’île qui tuait les gens ?

En tout cas, c’était vraiment trop effrayant.

Sunny savait que le Tombeau d’Ariel était un endroit épouvantable, mais il se sentait soudainement chanceux d’être parvenu à Grâce Déchue en un seul morceau.

Bon… ils avaient rencontré la tempête temporelle, qui était assez terrifiante, même en ce qui concernait les dangers locaux. Se dire chanceux n’était donc pas tout à fait exact.

Quoi qu’il en soit…

Au bout d’un moment, ils se mirent tous deux au diapason. Sunny cherchait les ardoises en un seul morceau, tandis que Nephis récupérait celles qui avaient été brisées mais qui pouvaient être restaurées, et les recollait avec l’aide du Façonneur Sombre.

Cassie, quant à elle, se reposa un moment sur le tas de gravats, puis se lassa et se leva pour faire le tour de la chambre.

Elle resta près d’eux pendant un moment, puis posa sa main sur un des murs et traça lentement le périmètre de la chambre avec ses doigts. Comme il y avait des gravats partout, il lui fallut beaucoup de temps pour faire le tour et revenir à l’entrée.

…En fait, n’était-elle pas partie depuis trop longtemps ?

Soudain inquiet, Sunny détourna son attention des ardoises et se concentra sur son sens de l’ombre. Cela ne lui prit qu’une fraction de seconde.

À son grand soulagement, il pouvait encore clairement sentir l’ombre de Cassie. Se retournant, il regarda au fond de la chambre et vit la silhouette délicate de Cassie, debout devant le mur fissuré. Elle semblait plongée dans ses pensées.

Fronçant légèrement les sourcils, Sunny l’interpella :

“Hé ! Ce mur est très intéressant ? Viens nous tenir compagnie !”

C’était peut-être idiot, étant donné que Cassie pouvait sentir l’avenir… mais Sunny n’était pas absolument certain que le temple inondé était sûr à présent, et le fait d’avoir la jeune aveugle hors de sa portée immédiate le mettait mal à l’aise.

Que se passerait-il s’ils étaient soudainement attaqués ?

Entendant sa voix, Cassie hésita quelques instants, puis se tourna vers eux et désigna le mur.

“En fait… c’est vraiment intéressant.”

Elle marqua une pause, puis ajouta avec incertitude :

“Une légère brise émane des fissures. Je pense qu’il y a une autre pièce derrière ce mur.”

error: Contenue protégé - World-Novel