Accueil Article 4346-chapitre-1301

4346-chapitre-1301

Chapitre 1301 – Quatrième Maîtrise

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Les Étrangers et les Nés du Fleuve… la révélation de la différence entre eux était suffisante pour déconcerter Sunny. Il s’était déjà préparé à rencontrer toutes sortes de situations bizarres à l’intérieur du Tombeau d’Ariel, mais ce qu’Ananke leur avait dit lui avait fait perdre la tête.

C’était parce que Sunny n’avait envisagé les dangers insolites du Grand Fleuve que par rapport à lui-même, et non par rapport à une civilisation entière. Le mode de vie du Peuple du Fleuve était fondamentalement différent de tout ce qu’il avait connu… parce que la vérité la plus fondamentale du monde — le temps — fonctionnait différemment pour eux.

Les premiers colons du Tombeau d’Ariel furent tous des Étrangers, alors quel choc ils durent ressentir lorsque leurs enfants naquirent si différents d’eux ? Quelle douleur, quel chagrin cette division entraîna-t-elle ? Combien d’efforts furent nécessaires pour créer une société d’un genre entièrement nouveau ?

Avec le temps, le nombre de Nés du Fleuve augmenta, tandis que le nombre d’Étrangers diminua. Cependant, la civilisation décrite par Ananke ne pouvait fonctionner sans les Étrangers, qui pouvaient voyager sur le Grand Fleuve et servaient de lien entre les différentes cités établies sur celui-ci.

Qu’est-ce que cela leur faisait de voir leurs enfants rester éternellement jeunes ? Qu’est-ce que c’était pour les Nés du Fleuve, de voir leurs parents vieillir alors qu’ils ne vieillissaient pas ? De les voir partir alors qu’ils ne le pouvaient pas ?

…Comment les enfants Nés du Fleuve devenaient-ils des adultes ?

Soudain, l’histoire des disciples de Weaver chassés loin en amont prit une tournure bien plus sombre.

Sunny frissonna.

La civilisation du Grand Fleuve s’avérait bien plus étrange qu’il ne le pensait. Elle était si étrange, en fait, qu’il avait du mal à l’imaginer.

Et c’était sans compter le fait que la Vieille Ananke était loin d’être vieille… alors qu’elle avait dix fois son âge.

Ah, je n’arrive plus à réfléchir…

C’était trop dur à digérer… surtout si tôt le matin.

Sunny invoqua le Printemps Sans Fin et se lava le visage, puis ouvrit la boîte en bois d’Ananke. Il n’y avait plus beaucoup de nourriture à l’intérieur, ce qui le fit soupirer.

Il sortit une théière et une assiette remplie de viande braisée juteuse, roulée dans des feuilles d’algues, puis s’assit et fixa les sept soleils pendant quelques instants.

…Dusk de Grâce Déchue est l’une des sybilles originelles. Si Ananke, qui est née bien après leur entrée dans le Tombeau d’Ariel, a deux cents ans, qu’en est-il de Dusk ?

Qu’en était-il de la Souillure ? Pendant combien de siècles les sybilles avaient-elles lutté contre la Corruption avant de perdre toutes leurs cités, à l’exception de Grâce Déchue ?

En d’autres termes, depuis combien de temps l’ennemi se renforçait-il, tandis que ses alliés potentiels s’affaiblissaient ?

Secouant la main, il versa le thé dans deux tasses et attrapa un rouleau d’algues.

Peu importe le temps écoulé, il faut que je devienne plus fort moi aussi, et que je le fasse rapidement.

***

Quelques jours passèrent encore. Nephis les passa à apprendre à contrôler le ketch avec les Noms, tandis que Sunny restait le plus souvent assis près de la proue, regardant l’eau en silence.

Parfois, il se laissait distraire et pensait au Tombeau d’Ariel ou étudiait la Clé de l’Estuaire. Cependant, il consacrait presque tout son temps à maîtriser la quatrième étape de la Danse de l’Ombre.

Sentant qu’il était sur le point d’avoir une révélation, Sunny abandonna même le sommeil. Les sept soleils se levèrent et se couchèrent, mais il resta immobile, les yeux voilés par des ombres profondes.

Et puis, enfin, dans la pénombre du crépuscule…

Sunny se redressa soudain et ouvrit grand les yeux.

C’est le moment…

Dans son esprit, un nombre incalculable de souvenirs, d’idées et d’expériences s’emboîtèrent en un coup de tonnerre assourdissant. Le sentiment d’être étreint par la Carapace de l’Ombre, l’étrange état de dissolution dans les ombres pour ensuite se manifester sous une forme tangible… les souvenirs du Colisée Rouge, où il apprit lentement à se battre dans le corps inconnu de la créature de l’ombre… le labyrinthe déchirant des cauchemars, la bataille furieuse contre le Serpent Azur…

Tout était réuni.

