Accueil Article 1887-chapitre-40

1887-chapitre-40

Chapitre 40 – Service du dîner (2)

Alors que Desir se dirigeait vers la Porte de l’Ombre, Ajest a suivi le groupe comme si c’était la chose la plus naturelle du monde.

Il y avait une tension inconfortable entre Ajest et Romantica. Romantica n’était toujours pas satisfaite du fait qu’Ajest se soit joint à leur groupe. Il était difficile pour elle d’accepter Ajest car leur récente confrontation était encore fraîche dans son esprit.

“Donc vous avez complètement quitté le groupe de la Lune Bleue ?” a demandé Pram.

“C’est exact.”

Romantica a fait la moue alors que la conversation se poursuivait. Desir soupira, il semblait que de grands efforts seraient nécessaires avant qu’Ajest puisse être pleinement intégré dans leur groupe. Contrairement à Romantica, Desir se réjouit de l’inclusion d’Ajest. Ils avaient besoin d’un membre de plus pour participer au Monde des Ombres qu’il avait fixé comme leur prochain objectif et il n’y avait personne de plus compétent qu’Ajest.

Elle est arrivée au bon moment.

Ils ont pu tenter le Monde des Ombres de la province d’Orrane. C’était un Monde des Ombres que Desir avait prévu d’attaquer depuis longtemps en raison des récompenses qu’il pouvait obtenir en le franchissant.

On dit que l’Armement de Toa peut être acquis dans ce Monde des Ombres.

L’Armement de Toa. C’était un artefact qui augmentait la réserve de mana d’un magicien, lui permettant d’atteindre un niveau de compétence bien plus élevé. Dans le futur Labyrinthe des Ombres d’où Desir venait, il était lié par son âme à cet artefact. C’est la raison pour laquelle il a été capable d’atteindre le 3ème cercle. Cependant, Desir n’était pas le premier possesseur de l’Armement de Toa. Il appartenait à l’origine à un magicien de l’Académie Hebrion et ce magicien a été capable d’atteindre le 5ème Cercle. Malgré cela, ce magicien était mort dans le Labyrinthe des Ombres et, en raison de la politique de son groupe d’expédition, il a été donné au successeur le plus approprié, qui s’est avéré être Desir.

Il y avait deux raisons pour lesquelles Desir avait été jugé le plus approprié pour hériter de l’artefact. Premièrement, la capacité de l’Armement de Toa à augmenter la réserve de mana était plus importante pour les magiciens des Cercles inférieurs et, deuxièmement, la capacité d’analyse de Desir avait gagné en notoriété au sein du groupe d’expédition. Avec une réserve de mana plus importante pour soutenir ses capacités d’analyse, la contribution de Desir à l’expédition a été jugée irremplaçable au point que le plan exécuté neuf ans plus tard aurait été impossible sans lui.

Pour devenir aussi fort qu’avant, je dois mettre la main sur cet Artefact.

Sachant que sa plus grande faiblesse était sa réserve de mana, Desir a cherché des informations sur l’artefact. Même s’il en venait naturellement à acquérir l’Artefact en raison de la mort de son prédécesseur, il a effectué des recherches et des planifications approfondies afin d’atteindre l’Artefact en premier. Heureusement, il connaissait déjà un peu l’artefact avant même d’être lié à lui, et c’est ainsi qu’il a découvert ce Monde des Ombres.

Plongé dans ses pensées, Desir est arrivé devant la Porte de l’Ombre avant même de s’en rendre compte.

“Desir Arman, Romantica Eru, Pram Schneizer, Ajest Kingscrown. Ce sont les membres qui tentent de s’attaquer au Monde des Ombres de la Province du Nord, Orrane ?” demanda le Gardien de la Porte sur un ton professionnel.

“C’est exact,” répondit Desir qui, en tant que chef du groupe, agissait en tant que leur représentant.

“Êtes-vous d’accord avec tous les termes et conditions accompagnant la participation à un Monde des Ombres ?”.

