Accueil Article 4251-chapitre-1253

4251-chapitre-1253

Chapitre 1253 – La Parade des Ombres

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Après avoir pris un peu de repos, Sunny et Nephis se séparèrent. Elle partit étudier les Mémoires que Seigneur Gilead lui avait transférées — elle n’avait pas eu beaucoup de temps pour s’en imprégner dans le Désert du Cauchemar. Sunny, quant à lui, resta assis sur la mousse douce avec une expression contemplative.

Que faire ?

Il ferma d’abord les yeux et envoya les cinq ombres explorer l’île sombre. Elle mesurait entre un et deux kilomètres de large, ce qui signifiait qu’il n’y avait pas beaucoup de terrain à couvrir. Cependant, le terrain de la gigantesque coquille de roche noire était usé par les intempéries et irrégulier. Il y avait beaucoup de fissures et de crevasses, certaines grandes et faciles à remarquer, d’autres cachées. Certaines étaient entièrement remplies d’eau.

L’exploration ne dura pas longtemps. Ses ombres ne trouvèrent rien de vraiment intéressant non plus — il y avait la roche usée par le temps, les taches vibrantes de mousse verte, et les restes de l’armure de combat de la créature, dont l’argent était maintenant terni et décoloré. En dehors de cela, l’île sombre était désolée et stérile.

Mais ce qui impressionna profondément Sunny, ce furent les fissures elles-mêmes. Au début, il avait pensé qu’il s’agissait de caractéristiques naturelles de la carapace de pierre du Monstre Supérieur… mais au bout d’un certain temps, avec un frisson, il se rendit compte que ce n’était pas le cas.

Au contraire, chacune de ces profondes rainures était une cicatrice laissée par des ennemis inconnus sur la carapace titanesque de l’ancienne créature. Aucun n’avait réussi à la pénétrer, et certaines étaient peu profondes, mais d’autres étaient sombres et d’une profondeur effrayante.

Considérant que même le serpent azur n’avait pas réussi à fissurer la carapace de la Tortue Noire, Sunny redoutait d’imaginer quel genre de créature avait laissé ces marques sur son dos.

Il regarda l’étendue étincelante du Grand Fleuve avec morosité. Soudain, la beauté enchanteresse de ce monde onirique semblait être une façade qui cachait des horreurs indicibles derrière son voile séduisant.

Bien sûr, Sunny le savait déjà. Mais à cet instant, il le ressentait plus fortement que jamais.

Les belles choses sont les plus dangereuses.

Jetant un coup d’œil dans la direction où Nephis était parti, il soupira et s’étira les jambes.

Les ombres revinrent, puis trois silhouettes en sortirent.

La Sainte d’Onyx, Cauchemar, et le Fiélon Vorace.

Il les étudia silencieusement pendant un moment, réfléchissant. Sainte était stoïque et indifférente, comme toujours… s’il n’avait pas su qu’elle était vivante, il aurait pensé que la silhouette gracieuse et imposante devant lui était une belle statue. Cauchemar fixait le serpent azur qui tournait autour de l’île, avec une fureur sombre et malveillante qui brûlait dans ses yeux cramoisis. Diablotin semblait un peu mal à l’aise sous le regard de Sunny, se déplaçant nerveusement d’un pied à l’autre.

Cauchemar était le plus faible des trois, mais il était aussi le plus utile à Sunny. Il n’avait pas nécessairement besoin d’utiliser l’étalon ténébreux comme compagnon de combat… cela dit, sa monture était sur le point de débloquer sa Capacité Terreur et de réaliser enfin son plein potentiel. Le Rang suivant n’était pas loin non plus.

Une fois que Cauchemar aurait atteint sa puissance en tant que Terreur et qu’il aurait fait l’Ascension, sa puissance ferait un énorme bond en avant.

Sunny n’avait que peu de moyens d’accélérer ce processus pour le moment. Cela arrivera quand cela arrivera… probablement d’ici peu.