Être capable de pénétrer l’essence de l’ennemi, de l’imiter en pensée et en action. Entraîner son corps à être suprêmement adaptable et flexible. Briser les contraintes rigides de son esprit pour le rendre informe et fluide, à l’image d’une ombre. Il s’agissait là d’étapes nécessaires, sans lesquelles cette évolution n’aurait pas été possible.

C’était pour ce moment.

C’était tout… pour devenir vraiment une ombre.

Je comprends maintenant.

Alors que Sunny contemplait le crépuscule, les ténèbres qui l’entouraient bougeaient et s’agitaient.

Au même moment, une voix familière lui chuchota à l’oreille :

[Votre niveau de maîtrise de l’Héritage d’Aspect a augmenté.]

[Vous avez reçu le droit de réclamer une Relique d’Héritage.]

[…Votre Ombre a évolué.]

Sunny poussa un léger soupir.

Enfin… après tant de temps, il fit un pas de plus.

Au lieu d’invoquer les runes immédiatement, il ferma les yeux et évalua l’avancée qu’il avait faite.

La quatrième étape… s’éloignait effectivement de sa compréhension précédente de la Danse de l’Ombre. Il ne s’agissait pas de comprendre l’ennemi pour absorber son style de combat et anticiper ses mouvements. Il ne s’agissait même pas de pénétrer leur essence pour connaître leurs sentiments et leurs intentions.

Il s’agissait de devenir l’ennemi, à la fois en pensée et en chair.

Comme il l’avait fait avec Daeron de la Mer du Crépuscule.

En conséquence… les compétences que Sunny avait développées en pratiquant la Danse de l’Ombre s’étaient toutes renforcées. Sa capacité à calquer ses ennemis avait atteint un tout autre niveau, et lui permettrait de le faire beaucoup plus rapidement, et de façon plus étendue.

Plus important encore, sa capacité à apprendre la structure et la fonction des corps de diverses créatures s’était considérablement améliorée. Jusqu’à présent, Sunny n’avait obtenu que deux formes à part la sienne — celle de la créature de l’ombre et celle du serpent de mer. La première était le résultat de ses nombreuses expériences dans le Second Cauchemar, tandis que la seconde était le résultat d’un mois entier d’observation constante et méticuleuse.

Désormais, il n’aurait plus besoin d’un mois pour apprendre une nouvelle forme. Bien sûr, il ne pourrait pas non plus le faire instantanément, mais le temps était drastiquement réduit. Sunny pensait qu’il aurait été capable de devenir un serpent de meren une semaine s’il avait maîtrisé la quatrième étape avant l’île sombre.

Mais c’était parce que le Serpent Azur avait été tellement plus grand que lui, et tellement différent de lui. Parallèlement, la bête folle avait déjà été un humain, et n’était donc pas totalement étrangère. Certaines formes prenaient moins de temps, d’autres plus.

…Et plus il apprendrait de formes, plus il serait facile de créer la suivante.

Mais c’était aussi dangereux.

La troisième étape de la Danse de l’Ombre était certes dangereuse, mais la quatrième l’était encore plus. Si Sunny ne prenait pas garde à changer de forme trop souvent et trop radicalement, il pouvait très bien perdre le lien avec la sienne.

Je ferai attention.

Il soupira, ouvrit les yeux et invoqua enfin les runes.

Sunny voulait vraiment vérifier comment Serpent Noir avait évolué, mais les runes de son Ombre absente étaient sans vie et ternes. Il ne pouvait pas invoquer plus d’informations sur Serpent tant qu’il était absent.

Il se tourna donc vers son Héritage d’Aspect et lut, en retenant son souffle :

Héritage d’Aspect : [Danse de l’Ombre].

Niveau de Maîtrise de la Danse de l’Ombre : [4/7].

Première Relique : Réclamée.

Deuxième Relique : Réclamée.

Troisième Relique : Réclamée.

Quatrième Relique : [Réclamer].

Cinquième Relique : Non acquise…

Sunny resta un moment immobile, puis murmura à voix basse :

“Réclamer.”

Il ne se passa rien pendant quelques secondes.

Puis, le monde sembla s’assombrir et le Sortilège s’exprima :

[Vous avez réclamé une Relique d’Héritage.]

Ses mots résonnèrent au-dessus de l’eau qui s’écoulait. Il y eut un moment de silence, puis le Sortilège murmura :

[…Vous avez reçu un fragment du Domaine de l’Ombre.]

error: Contenue protégé - World-Novel