Accueil Article 3472-chapitre-1040

3472-chapitre-1040

Chapitre 1040 – La Chute de Falcon Scott (58)

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Bon… il ne nous reste plus qu’à atteindre la deuxième ligne de défense. Une fois que nous serons dans la ville et non plus dans la plaine, il sera plus facile d’échapper aux abominations, et la dernière partie du chemin ne sera pas aussi difficile.

Sunny jeta un coup d’œil à ses compagnons, évaluant leur état. Tous étaient épuisés, sales et couverts de sang — le leur et celui des Créatures du Cauchemar — mais vivants.

Le seul problème à présent était de s’extirper d’une manière ou d’une autre, ainsi que les deux cents Éveillés survivants, de la horde qui les attaquait.

À cet instant, comme pour répondre à ses pensées, Flot Sanglant se tourna vers la masse d’abominations. Puis, l’énigmatique Saint jeta un coup d’œil à Maître Jet.

“Prends tes soldats et va-t’en, Faucheuse d’Âmes. Je vais retenir les bêtes un moment… dis à tes commandants d’activer les explosifs dès que tu auras passé la ligne de défense.”

Sunny le fixa avec stupeur, sentant que ces mots sonnaient un peu comme… un adieu.

“Vous… vous…”

Flot Sanglant lui jeta un regard étrange.

“Ah… je crois que tu as mal compris, Sunless. Je n’essaie pas de me sacrifier. C’est juste qu’une explosion comme celle-là ne fera pas trop de mal à un Transcendant. Les Éveillés, cependant, ou même quelqu’un comme toi… il vaut mieux ne pas s’y risquer.”

Sunny acquiesça lentement. En effet… les Créatures du Cauchemar Corrompues pouvaient survivre à une explosion nucléaire sans trop de problèmes, certains Déchus aussi. Le Protocole Rempart n’allait pas tuer un Transcendant comme Flot Sanglant, ni même l’incommoder sérieusement.

Maître Jet acquiesça.

“Nous allons donc y aller.”

Le Saint acquiesça, puis prit une profonde inspiration et commença à invoquer plusieurs Mémoires. Sunny ne savait pas ce qu’étaient exactement ces Mémoires, mais à en juger par le fait que Flot Sanglant avait promis de retenir la horde… toute la horde… à lui tout seul, les abominations allaient avoir une mauvaise surprise.

Jet le regarda, puis dit doucement :

“Une fois que nous aurons commencé à courir, ne t’arrête pas avant d’être en sécurité derrière les fortifications de l’armée. Je resterai un peu en arrière pour m’assurer que tous ceux qui sont encore en vie sortent sains et saufs de la zone d’explosion avant que le Commandement de l’Armée ne commence la fête. Attends-toi à un feu d’artifice dès que nous nous reverrons.”

Sunny força un pâle sourire.

“…Ça va être terriblement bruyant, pas vrai ? Oh non… mes pauvres oreilles.”

Ce disant, il lui jeta un dernier regard et se tourna vers sa cohorte.

“Allez, on y va ! Allez !”

Presque au moment où ils s’élançaient vers la brèche la plus proche dans le mur, la voix de Maître Jet retentit à nouveau, se propageant sur toute la longueur du champ de bataille.

“…Retraite !”

Les Éveillés survivants de la Première Armée ne se firent pas prier. Ils lancèrent une dernière attaque, utilisèrent leurs dernières forces pour repousser momentanément l’ennemi, puis firent demi-tour et s’enfuirent.

Appeler cela une retraite était un peu exagéré. Il n’y avait ni ordre ni stratégie, juste une volonté désespérée de survivre. La ligne de défense s’effondra instantanément et les soldats plongèrent dans les ruines de la muraille, dos à l’ennemi.

Le seul salut de toute cette histoire fut Flot Sanglant, qui réussit à tenir sa promesse et à bloquer l’énorme horde de Créatures du Cauchemar à lui tout seul, au moins pour quelques instants.

Sunny ne savait pas ce qui s’était passé ensuite à l’extérieur du mur. Il crut entendre le grondement d’une vague d’eau, mais à ce moment-là, il n’y avait plus le temps de se retourner.

