Accueil Article 3952-chapitre-1183

3952-chapitre-1183

Chapitre 1183 – Juste un Mot

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Six Reflets… six Bêtes Transcendantes. Toutes prenant la forme des Saints des grands clans.

Sunny eut froid en regardant les visages souriants des simulacres.

…Et le visage de Mordret. Le reste des émissaires semblait aussi ébranlé que lui, même si certains parvenaient à cacher leurs émotions mieux que d’autres.

Les représentants de Valor étaient, à juste titre, sinistres. Même la contenance de Morgan se fissura une fraction de seconde, laissant transparaître un soupçon de faiblesse. Le visage pâle de Saint Cor devint encore plus cendré.

Mais même les Saints de Song semblaient surpris par la démonstration de puissance inattendue de Mordret. Il semblait qu’ils ne connaissaient pas l’étendue de ses capacités aussi bien qu’ils le pensaient.

Pendant quelques longs instants, il n’y eut qu’un silence glacial. Puis Morgan cracha, la voix pleine de mépris :

“Suis-je… suis-je censée être impressionnée ? Quel… beau tour de passe-passe. Bravo.”

Le sourire de Mordret ne fit que s’élargir.

C’est à ce moment que Vestige du Fléau fit enfin un pas en avant et prit la parole :

“Assez ! Quelle est cette folie ?”

Les émissaires des deux clans le regardèrent avec des expressions peu amicales. Mordret fit de même, et les six Reflets tournèrent la tête en parfaite synchronisation.

Les voir agir de la sorte était profondément troublant, d’autant plus que les créatures miroirs arboraient des visages familiers et souriants.

Vestige du Fléau se renfrogna, et le subtil parfum de massacre qui le suivait toujours s’intensifia.

“Je ne prétends pas avoir autorité sur vos actions, Éveillés de Song et de Valor, mais je suis votre aîné. Quels que soient les bénéfices que vous espérez tirer de cette bataille, je sais que vos pertes seront bien plus importantes. Vous le savez aussi ! Notre monde a résisté pendant cinq décennies au Sortilège du Cauchemar, et vos familles sont nées de ce chaos. Si elles ont survécu alors que d’innombrables autres ont été détruites, ce n’est pas grâce à leur force — d’autres possédaient la force — mais grâce à leur prévoyance et à leur retenue. Alors, abaissez vos épées !”

Sa voix grinçante résonne au-dessus de la plaine, faisant écouter les puissants saints des grands clans. Même Madoc, le plus ancien et le plus puissant d’entre eux, semblait avoir un certain respect pour Saint Cor, issu de la Première Génération.

Pourtant, Lame Chuchotante n’était pas du genre à baisser la tête.

“…Ce conflit ne se décidera pas avec des mots, Vestige du Fléau. L’enjeu est trop important.”

Saint Cor serra les dents.

“Ah, oui. Les dirigeants le veulent, alors le sang doit couler. Cependant, vous n’êtes pas des barbares. Vous êtes les Clans d’Héritier, alors agissez comme tels. N’avez-vous pas de traditions et de protocoles pour ce genre de situations ? Le duel honorable, jusqu’à la mort s’il le faut. Pourquoi gaspiller la vie de vos proches et de vos soldats alors que la querelle peut être résolue par deux champions ?”

Il jeta un regard noir à Madoc et à Maîtresse des Bêtes, puis ajouta :

“Ou bien n’êtes-vous pas sûrs de votre force ?”

Ses paroles semblèrent avoir un effet. Sunny retint son souffle, n’osant même pas penser qu’une résolution pacifique — comparativement — était vraiment possible.

Une seule mort valait infiniment mieux que de nombreux guerriers éveillés se massacrant les uns les autres.

Tant de problèmes disparaîtraient si les maudits grands clans acceptaient la proposition de Saint Cor. Il était vieux et sage, après tout. Il avait vu et survécu plus qu’aucun d’entre eux. Il avait dû assister à une bonne part de ces duels.

Si seulement Morgan et Maîtresse des Bêtes étaient capables de ravaler leur fierté et d’accepter un compromis…

Cependant, Sunny ne voyait pas Morgan reculer après avoir été provoquée par son frère. Elle attendait depuis trop longtemps l’occasion de faire saigner Song.

