Accueil Article 3835-chapitre-1168

3835-chapitre-1168

Chapitre 1168 – Visages Familiers

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Une bataille furieuse s’engagea. Saints et Titans s’affrontaient, faisant trembler le sol et voler le ciel en éclats. Une horde illimitée de Créatures du Cauchemar déferlait comme une mer de ténèbres, prenant d’assaut la formation de soldats humains. Une tortue massive, un Écho, dominait le champ de bataille, un fort de pierre se dressant sur sa carapace imprenable.

Mordret participait à la bataille. Limité à la puissance d’un Éveillé, il se noya dans la marée d’abominations, les tuant les unes après les autres tout en protégeant la vie de ses compagnons d’armes. Grâce à la rapidité de son épée, aucun des membres de sa cohorte ne tomba. Ils furent victorieux.

Après la bataille, inondés du sang des Créatures du Cauchemar, ses compagnons le regardèrent avec une joie triomphante.

“Warren ! Mon Dieu… J’ai failli perdre mon bras. Si tu n’avais pas été là…”

“Nous leur avons montré, pas vrai ?”

“Pendant un instant, j’ai cru mourir…”

Mordret les regarda et secoua la tête.

“Ressaisissez-vous et agissez avec un décorum digne des guerriers de Valor. Surtout toi, Varo ! Dame Morgan et Saint Madoc sont avec nous. Bien sûr, nous avons gagné…”

Il retourna au campement temporaire avec le reste des Éveillés de Valor, se lava de la crasse de la bataille et s’occupa de ses tâches. Il y avait beaucoup à faire.

À un moment donné, Mordret se retrouva à monter sur la carapace de l’Écho pour transmettre un message important à ses commandants. Une belle jeune femme aux cheveux noirs et aux yeux vermillon apparut pour le guider à travers les salles. Il se redressa un peu à sa vue. C’était Morgan, bien sûr. Sa sœur.

Son oncle était également présent, aussi dominateur et dangereux que dans ses souvenirs.

“Des nouvelles, Écuyer Warren ?”

Mordret fit semblant d’être stupéfait par le fait que Morgan connaissait son nom alors qu’il s’imaginait en train de la démembrer et de la tuer lentement. C’était une belle idée.

Il s’inclina, puis dit avec un profond respect dans la voix :

“Nous avons reçu des nouvelles du Chevalier Shtad, ma dame. Sa cohorte a survécu à la deuxième nuit et s’est assurée une solide position fortifiée. Leur rapport indique que la divination semble avoir été correcte.”

Sa sœur soupira et demanda :

“Enfin de bonnes nouvelles… et le reste des éclaireurs ?”

Mordret fit semblant d’être affligé par la mort de ses compagnons guerriers de Valor, tout en espérant que leur mort soit lente, macabre et atroce.

“Perdus ou forcés d’entrer dans les Graines, ma dame. Cependant, maintenant que nous avons sécurisé plusieurs points d’entrée… les prochaines cohortes que nous enverrons survivront, honorant ainsi leur sacrifice.”

Son oncle prit enfin la parole :

“Le plus important pour l’instant est de renforcer Shtad. Sa mission pourrait bien décider de l’issue de cette phase du conflit. Warren… dis à tes hommes de se préparer. Une fois que nous aurons regagné la capitale de siège, je vous emmènerai personnellement dans le désert. Vous devez réussir à tout prix. Si ma nièce ne s’y oppose pas, bien sûr.”

Mordret se retint de sourire.

Sa sœur souriait.

…Pourquoi lui ressemblait-elle tant ? C’était un peu troublant.

“Pourquoi le ferais-je ? L’Écuyer Warren a une lame bien aiguisée, et ses camarades sont pareils. Ils apporteront la gloire au clan Valor.”

Oh… bien dit…

Retenant un sourire éclatant, Mordret mit une expression de dévotion zélée sur son visage volé et une pointe d’exaltation dans sa voix volée :

“Vous m’honorez, Dame Morgan ! Seigneur Madoc… nous ne vous laisserons pas tomber !”

Rayonnant de fierté, il lutta contre l’envie de les séparer et se retourna.

Ah. Ma Sœur, mon Oncle… nous nous reverrons bientôt.

Quelques jours passèrent. Mordret continuait à jouer fidèlement le rôle de l’Écuyer Warren. Il avait communiqué avec Seishan à travers les miroirs, mais à part cela, il passait son temps à faire semblant d’être un loyal guerrier de Valor tant en Antarctique qu’à Bastion… c’était une autre difficulté de prendre un corps Éveillé. Il n’était pas à l’abri d’être entraîné dans le Royaume des Rêves à chaque fois qu’il dormait.

