Accueil Article 5567-chapitre-1714

5567-chapitre-1714

Chapitre 1714 – Prédateur Apex

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

L’ennemi était devant elle, à genoux, et momentanément vulnérable.

Qui savait combien de temps cette vulnérabilité allait durer ? Le démon reprendrait sans doute ses droits un peu plus tard.

Tout en Rain lui criait d’attaquer, de jeter son corps en avant et de tuer l’abomination avant que cela n’arrive. Après tout, elle ne pouvait pas être sûre d’avoir une autre chance plus tard.

L’adrénaline inondait son sang et son cœur battait la chamade. Ses pupilles s’élargirent, son esprit se noyant dans l’excitation, la peur et l’urgence frénétique.

Mais en même temps, le souvenir de la voix arrogante du professeur résonnait dans ses oreilles :

“Des ecchymoses ? Qu’est-ce que tu veux dire, ça va laisser des ecchymoses ? Écoute, disciple… tu devrais être reconnaissante envers ton bon et doux professeur de t’éduquer si tendrement ! La dernière fois que j’ai fait une telle erreur, j’ai été piétiné par une montagne. Ça n’a pas laissé d’ecchymoses !”

C’était la caractéristique d’un guerrier expérimenté que de garder la tête froide au milieu des batailles les plus féroces. Elle réprima donc son excitation, ignora sa peur et se débarrassa de son sentiment d’urgence.

Ne sois pas avide… l’avidité te fera tuer. C’est un péché, et seuls ceux qui sont assez forts pour en supporter les conséquences ont le droit de pécher…

Rain ne se départit pas de sa prudence et attaqua calmement.

La pointe de son épée noire se glissa dans la couture du plastron du Chasseur, s’enfonçant profondément dans son flanc.

Cette fois-ci, il n’y eut que très peu de résistance. Contrairement à son javelot, le tachi sombre transperça la chair du démon presque sans effort.

Mais au lieu de s’appuyer sur la poussée ou de tourner la lame pour faire plus de dégâts, Rain la retira immédiatement et s’éloigna d’un bond.

Et juste à temps.

Bien que le Chasseur ait semblé momentanément étourdi et que son arme ait été détruite, son poing fendait déjà l’air à une vitesse stupéfiante. Si Rain avait été une fraction de seconde trop lente pour se dégager, sa tête aurait été transformée en pulpe sanguinolente. En l’occurrence, elle eut le temps de bloquer le tachi sombre et reçut le coup violent sur sa lame.

Elle fut projetée en arrière comme une poupée de chiffon.

Ce qui était le but recherché. Si Rain s’était entêtée et avait tenté de tenir bon, son corps aurait reçu le gros de l’impact. Mais en se laissant emporter, elle dissipa grandement la force de l’impact.

…Mais la douleur restait insupportable.

Elle avait l’impression que tous les os de son corps étaient sur le point d’éclater.

Mais ce ne fut pas le cas.

Rain fut à nouveau projetée dans l’eau peu profonde et dérapa dans la boue. L’eau glacée la débarrassa de sa sueur et engourdit la douleur qui pulsait dans son flanc, ce qui était presque agréable.

Ah… je dois me lever…

Cette fois, il lui fallut un peu plus de temps pour se ressaisir.

Sentant la boue commencer à la tirer vers le bas, Rain gémit et roula sur le ventre, et se leva en titubant.

Le tachi noir se mit en position haute, faisant voler des gouttes d’eau sale.

À quel point l’ai-je blessé ?

La blessure devait être terrible… l’épée noire créée par son professeur était encore plus tranchante, plus mortelle et plus effrayante qu’elle ne l’avait imaginé. Si le Chasseur avait été un humain, il serait déjà mort, le cœur transpercé par la lame noire.

Mais ce n’était pas le cas… c’était un Chevalier du Calice, un démon appartenant au groupe d’un ancien titan qui hantait ces terres depuis des milliers d’années.

Ainsi, même si la blessure que Rain lui avait infligée était effroyable, elle n’était certainement pas suffisante pour abattre l’abomination.

Mais elle avait fait quelque chose de tout aussi important.

Elle avait détruit sa hache, désarmant ainsi l’horrible démon.

Levant les yeux, Rain fixa le Chasseur.

L’abomination était toujours agenouillée, ses mains reposant dans la boue. Du sang fétide s’écoulait des coutures de son armure brûlée. Le museau bestial de son casque hargneux semblait encore plus terrifiant maintenant, et un liquide sombre coulait d’entre les crocs verts.

Allons-y…

Désarmer le Chasseur n’était pas si important en soi. Certes, sans la grande hache de guerre, sa portée se réduirait, ce qui lui permettrait d’engager l’abomination au corps à corps. Mais il était plus que suffisamment fort et féroce pour la mettre en pièces à mains nues. Rain pouvait tenir quelques secondes et survivre à une poignée d’échanges, mais tenter de combattre le démon de près se solderait inévitablement par sa mort.