Bordel !

Mais à sa grande surprise…

Après une longue période de silence, Morgan baissa légèrement la tête et prononça, les dents serrées :

“Oui, un duel… est acceptable. Nous renoncerons à nos droits sur le Crâne Noir si nous perdons. Et…”

Ses yeux vermillon s’embrasèrent de rage.

“J’agirai moi-même en tant que champion de Valor ! Qui osera m’affronter ?”

Les yeux de Madoc s’écarquillèrent légèrement et il se tourna brusquement vers elle.

“Morgan !”

La princesse se contenta de sourire froidement :

“Tout va bien, mon Oncle. N’en dites pas plus.”

Sunny était quelque peu choqué, mais aussi prudemment excité. En jetant un coup d’œil furtif sur le côté, il remarqua une expression sombre sur le visage de Jet. Contrairement à lui, elle ne regardait pas Morgan, mais les émissaires de Song.

Il était surprenant que la dirigeante de Valor soit prête à faire des compromis. Sunny ne connaissait pas les règles de ces duels, mais il se doutait que Maîtresse des Bêtes pourrait simplement envoyer l’un de ses Saints se battre, tuant ainsi la seule héritière d’Anvil et s’assurant le droit de capturer le Crâne Noir d’un seul coup.

Morgan était-elle si désespérée ?

Eh bien… elle avait toutes les raisons de l’être. Les forces de Song étaient déjà plus puissantes que les siennes, si l’on considère l’océan de Créatures du Cauchemar régi par Maîtresse des Bêtes. Avec l’ajout de six Reflets Transcendants, c’était comme si Song possédait désormais neuf Saints contre trois pour Valor.

Était-ce pour cela qu’elle avait non seulement accepté le duel, mais aussi essayé de le rendre plus séduisant pour l’ennemi en se proposant comme offrande sacrificielle ?

Sunny sentit soudain son cœur se refroidir.

Mais si c’était le cas… alors, en suivant la même logique… cela ne signifierait-il pas que Maîtresse des Bêtes n’avait aucune raison d’accepter le duel ?

Vestige du Fléau poussa un petit soupir de soulagement, presque imperceptible, et se tourna vers les émissaires de Song.

“Morgan de Valor a accepté d’être la championne de ce duel honorable. Qui sera votre champion, filles de Song ?”

Au diable tout ça…

Maîtresse des Bêtes resta silencieuse pendant quelques longs instants, regardant Morgan avec un doux sourire. Elle semblait réfléchir à quelque chose.

Après quoi, elle répondit simplement :

“Non.”

Ce petit mot sonna comme la corne de l’apocalypse pour Sunny.

Vestige du Fléau se figea :

“…Quoi ? Qu’est-ce que…”

Maîtresse des Bêtes fit un pas en avant, le même sourire doux illuminant son visage d’une beauté stupéfiante.

“J’ai dit non. Il n’y aura pas de duel. Il n’y aura pas de compromis. Il n’y aura pas de prévoyance et de retenue… plus d’accords, plus d’alliances. Il n’y aura que des bains de sang. Seulement la guerre. Qu’en penses-tu, Morgan ? N’est-ce pas agréable ?”

Elle aurait pu envisager un duel si son camp n’était pas plus fort que les autres. Mais avec les six Reflets Transcendants que Mordret avait en quelque sorte nourris, la balance du pouvoir entre Valor et Song avait trop penché en faveur de Song.

En fin de compte, ce sont ces Reflets qui ont rendu le compromis impossible. Les yeux de Sunny s’écarquillèrent.

Ce salaud…

Vestige du Fléau hésita.

“Ne soyez pas déraisonnable…”

Cependant, il fut interrompu par Morgan en personne :

“Assez !”

Son visage était pâle, mais ses yeux vermillon brûlaient d’une fureur tranchante.

“Vous voulez la guerre, les vers ? Tant mieux. J’aime ça ! Je vais vous montrer ce qu’est la guerre…”

error: Contenue protégé - World-Novel