“Nous sommes d’accord.”

“Alors je vais ouvrir la Porte de l’Ombre. La zone connectée sera la province d’Orrane. Il peut y avoir une certaine désorientation après le transfert spatial, alors soyez prudents.”

Une fois les vérifications préliminaires terminées, le Gardien de la Porte ouvrit la Porte de l’Ombre et une lumière aveuglante enveloppa le groupe.

[Vous êtes entrés dans le Monde des Ombres]

Lorsque Desir a ouvert les yeux et regardé autour de lui, il n’a vu que des murs en pierre. La pièce était spacieuse et chaude. Il y avait une énorme marmite de soupe qui bouillait au-dessus d’un feu crépitant et ardent. Des ustensiles de cuisine, comme des couteaux et des louches, étaient éparpillés ici et là. Il y avait des légumes, de la sauce fraîchement préparée, et du pain de blé, luisant d’huile.

Ce doit être une cuisine.

Desir jeta un second coup d’œil dans la pièce, mais ne trouva rien d’autre de notable. Ajest, Pram, Romantica, le reste de son groupe, étaient introuvables.

C’est ce qu’ils voulaient dire quand ils ont dit que nous aurions des rôles différents.

Le bruit d’une porte qui s’ouvre attira l’attention de Desir. Un homme excessivement grassouillet est entré. Il semblait très en colère, Desir était surpris qu’un homme de cette stature puisse paraître si hostile.

[Vous avez rencontré Jefran Eastwood, chef cuisinier vétéran. Un professionnel têtu avec beaucoup de fierté et de confiance en lui.]

“Qu’est-ce que tu fais, espèce de gros bêta ?!” Avant que Desir ne puisse réagir, le chef désigna les ingrédients devant Desir et lui donna une gifle.

Desir fut pris au dépourvu par le coup mais, puisant dans son expérience de vétéran qui avait déjà nettoyé plusieurs Mondes des Ombres, il resta calme en baissant la tête.

“Je suis désolé.”

“Dégage ! Tu es sur le chemin, espèce d’idiot inutile !”

La réponse de Desir eut l’effet escompté de ne pas provoquer davantage le chef. Jefran a simplement dépassé Desir et s’est dirigé vers la planche à découper pour préparer les légumes. Son couteau a violemment heurté la planche à découper, assez fort pour faire sursauter les gens dehors.

Desir a regardé sans rien faire en essayant de comprendre le scénario qui se déroulait autour de lui. Le chef lui a lancé un regard courroucé.

“Qu’est-ce que tu fais à rester planté là comme un idiot ? Tu es devenu une statue ? Je t’ai dit qu’on n’avait pas le temps ! Merde ! Aide-moi à cuisiner, crétin !”

Cuisiner ?

Au moment où Desir commençait à comprendre son rôle, le chef lui a donné une claque sur l’arrière de la tête en signe de frustration.

“Tu es un abruti ? Je t’ai dit que nous devions servir un invité de marque aujourd’hui ! Ne me dis pas que tu as aussi oublié le menu ?”

[La quête Service du Dîner a commencé. Vous êtes l’assistant du chef et devez préparer un repas pour les 13 invités d’honneur qui visitent le château. Les aliments que la cuisine doit préparer sont les suivants :

        • Entrée : 2 Salade d’olives noires, 4 Coquilles Saint-Jacques et crevettes marinées aux herbes, et 7 Soupe d’agneau crème.

 

        • Plat : 13 filets de bœuf avec purée de pommes de terre et carottes à part, le steak doit être cuit comme suit : 3 bien cuit, 5 à point, 3 mi-saignants et 2 saignants.

 

        • Dessert : Gâteau au chocolat (coupé en 13 parts égales)

Aidez le chef à préparer avec succès le Service du Dîner. Le résultat de cette quête aura une incidence sur la quête globale.]

“Je n’ai pas oublié Chef”, a répondu Desir d’une voix calme.

“Répète-le-moi.”