Cependant…

Les Chevaliers du Calice n’étaient pas de simples abominations. Ces imposants guerriers en armure d’une époque révolue abritaient un effroyable secret.

Rain n’avait pas appris ce secret en parlant aux Éveillés qui s’étaient aventurés dans la forêt et avaient affronté son redoutable seigneur. Au contraire, c’était quelque chose que tout le monde savait à Ravenheart… qu’elle connaissait depuis le jour où Seishan, la fille de la Reine Song, avait tué le terrifiant chef des Chevaliers du Calice.

Les récits de cette bataille s’étaient répandus à grande échelle dans le Domaine du Chant. De plus, l’hôtel de ville avait fourni des informations détaillées sur les abominations survivantes lorsqu’il avait délivré les missions d’extermination.

Le casque bestial du Chasseur n’était pas une simple décoration. Il laissait entrevoir sa véritable nature… car tous les Chevaliers du Calice étaient des métamorphes.

Une bête enragée vivait en chacun d’eux, et lorsque les anciens guerriers affrontaient un ennemi puissant ou se trouvaient en danger, cette bête sortait.

L’effroyable démon qu’elle avait combattu si désespérément n’avait pas encore montré l’étendue réelle de sa puissance.

Mais maintenant… maintenant que sa hache était détruite et que son sang coulait dans la boue, il allait le faire.

Et c’était la meilleure chance pour Rain de le tuer.

Devant elle, le Chasseur agenouillé poussa un grognement rauque. Ses membres tressaillirent, comme s’ils étaient frappés par une convulsion douloureuse.

Son grognement se transforma en un rugissement assourdissant.

L’armure du démon se fissura… non, c’étaient ses os qui craquaient sous l’armure. Sa colonne vertébrale se courba, et une fourrure sombre jaillit soudain des coutures de l’armure rouillée.

De longues griffes déchirèrent le métal de ses gantelets.

La transformation avait commencé.

Elle semblait horrible et terriblement douloureuse. C’était aussi profondément effrayant — non seulement parce que Rain savait que la bête déchaînée pourrait facilement la déchiqueter et la dévorer, mais aussi parce que voir quelque chose d’humain se transformer soudainement en quelque chose d’inhumain était terrifiant et effroyable.

Mais tout cela n’avait aucune importance pour elle.

Ce qui importait à Rain, c’était que, d’après ce qu’elle savait, la transformation des Chevaliers du Calice prenait un certain temps à se produire. Même s’il ne s’agissait que de quelques secondes… dans une bataille, ces secondes représentaient une éternité.

Elle attendait de pouvoir miser sa vie sur cette éternité depuis tout ce temps.

Alors que le rugissement bestial du Chasseur se répercutait dans le marais brûlant, Rain s’élança vers l’avant.

Ses pas étaient légers et rapides.

Avant que le démon ne prenne sa véritable forme, avant que l’écho du rugissement ne soit englouti par les ombres…

Elle atteignit l’abomination agenouillée et brandit son épée noire.

La lame sombre siffla froidement en découpant le monde.

Et aussi le cou du Chasseur.

Les ténèbres nichées dans la fente de sa visière la regardèrent en silence tandis que sa croissance s’arrêtait brusquement et que le casque bestial s’envolait dans les airs, une fontaine de sang sombre s’en échappant en spirale tandis qu’il tournoyait.

La coupure était nette. Le coup horizontal avait été exécuté avec une forme parfaite, grâce aux milliers d’entraînements qu’elle avait effectués sous la surveillance de ses tuteurs.

La tête tranchée du Chasseur tomba dans l’eau et sombra dans le marais sous l’effet d’une ondulation.

Son corps imposant oscilla lentement, avant de s’effondrer.

…Rain se balança également et s’étala dans la boue à côté. La tension s’évacua de son corps, mais aussi toute sa force.

Elle respira difficilement, fixant le ciel lointain.

Les flammes s’éteignaient, mais elle était toujours entourée d’une chaleur terrible.

Ah… ça tombe bien. Je ne mourrai pas de froid, de sitôt…

Dans le silence enfumé qui suivit, un bruit soudain retentit, indescriptiblement déplacé dans cette scène infernale.

C’était le son des applaudissements.

Rain tourna la tête, fatiguée, et fixa son professeur, qui avait enfin jugé nécessaire de sortir de son ombre.

Sa voix était inutilement forte.

“Félicitations ! Vous avez tué un Démon Éveillé, Chevalier du Calice !”

Il sourit et ajouta plus doucement, son ton devenant chaleureux :

“…Bien joué.”

error: Contenue protégé - World-Novel