Accueil Article 4181-chapitre-1227

4181-chapitre-1227

Chapitre 1227 – Une Invitation Amicale

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Le Crâne Noir était un piège mortel, et personne ne pouvait donc s’échapper du Désert du Cauchemar par sa Passerelle. Cependant, il existait une autre Citadelle dans cette région infernale du Royaume des Rêves — le Tombeau d’Ariel.

La pyramide noire qui se profilait toujours à l’horizon comme un mirage inquiétant, mais qui ne se rapprochait jamais, quelle que soit la distance à laquelle on s’enfonçait dans la mer de dunes blanches. L’une des principales raisons pour lesquelles les grands clans étaient venus en Antarctique.

Maintenant que les forces expéditionnaires des deux clans avaient été anéanties et que les filles de Ki Song s’étaient complètement retirées de la course, Morgan décida de faire une dernière tentative désespérée pour atteindre le tombeau du daemon.

Une bonne nouvelle pour Sunny et les autres membres de la cohorte. Sunny savait qu’atteindre la pyramide était leur meilleure — et peut-être leur seule — chance de sortir vivants du désert. Les autres l’avaient également compris. La présence d’un puissant Saint et d’une princesse de Valor à leurs côtés était une aubaine.

Chevalier de l’Été et Morgan pouvaient rendre la tâche mortelle de traverser le Désert du Cauchemar un peu moins impossible à accomplir.

Il n’y avait qu’un seul problème…

Sans montrer la moindre émotion, Sunny fixa le reflet de Mordret à travers les ombres. Le Prince de Rien faisait froid dans le dos… il était terriblement blessé, son armure abîmée et couverte de sang. Là où se trouvait une de ses mains, il n’y avait plus qu’un moignon sanguinolent. Même l’un de ses yeux avait disparu, remplacé par un trou béant.

Il ressemblait à un cadavre.

Pourtant, un sourire familier se dessina sur le visage de Mordret.

“Sunless. Ah, je suis si heureux de te voir en bonne santé !”

Gardant une façade calme, Sunny jeta un coup d’œil furtif à ses compagnons. Aucun d’entre eux ne semblait avoir entendu la voix de Mordret… il semblait qu’elle était transmise directement dans sa tête.

Peut-être que Mordret ne parlait pas à Sunny, mais à son reflet. En tout cas, c’était un peu déconcertant.

Génial. Maintenant, j’entends encore plus de voix…

Mordret baissa son bras ensanglanté et toussa maladroitement.

“Oh, c’est vrai. Je suppose que tu ne peux pas répondre sans annoncer ma présence à tout le monde. Et si tu hochais la tête une ou deux fois pour indiquer…”

Sunny hésita quelques instants, puis tendit silencieusement la main vers le reflet avec la [Bénédiction de Dusk]. À sa grande surprise, cela fonctionna.

Continuant à faire comme si de rien n’était, il envoya un message mental au reflet mutilé :

[Et si tu sortais de ma tête et que tu allais mourir ailleurs ? Peu importe ce que tu manigances, ça ne m’intéresse pas.]

Mordret cligna des yeux.

“Eh bien, quelle merveilleuse surprise. Nous pouvons vraiment avoir une conversation. Comme c’est agréable !”

Sunny soupira. Il était vraiment exaspéré.

[Pourquoi voudrais-je te parler, enfoiré ? Tout est de ta faute ! Sans tes machinations, il n’y aurait pas eu de bataille. Alors, je ne serais pas coincé dans ce foutu désert !]

Le Prince de Rien le regarda en souriant.

“C’est vraiment déplacé, Sunless. Ah, je suis un peu blessé. Bien sûr, j’ai peut-être tiré quelques ficelles pour que la bataille ait lieu, mais comment pouvais-je savoir que tu déciderais d’y participer aux côtés de ma famille ? Après tout, c’est toi qui m’as dit et répété que tu ne voulais pas être mêlé aux grands clans. Alors… m’accuser de tous les maux est un peu injuste. En fait, c’est moi qui suis censé être déçu et en colère. Tous ces mensonges !”

Le sourire de Mordret s’élargit.

“Mais comme je suis une personne indulgente et large d’esprit, je suis prête à mettre mes griefs de côté. Voilà, c’est décidé. Je te pardonne, Sunless… pas besoin d’en parler !”