Mordret pouvait couper l’attache qui reliait Warren à la grande Citadelle, mais cela révélerait sa véritable identité, bien sûr. Enfin… passer du temps dans le château familial était également intéressant. Même si le fait de se trouver dans le Domaine de son père était dangereux. Il était obligé d’être extrêmement prudent.

L’autre inconvénient de porter un corps Éveillé était qu’il était vulnérable. Non seulement le pouvoir de Mordret en tant que Maître était limité, mais les maigres pouvoirs que Warren possédait n’étaient pas suffisants pour le protéger.

Revêtir le corps d’un Maître, ou même d’un Saint, aurait été bien plus sûr. Cependant, c’était exactement ce que sa famille attendait, alors se contenter d’un Éveillé sans pouvoir était une forme de camouflage en soi.

Mordret aurait même pu porter une personne ordinaire, mais ce n’était pas conforme à ses objectifs.

Vraiment, avoir un corps, quel qu’il soit, est suffisant.

Il se souvint à contrecœur des longues années qu’il avait passées sous la forme d’un reflet désincarné, alors qu’il se rendait à un APC particulier.

Cette fois, Mordret jouait le rôle d’un messager.

Il frappa poliment au hayon du véhicule et s’éclaircit la gorge, puis dit solennellement :

“Dame Chant des Déchus, Ascendant Sunless. Dame Morgan vous invite à la rejoindre dans le véhicule de tête à votre convenance.”

Quelques visages familiers sortirent de l’APC.

Sunless avait un peu changé. Son humeur maussade semblait être devenue plus réservée, mais en même temps beaucoup plus sombre. Mordret dut se retenir de sourire.

Ce type… bien que Mordret ait essayé de le tuer à plusieurs reprises, ce petit sournois avait réussi à survivre. Sunless avait même ruiné ses plans minutieusement préparés et laborieusement réalisés dans le Cauchemar.

Néanmoins, Mordret aimait étrangement l’ombre piquante. Sunless était un être si intéressant… et un détenteur d’Aspect Divin, qui plus est.

Même si Mordret avait très envie de mettre le jeune homme en pièces à cause de ce qui s’était passé dans la Cité d’Ivoire, il hésitait à le faire.

Après tout, Sunless n’était qu’un spectateur des crimes des Domaines.

Mais la deuxième personne…

Les yeux de Mordret devinrent légèrement froids lorsqu’il vit la belle oracle.

Celle-là…

Chant des Déchus se tenait du côté de Valor, mais plus encore, elle était… problématique.

Si Mordret avait su quelle nuisance elle deviendrait lorsqu’il avait senti sa présence dans le Temple de la Nuit, il aurait fait plus d’efforts pour éliminer l’oracle quelques mois plus tard, lorsqu’elle était retournée à la Citadelle avec Sunless.

Mais à présent, il devait se méfier de ses puissants pouvoirs de divination. Le rituel douloureux qu’il avait accompli dans la tour de Nether était censé le protéger du regard de Cassia, entre autres, mais on ne savait jamais de quoi était capable le détenteur d’un Aspect Sacré.

Sunless jeta un regard noir à Mordret et secoua la tête. Il semblait qu’il n’aimait toujours pas les serviteurs des grands clans… malgré le fait qu’il ait passé du temps en compagnie d’une Sénéchale…

Tant mieux pour toi, Sunless ! Reste comme ça…

Mordret prit une expression neutre et garda un silence respectueux tandis qu’il les escortait jusqu’au véhicule de tête de la colonne. Une fois que les gardes les eurent fait entrer, sa tâche était terminée.

Il aperçut cependant Étoile Changeante à travers l’écoutille ouverte. La dernière fille du clan de la Flamme Immortelle était belle, froide et énigmatique…

Même après l’avoir observée à travers les miroirs, Mordret ne savait que penser d’elle.

Il aurait pu croire qu’elle était exactement ce que les gens pensaient d’elle — l’image d’une noble guerrière Éveillée, d’une vaillante héroïne entièrement dévouée à la défense du monde réel contre les terreurs du Sortilège du Cauchemar — si cette héroïne n’avait pas été, en fait, un Être Onirique.

Et les Êtres Oniriques n’étaient jamais ce qu’ils semblaient être.

Puisque l’Étoile Changeante avait été adoptée par sa famille, elle allait devoir mourir, elle aussi.

Cependant, Mordret ne la détestait pas.

Il était également certain que le vieil homme avait des projets pour la dernière descendante de Flamme Immortelle.

Alors… cela pourrait lui être utile à l’avenir…

error: Contenue protégé - World-Novel