Sainte, quant à elle, était déjà incroyablement puissante. Elle était si puissante, en fait, que Sunny n’avait plus aucun moyen de la faire progresser. Pour que la gracieuse chevalière de pierre atteigne le Rang Suprême, il lui faudrait trois cents Mémoires Transcendantes de Niveau Un, ou six cents Ascendantes… ou mille deux cents Éveillées.

Inutile de dire que ces chiffres étaient inatteignables pour le moment.

Il ne voulait même pas compter le nombre potentiel de Mémoires Dormantes dont elle aurait besoin pour monter en grade. Atteindre une Classe supérieure, pour sa part, nécessitait d’avoir de la chance et de tomber sur un ennemi qui lui conviendrait parfaitement — c’était hors de son contrôle. Sainte était déjà montée deux fois de Classe, mais le reste de ses Ombres, à l’exception de l’aberrant Serpent Noir, ne l’avait pas encore fait une seule fois. Cela montrait à quel point de telles opportunités étaient rares.

Il y avait pourtant une chose que Sunny pouvait faire maintenant…

Jetant un coup d’œil à Sainte, il lui envoya l’Arc Long de Morgan et le Cri Étouffé.

L’arc était explicite — il prévoyait de faire de Sainte la sentinelle tant qu’ils resteraient sur l’île sombre. Le Cri Étouffé, en revanche, était plus délicat.

Sa breloque avait un enchantement appelé [Écho Furtif]. Sa description était la suivante : “Lorsqu’il porte ce charme, le pouvoir physique de son maître est augmenté… mais seulement tant qu’il reste silencieux. Plus son silence est long et ininterrompu, plus son pouvoir augmente.”

Il s’agissait d’un enchantement puissant, qui convenait parfaitement à l’Ombre taciturne. Cependant, il n’avait jamais réussi à en tirer grand-chose, car il n’avait jamais eu l’occasion d’invoquer Sainte pendant des semaines.

Pour l’instant, cependant… Sunny avait une idée intéressante en tête.

L’augmentation physique du Cri Étouffé se renforce au fur et à mesure que l’on reste silencieux. Elle fonctionne donc en relation avec le temps.

Mais n’étaient-ils pas en train de traverser le temps ? Sunny ne savait pas comment la distance parcourue sur le Grand Fleuve correspondait exactement au temps, mais il supposait que ce n’était pas une petite quantité. Avançaient-ils chaque jour d’un jour dans le passé ? D’un mois ?

D’une année ?

Si c’est le cas, l’augmentation du Cri Étouffé pourrait atteindre sa limite théorique en un rien de temps. C’était une théorie farfelue, mais elle valait la peine d’être vérifiée, au moins.

Satisfait, Sunny se tourna vers Diablotin.

Sur le papier, ce petit gobelin était au même niveau de puissance que Sainte — c’était aussi un Fléau Transcendant. Mais en réalité, il y avait un fossé insurmontable entre eux. Après tout, Diablotin n’était qu’un adolescent au regard des Ombres. Il était encore plus faible, inexpérimenté et sans entraînement.

Son Attribut physique principal, le [Petit Corps de Fer], venait tout juste d’évoluer vers le [Grand Corps d’Acier]. Sunny pensait qu’il serait extrêmement difficile de trouver de grandes quantités de métal de meilleure qualité que le corps du Prince du Soleil.

Mais il s’était trompé.

Ils étaient actuellement sur le cadavre titanesque de la Tortue Noire, et ce cadavre était entouré des restes d’une armure de combat tout aussi titanesque. L’armure digne d’un Monstre Supérieur devait être faite d’un matériau vraiment incroyable ?

Regardant le gobelin nerveux, Sunny sourit et pointa du doigt le morceau d’argent terni le plus proche.

“Vas-y, bonhomme. Fais-toi plaisir. Bon appétit !”

Le maigre gobelin se tourna timidement pour regarder dans la direction qu’il indiquait. Quelques instants plus tard, ses yeux s’écarquillèrent de façon spectaculaire.

“Je parie que ça va être un peu dur à mâcher, mais…”

Avant que Sunny eut fini de parler, Diablotin se ruait déjà vers l’amas d’argent ancien avec une expression furieuse.

Il gloussa.

Je suppose que ça sent bon…

error: Contenue protégé - World-Novel