Sunny et sa cohorte traversèrent la zone de transit abandonnée et s’échappèrent dans les rues désertes de l’autre côté.

Ici, tout était plongé dans l’obscurité. De nombreux bâtiments s’étaient effondrés, créant un labyrinthe complexe de neige et de béton brisé. D’autres étaient encore debout, mais carbonisés par les flammes. Certaines rues étaient étrangement intactes et sinistrement vides, et bien sûr, il y avait des routes en état de marche que la Première Armée avait entretenues pour acheminer la population et le ravitaillement vers le mur.

Sunny conduisit ses hommes sur l’une de ces routes. Heureusement, ils pouvaient tous voir dans l’obscurité grâce à Kim, et le manque d’éclairage n’était donc pas un problème. Leur vitesse de course n’était pas beaucoup plus faible que celle d’un VTP en mouvement, mais il ressentit tout de même une pointe de regret pendant un moment.

Je vais perdre le Rhino…

Son fidèle APC était actuellement garé dans une autre section de la zone de transit, près de l’endroit où ils avaient commencé leur service. Malheureusement, la bataille les avait éloignés de la porte principale de la ville, et ils n’avaient donc pas le temps de rechercher le puissant véhicule.

Une fois que tout cet endroit aurait explosé, le Rhino serait sans aucun doute détruit lui aussi.

Bon sang ! Merde !

En serrant les dents, Sunny continua à courir. Il devait mener ses hommes à bon port… c’était la priorité absolue.

Actuellement, ils étaient légèrement en avance sur le reste des Éveillés qui battaient en retraite. La section sud était très longue, et personne d’autre n’était visible. Pour l’heure, seule la vitesse comptait, et chaque soldat se frayait son propre chemin jusqu’à la ligne de défense secondaire. Sunny se doutait que la plupart d’entre eux essaieraient de rejoindre les routes entretenues, mais sur celle-ci, il n’y avait personne d’autre que la cohorte meurtrie des Irréguliers.

Les bâtiments brûlés et effondrés passaient devant eux les uns après les autres. Ils couraient dans l’obscurité, se déplaçant aussi vite qu’ils le pouvaient, leur endurance épuisée depuis longtemps et leurs poumons brûlants. Les rues sombres et vides… quelque chose en elles remplissait Sunny d’un sentiment de malaise étrange.

Il lui fallut quelques minutes pour comprendre pourquoi l’environnement lui paraissait si étrange. C’était trop calme… après plus de deux semaines de siège, Sunny s’était habitué à toujours entendre les armes de la muraille rugir au loin.

Mais ces armes s’étaient tues, détruites par le regard ardent de Goliath. En tout cas, dans toute la section sud de la barrière défensive, plus une seule tourelle ne tirait.

Pour une raison ou une autre, ce silence le remplit d’effroi.

Nous y sommes presque… encore quelques minutes…

Sunny étendit son sens de l’ombre vers l’extérieur, juste pour s’assurer qu’il n’y avait aucun danger aux alentours. Il envoya même deux de ses ombres explorer le chemin devant lui, par sécurité, et ordonna à Sainte et Cauchemar de rester sur le qui-vive.

Mais il n’y avait rien, juste des bâtiments abandonnés et des ruines enneigées.

Sunny ne voyait rien qui puisse constituer une menace pour la cohorte.

Son ombre ne vit rien non plus.

Pas plus que Cauchemar et Sainte.

…Le seul à l’avoir remarqué fut Luster, qui tourna la tête dans la direction d’où venait l’attaque, par pure chance.

Ses yeux s’écarquillèrent.

Une fraction de seconde plus tard, Sunny le sentit… une ombre rapide volant vers la cohorte, même s’il n’y avait rien pour la projeter. Mais il était déjà trop tard pour réagir.

L’instant d’après, Luster e jeta soudainement en avant et poussa Kim sur le côté, la jetant au sol. Quelque chose traversa l’air froid et fut instantanément rempli de sang chaud.

error: Contenue protégé - World-Novel