Accueil Article 2516-chapitre-358

2516-chapitre-358

Chapitre 358 – Pas de l’Ombre

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Le personnel de l’hôpital avait fourni à chacun des nouveaux Éveillés une petite chambre dans l’un des niveaux souterrains du complexe, afin qu’ils puissent se reposer et s’habituer à leurs nouvelles capacités en attendant un logement plus permanent — s’ils devaient rester à l’Académie, bien sûr.

C’était aussi un endroit où ils pouvaient emmener leurs familles pour parler et passer du temps ensemble en toute intimité. En ce moment, de nombreuses réunions pleines d’émotions se déroulaient dans des pièces similaires autour de Sunny, rendues particulièrement joyeuses et déchirantes parce que les survivants de l’Armée des Rêveurs avaient passé de longues années sur le Rivage Oublié.

Ils avaient vécu l’enfer, en effet, mais leurs proches dans le monde réel avaient également beaucoup souffert.

…Non pas que Sunny en sache quoi que ce soit. Personne n’avait attendu son retour, après tout.

En tout cas, la pièce qui lui avait été fournie était suffisamment confortable. Il y avait un espace pour s’entraîner, un bureau avec un pichet d’eau et quelques snacks, un canapé, et même un lit.

Aucun des rapatriés n’allait dormir, bien sûr. Pas avant quelques jours, du moins.

Tout au bout du groupe de runes scintillantes, Sunny pouvait maintenant voir une nouvelle série de symboles :

Passerelle : –

Habituellement, le nom de la Passerelle qu’un Éveillé avait utilisé en dernier était écrit ici. C’était leur point d’ancrage dans le Royaume des Rêves.

Chaque fois qu’un Éveillé s’endormait, il était transporté vers la Passerelle à laquelle il était ancré, passait un certain temps dans le Royaume des Rêves — autant qu’il le voulait ou aussi peu que possible, jusqu’à ce que son âme soit prête à voyager à nouveau entre les mondes — puis traversait cette Passerelle pour se réveiller dans la réalité.

Toutefois, la Passerelle du Rivage Oublié fut détruite. Pour cette raison, chaque survivant de l’Armée des Rêveurs n’avait plus d’ancrage dans le Royaume des Rêves. Cela ne signifiait pas qu’ils allaient rester dans le monde réel pour toujours.

Cela signifiait plutôt qu’ils allaient être transportés dans un monde aléatoire dès qu’ils s’endormiraient, tout comme lors de leur premier voyage au pays des cauchemars. La perspective d’être à nouveau à la merci du Sortilège n’était rien moins que terrifiante.

Surtout pour Sunny, qui avait le malheur de toujours se retrouver dans les circonstances les plus extrêmes.

Cependant, la situation n’était pas si mauvaise.

Il existait un moyen pour un nouvel Éveillé de changer d’ancre sans s’en remettre au hasard. Il s’agissait d’acquérir les services d’un Saint, qui serait capable de les emmener au Royaume des Rêves sans impliquer le Sortilège, en apparaissant près de la propre ancre du Saint.

Bien sûr, cette ancre serait très probablement située dans l’une des Citadelles humaines, permettant aux Éveillés de se rattacher à une Passerelle en territoire humain.

Il n’y avait que quelques dizaines de Saints en vie à travers toute l’humanité, donc pour un Éveillé moyen, leur aide n’était pas facile à obtenir.

Néanmoins, Sunny n’était pas un Éveillé moyen. En fait, aucun des survivants de l’Armée des Rêveurs ne l’était.

Chaque année, les plus prometteurs parmi les nouveaux Éveillés étaient recrutés par de puissantes Citadelles et recevaient les moyens de se rattacher à leurs Passerelles. Tout le monde profitait de cet arrangement — les Éveillés talentueux avaient la possibilité de changer d’ancrage s’ils le souhaitaient, tandis que les Citadelles recevaient de nouveaux défenseurs puissants ou des artisans utiles pour améliorer leurs conditions de vie et leurs infrastructures.

Les cent survivants du Rivage Oublié étant extraordinaires et leurs circonstances inhabituelles, une petite guerre de recrutement allait avoir lieu dans les prochains jours. Les Citadelles prospères allaient se battre pour avoir le droit d’ajouter ces jeunes gens exceptionnels à leur population, promettant des récompenses de plus en plus importantes, comme lors d’une vente aux enchères.

Le gouvernement allait inévitablement s’impliquer aussi, en aidant ceux qui, pour une raison ou une autre, n’avaient pas trouvé de Citadelle où s’installer.

Les survivants de l’Armée des Rêveurs n’avaient plus qu’à rester éveillés suffisamment longtemps pour faire un choix et régler les détails de leur futur ancrage. Comme leur physique était bien supérieur à celui des humains ordinaires, ils n’avaient pas besoin de dormir tous les jours, donc deux ou trois jours ne seraient pas un problème.

…Sunny avait beaucoup à faire pendant ces quelques jours.

La première chose à laquelle il avait porté son attention après s’être retiré dans sa chambre personnelle était de tester les limites du Pas de l’Ombre.

Le résultat de ces tests le laissa agréablement surpris.

Comme il l’avait soupçonné, la capacité de voyager entre les ombres s’apparentait à une forme étrange de téléportation. Il pouvait entrer dans une ombre suffisamment grande pour englober son corps et apparaître instantanément à partir d’une autre.