“2 Salade d’olives noires, 4 Coquilles Saint-Jacques et crevettes marinées aux herbes, et 7 Soupe d’agneau. Ce sont les entrées.”

“C’est exact. Tu t’es un peu réveillé ? Va préparer les légumes !”

“Ok.”

[Jefran a remarqué votre expression déterminée et a élevé son affection envers vous à ‘Bon’. Son affection affectera la progression de la quête à partir de maintenant.]

“Combien de fois dois-je le répéter ? Appelle-moi toujours ‘Chef’ à la fin de tes phrases !”

“Oui, chef !”

Les carottes étaient couvertes de terre, les oignons n’étaient pas épluchés et les laitues étaient couvertes d’escargots au fond du tonneau. Desir a secoué un peu de terre et a commencé à laver les légumes.

Il s’appelait Jefran ?

Le bruit du couteau de Jefran a repris et s’est poursuivi sans relâche. Du coin de l’œil, Desir a jeté un coup d’œil au chef.

Cet homme…

Desir regarde Jefran ouvrir les coquilles Saint-Jacques hermétiquement closes avec la lame de son couteau et décoller parfaitement le mollusque, sans rien laisser derrière lui. Dans une démonstration de vitesse aveuglante, les quatre Saint-Jacques furent bientôt retirées de leur coquille de façon similaire.

Il parle comme un marin, mais il est vraiment doué !

La préparation des crevettes était déjà terminée. Jefran a huilé sa poêle et y a placé les Saint-Jacques et les crevettes.

Cette quête n’est pas si difficile. Je dois juste suivre son rythme en tant qu’assistant.

Desir a préparé les olives et apporté les légumes pour la salade. Il avait évacué l’eau et s’était assuré que tout était prêt avant de les apporter à Jefran.

“Remue la soupe pour qu’elle ne colle pas à la marmite !” Jefran a montré du doigt l’âtre.

“Oui, chef !”

La soupe bouillait dans la marmite au-dessus de l’âtre. Desir a pris la louche en bois et s’est mis au travail. Sans le vouloir, il a poussé un gémissement en commençant à remuer. La soupe était si collante qu’il était extrêmement difficile de la remuer. Desir saisit la louche à deux mains et remue de toutes ses forces.

C’est chaud !

La chaleur de la cuisinière lui donnait l’impression que tout son corps était en train de brûler. C’est chaud et difficile, mais Desir endura sans cesser de remuer.

[Jefran apprécie beaucoup votre détermination]

Le chef a dû regarder Desir s’entêter à remuer la soupe dans l’environnement chaud. Pendant que Desir remuait, Jefran terminait la salade et les entrées de fruits de mer.

“Verse la soupe dans leurs bols. Tu te souviens du nombre, hein ?”

“Oui, chef !”

La nourriture était enfin prête. Jefran a fait sonner une cloche dans la cuisine et plusieurs personnes sont entrées pour apporter les entrées. Il était maintenant temps de préparer le plat principal. Les 13 invités avaient tous un filet de bœuf accompagné d’une purée de pommes de terre, de carottes, d’aubergines et d’autres choses.

“Dépêche-toi de faire cuire les pommes de terre. Il faut du temps pour les cuire,” dit Jefran, qui avait déjà commencé à préparer les carottes et les aubergines.

“Je suis déjà en train de les cuire chef.”

“…Quoi ? Depuis quand ?” Les yeux de Jefran s’écarquillèrent a l’arôme croustillant des pommes de terre cuites qui emplissait la cuisine.

“J’ai remarqué la rapidité de votre cuisine et j’ai pensé que nous pourrions en avoir besoin bientôt, alors je les ai préparées à l’avance. Je suis un assistant compétent.”

Desir s’était rapidement adapté à son rôle dans la cuisine. “Sacré gamin qui fait le malin avec moi.”

[Le Maître Chef Jefran reconnaît votre prévoyance.]

Malgré les mots qu’il avait utilisés, le ton de Jefran semblait affectueux.

error: Contenue protégé - World-Novel