Accueil Article 3295-chapitre-950

3295-chapitre-950

Chapitre 950 – Déraillé

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

À une certaine distance du convoi, toute la largeur de l’autoroute était bloquée par quelque chose qui ressemblait à un grand mur d’alliage. Le tout était entouré d’une scène de pur chaos, avec des morceaux de métal déchirés et d’énormes morceaux de béton qui jonchaient la route dans un désordre chaotique.

Sunny se renfrogna, essayant de comprendre ce qu’il voyait. Au bout d’une ou deux secondes, il poussa un juron silencieux.

Devant eux, la barrière qui séparait la voie publique de la voie ferrée était réduite en miettes. L’objet qu’il avait pris pour un mur d’alliage était en fait le toit d’un wagon de train couché sur le côté. L’un des mastodontes blindés avait dû dérailler ici à un moment donné dans le passé, transformant toute une section de l’autoroute en un cauchemar de béton brisé et d’alliage mutilé.

Damnation…

Sunny était déjà monté à bord d’un train blindé, il savait donc à quel point ces forteresses mobiles étaient redoutables. Qu’est-ce qui aurait pu détruire une telle bête en alliage ? Il n’était pas sûr qu’un tremblement de terre suffirait à faire dérailler l’un d’entre eux, même si c’était la théorie la plus raisonnable qu’il avait.

De toute façon, Sunny avait des problèmes plus urgents que de deviner le destin du train accidenté.

Le convoi n’était pas autorisé à ralentir… le fragile équilibre qu’ils avaient réussi à créer reposait sur l’hypothèse que le convoi continuerait à avancer. S’ils perdaient de la vitesse ou, pire encore, s’ils étaient forcés de s’arrêter, ils n’échapperaient pas à la mort. Ils se noieraient simplement dans les Créatures du Cauchemar.

“Sam et Quentin, faites en sorte que les Échos se replient sur le Rhino.”

Il ferma ensuite les yeux un instant et fit appel à ses sens.

Après être devenu un Maître et avant de venir en Antarctique, Sunny n’avait pas eu l’occasion de tester les limites de la Manifestation de l’Ombre au combat. Maintenant, il savait que sa Capacité Ascendante était plus puissante qu’il ne le pensait… il allait donc la solliciter à nouveau.

Avant que le convoi n’atteigne l’épave, les ombres sur le flanc de la montagne prirent vie et s’avancèrent, formant de longs tentacules. Ces tentacules déchirèrent l’alliage du wagon renversé, s’y accrochèrent, puis tirèrent la structure massive sur le côté. Un bruit assourdissant de métal raclant le béton emplit l’air.

Allez… allez…

Le wagon fut déplacé juste assez loin pour créer une ouverture pour le Rhino qui approchait. L’APC pulvérisa plusieurs morceaux de la barrière en béton avec son bélier, libérant ainsi la route, puis il manœuvra sur le côté et glissa devant la structure d’alliage mutilée.

Derrière, l’autoroute se révéla être en très mauvais état, et il fallut beaucoup d’habileté pour faire passer le Rhino à travers le désordre de métal brisé. Luster était l’homme de la situation. Il évita magistralement tous les obstacles sérieux et passa à travers ceux qui pouvaient être détruits sans jamais ralentir. Les autres véhicules n’étaient pas aussi gros que l’APC, ils n’eurent donc pas trop de mal à le suivre.

Plusieurs abominations sortirent des décombres pour s’élancer sur le convoi, mais elles furent rapidement transpercées par des flèches et des balles empoisonnées.

Rapidement, le convoi quitta le champ de débris… mais au lieu d’être soulagé, Sunny se contenta de serrer les dents.

Obscurcie par les restes du train blindé, une autre nuée de Créatures du Cauchemar les attendait — celle-ci beaucoup plus grande et dangereuse que toutes les précédentes. Pire encore, comme ils l’avaient découvert tardivement, ils n’eurent pas le temps de se débarrasser des abominations avec des attaques à distance.
Le convoi était réellement menacé.

Putain de merde !

Sunny jeta un bref coup d’œil à l’arc noir qu’il tenait dans ses mains, sachant que sa seule puissance ne suffirait pas cette fois-ci. La situation était désastreuse.

…Il était donc temps d’appeler la cavalerie.

Il envisagea d’invoquer Cauchemar près du Rhino et de sauter élégamment sur sa selle depuis le toit, tel qu’il l’avait vu faire par des héros cool dans les webtoons, mais il décida de ne pas faire ce genre d’exercice théâtral. Non pas que Sunny n’était pas capable d’atterrir sur le dos d’un cheval au galop depuis un véhicule en mouvement, mais la selle de Cauchemar était une Mémoire, et devait être hissée sur le destrier noir à la main à chaque fois qu’il était invoqué.

Sunny était désormais capable de monter à cheval sans selle, mais utiliser efficacement une arme de mêlée sans étriers était plus ou moins hors de question. Les étriers étaient essentiels au combat équestre, aussi insignifiants qu’ils puissent paraître.

Il soupira.

Je suppose que je ne suis pas cool…

Après quoi, Sunny invoqua Cauchemar directement sur le toit du Rhino, tout en faisant appel au Péché de Réconfort et à la [Selle Hors de Prix].

Immédiatement, le redoutable étalon noir se tenait devant lui, regardant vers l’avant avec de féroces flammes cramoisies brûlant dans ses yeux. Cauchemar grogna, dévoilant deux rangées de crocs métalliques qui ressemblaient à ceux d’un loup. Il semblait avoir bien dormi, et avait maintenant envie de mettre en pièces quelques abominations.

La lumière de la lune scintillait sur la surface sombre des cornes adamantines du destrier.

“Ne t’inquiète pas… tu auras l’occasion de te déchaîner dans quelques instants…”

Sunny plaça rapidement la selle sur le dos du cheval et la fixa solidement. Au même moment, le fusil de Samara aboya, envoyant une balle brillante dans l’obscurité. Un chœur de hurlements bestiaux fut la réponse.

Il poussa un juron, saisit la poignée du Péché de Réconfort et sauta en selle.

Sunny ferma les yeux un instant, sentant des murmures insidieux assaillir son esprit. Aujourd’hui, ils semblaient particulièrement clairs.

Il prit une profonde inspiration, puis regarda devant lui et ordonna à Cauchemar de charger.

Le cheval noir s’élança vers l’avant, sautant du toit du Rhino dans un grand arc de cercle.

…À l’intérieur de l’APC, Luster sursauta lorsque des sabots adamantins tonnèrent juste au-dessus de sa tête, puis il se pencha pour contempler la forme rapide du cheval qui bondissait.

“Aaaah, c’est quoi ce bordel !”

Il s’arrêta un instant, puis ajouta d’une voix étouffée :

“…Sacrément majestueux.”

Plongeant vers la masse d’abominations, Sunny serra plus fort la poignée du Péché de Réconfort et versa de l’essence dans le Vœu de Mort, activant son unique enchantement.

Apprenons à ces bâtards ce qu’est la vraie peur, pas vrai Cauchemar…

error: Contenue protégé - World-Novel