La distance de ce saut, cependant, n’était pas trop grande. Actuellement, elle était même plus petite que la portée de son Sens de l’Ombre, environ une douzaine de mètres. Mais il savait qu’elle augmenterait au fur et à mesure qu’il absorberait des fragments d’ombre, tout comme la portée du Contrôle de l’Ombre avait augmenté sur le Rivage Oublié.

Il y avait une exception à cette règle, aussi.

Il était capable de voyager entre ses propres ombres, quelle que soit la distance qui les séparait.

A présent, il pouvait contrôler ses ombres jusqu’à deux kilomètres de distance. Cela signifiait que, si les deux ombres étaient envoyées dans des directions opposées et atteignaient la limite de la portée du Contrôle de l’Ombre, il pouvait potentiellement couvrir une distance d’environ quatre kilomètres en moins d’une seconde.

Et ce n’était là qu’une facette du Pas de l’Ombre. L’autre facette était, sans doute, encore plus miraculeuse et inattendue.

Avant, Sunny pouvait se déplacer à travers les ombres comme s’il en faisait partie, devenant pratiquement indétectable.

Mais maintenant, il peut littéralement devenir une partie intégrante des ombres, en y plongeant et en devenant incorporel. Non seulement cela le rendait complètement indétectable par la vue, l’ouïe et l’odorat, mais cela lui permettait également de se déplacer à une vitesse incroyable à travers n’importe quelle ombre ininterrompue, aussi longue et vaste soit-elle.

Dans cet état, il était invulnérable aux attaques physiques, mais également incapable d’effectuer des attaques physiques de son côté.

C’était aussi très étrange. Une sorte de… paix. Sunny devait constamment se rappeler de se concentrer et de ne pas oublier ce qu’il faisait.

Cette capacité devenait vraiment incroyable la nuit ou dans les profondeurs d’un terrible réseau de grottes, comme celui qu’ils avaient traversé lors de leur expédition dans les Montagnes Creuses.

En bref, le Pas de l’Ombre était incroyable.

Pour autant, il y avait un prix à payer.

Contrairement au Contrôle de l’Ombre, qui était aussi naturel pour Sunny que la respiration, l’utilisation du Pas de l’Ombre lui demandait de dépenser de l’essence. Plus il couvrait de distance avec et plus il passait de temps en tant qu’ombre incorporelle, plus il devait consommer d’essence.

Sunny pensait que le saut théorique de quatre kilomètres consommerait toute son essence, laissant ses deux noyaux secs comme un désert.

Dépenser de l’essence n’était pas la même chose que de dépenser des fragments d’ombre, bien sûr. Son âme générait toujours lentement de l’essence, remplissant finalement ses noyaux à leur capacité maximale, tandis que les fragments d’ombre augmentaient cette capacité maximale et étaient utilisés pour créer de nouveaux noyaux, ainsi que pour transformer les Échos en Ombres.

Cependant, il avait également besoin d’essence pour se battre efficacement et utiliser les enchantements les plus puissants de ses Mémoires, et équilibrer ses dépenses était donc une tâche complexe.

En vérité, devenir un Éveillé avait ouvert une toute nouvelle couche d’opportunités incroyables et de problèmes insidieux. C’était beaucoup de choses à assimiler.

…Mais il allait y arriver, au final.

Assis sur le sol de ses quartiers temporaires, Sunny soupira et invoqua les runes.

Enfin, il était temps de récolter sa récompense.

Il avait tellement travaillé, et fait tellement de choses, pour en arriver là. D’abord, il répéta le même coup d’épée des milliers de fois, jour après jour, jusqu’à ce que ses mains saignent et que ses muscles hurlent de douleur. Il apprit les katas et les mouvements de base du style de combat fluide de Neph, puis acquit suffisamment de connaissances pour se l’approprier. Presque mourir pour recevoir le don de clarté, puis se battre contre la Sainte de l’Ombre et incorporer lentement sa technique fondamentale à la sienne.

Étudier les mouvements de son ombre pour saisir la légère différence dans la façon dont elle se tient, puis passer d’innombrables heures à essayer de déchiffrer le sens caché derrière elle, jusqu’à ce que son esprit soit prêt à bouillir. Résoudre ce mystère et voyager dans le passé pour observer la naissance de l’esclave du temple sans nom, et la magnifique danse de sa mère.

Et puis, la pratique torturante et le processus ardu de transformer sa vision de l’insaisissable et merveilleux art de la bataille en réalité.

Pour finalement réussir au milieu de la furieuse et sanglante bataille contre Nephis.

De toutes ses réalisations, c’était peut-être celle dont il était le plus fier.

Parce que la Danse de l’Ombre était entièrement la sienne. C’était quelque chose qu’il avait créé à partir de presque rien, quelque chose qui portait et exprimait son individualité.

Sunny n’avait jamais reçu de succession, alors cet héritage, créé par lui-même et pour lui-même, occupait une place spéciale dans son cœur.

…En regardant les runes scintillantes, il lut :

Héritage d’Aspect : [Danse de l’Ombre].

Niveau de Maîtrise de la Danse de l’Ombre : [1/7].

Première Relique : [Réclamer].

Deuxième Relique : Non acquise.

Troisième Relique : Non acquise…

Retenant son souffle, il se concentra sur les runes décrivant la première relique et murmura :

“Réclamer.”

Sous le regard de Sunny, les runes brillèrent pendant quelques secondes, puis changèrent.

Première relique : Réclamée.

Et un instant plus tard, le Sortilège lui parla doucement à l’oreille :

[Vous avez réclamé une Relique d’Héritage.]

[Vous avez reçu une Ombre : Serpent Noir.]

error: Contenue protégé - World-Novel