Sunny eut envie de tourner la tête et de fixer le reflet.

Ce… ce putain de lunatique… a-t-il complètement perdu l’esprit ?

Il expira lentement.

[…Que veux-tu ?]

Le reflet de Mordret se déplaça légèrement, évitant un regard aléatoire de Seigneur Gilead. Puis, il regarda Sunny et s’attarda quelques instants.

“Je vois que ma sœur a décidé de tenter d’atteindre le Tombeau d’Ariel. Je suppose que tu es tenté de la rejoindre ?”

Sunny fronça légèrement les sourcils.

[Oui, je le suis. Pourquoi ne serais-je pas tentée ? Le Crâne Noir est maintenant entre les mains d’une abomination Supérieure… grâce à une certaine personne. La pyramide est donc notre meilleure chance d’échapper au Désert du Cauchemar.]

Mordret le regarda en souriant.

“Oh, mais ce n’est pas le cas. N’écoute pas ma sœur, Sunless, elle est jeune et inexpérimentée. En fait, aucun d’entre vous ne peut atteindre la pyramide. C’est impossible.”

Cela obligea enfin Sunny à réagir. Se détournant pour cacher son visage aux membres de la cohorte, à Morgan et à Seigneur Gilead, il regarda son reflet avec une profonde grimace.

[Ah oui ? Comment le saurais-tu ?]

Le Prince de Rien haussa les épaules.

“C’est simple, vraiment… c’est parce que j’ai déjà vu Asterion essayer une fois, et échouer. Alors, laisse-moi te poser une question — si un Souverain n’a pas réussi à atteindre le Tombeau d’Ariel, qu’est-ce qui te fait penser que ton équipe d’Ascendants peut y arriver ?”

Sunny sursauta. Mordret venait d’avouer une information vraiment choquante… Asterion s’était déjà rendu dans le Désert du Cauchemar ? Ce voyage s’était déroulé alors que Mordret était encore avec lui, il y a donc plus d’une décennie, au moins ?

Un millier de questions apparurent instantanément dans sa tête.

[…Je n’en sais pas assez pour deviner qui peut atteindre la pyramide et qui ne le peut pas. Mais est-ce important ? Ce n’est pas comme s’il y avait une meilleure solution. Mais pourquoi Asterion voulait-il entrer dans le Tombeau d’Ariel ? Non, attends… si même lui avait échoué, pourquoi ton père et Ki Song ont-ils quand même envoyé leur troupe dans le désert ?]

Mordret s’esclaffa.

“Parce qu’Asterion n’a pas à leur rendre compte de ce qu’il fait. Je le sais, mais eux non… et même moi, je ne connais pas ses motivations. Quant au fait que la pyramide soit la meilleure solution, en es-tu sûr ?”

Sunny resta silencieux un moment, puis dit à contrecœur :

[Non. Si ce que tu as dit est vrai.]

Le Prince de Rien sourit.

“C’est tellement agréable de parler à une personne intelligente. Laissons de côté la question de mon honnêteté, pour l’instant… certes, le Tombeau d’Ariel semble être une solution, mais ce n’en est pas une. Ma sœur ne peut pas t’aider à te sauver, toi et tes compagnons, Sunless.”

Sunny baissa les yeux d’un air méfiant.

[Et je suppose que tu peux ?]

Mordret le fixa un moment. Son sourire s’estompa lentement.

“Oui, je le peux. Et je ne le fais pas par gentillesse… tu as besoin de mon aide, mais j’ai aussi besoin de la tienne. La force de tes compagnons aussi, j’en ai besoin. Plus on est de fous, plus on rit. Si nous voulons échapper à cet enfer, nous aurons bien besoin de toute la force possible. C’est une chance que nous puissions parler, vraiment — cette ruine dans laquelle tu te trouves est à l’extrême limite de ce que mon reflet peut atteindre. Ah, il semble que le destin soit de notre côté.”

Il soupira, puis sourit à nouveau.

“Alors, Sunless… pourquoi ne pas oublier d’essayer d’atteindre le Tombeau d’Ariel avec ma sœur, et venir défier le Troisième Cauchemar avec moi à la place ?”

error: Contenue protégé - World-Novel