Accueil Article 5551-chapitre-1707

5551-chapitre-1707

Chapitre 1707 – Les Fines Nuances de la Chasse au Démon

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Les étoiles brillaient dans le ciel noir et froid. Assise sur une large branche d’arbre, Rain les étudiait en silence, entourée d’obscurité.

C’est étrange.

Certaines étoiles lui semblaient familières, mais elle ne reconnaissait aucune constellation. Le ciel étranger du Royaume des Rêves était différent de celui de la Terre, mais pire encore, il était à la fois inconstant et peu fiable. Les étoiles qui brillaient sur le Domaine du Chant étaient différentes de celles qui illuminaient le Domaine de l’Épée, sans parler des diverses régions des deux empires qui ne partageaient pas le même ciel.

Certains endroits n’avaient même pas de soleil, tandis que d’autres étaient baignés par la lumière de nombreuses lunes.

Les astronomes étaient probablement en train de devenir fous…

“Pourquoi es-tu encore éveillée ? Dors. Tu auras besoin de toutes tes forces demain.”

La voix de son professeur résonna doucement dans l’obscurité, faisant soupirer Rain.

Il avait raison. Elle avait escaladé l’énorme arbre et s’était attachée à la branche pour se reposer, mais maintenant qu’il n’y avait plus rien d’autre à faire…

“Je ne peux pas dormir.”

Le sommeil lui échappait.

Son professeur ricana.

“Nerveuse ?”

Rain resta silencieuse un moment. Était-elle nerveuse ? Elle ne pouvait pas le dire.

Ils avaient passé beaucoup de temps à se préparer pour cette chasse. Depuis la recherche d’une proie convenable et l’apprentissage de tout ce qui pouvait être appris à son sujet jusqu’à l’élaboration de plans et d’éventualités, l’étude du terrain et la préparation de tout l’équipement nécessaire. Le processus n’était différent de toutes les chasses précédentes que parce qu’il avait été très poussé.

Après tout, elle était censée tuer un Démon Éveillé cette fois-ci.

Rain se sentait donc un peu nerveuse… effrayée, même. Malgré tout, elle était aussi un peu excitée. Non seulement parce que tuer le démon lui permettrait enfin de saisir la clé de l’Éveil, ce qu’elle essayait de faire depuis de nombreuses années, mais aussi à cause du défi lui-même.

Elle ressentait toujours une agréable poussée d’adrénaline lorsqu’elle affrontait des abominations effrayantes au combat. Être forte, être capable de se protéger et de protéger les autres, c’était ce qu’elle voulait, et la raison pour laquelle elle avait accepté l’offre de l’ombre sinistre d’être son professeur.

Rain sourit.

“Qu’y a-t-il à craindre ? Ce n’est qu’un Démon Éveillé.”

Son professeur rit dans l’obscurité.

“C’est tout à fait normal.”

Il y eut un petit silence, puis Rain demanda contre son gré :

“Professeur, à quoi ressemblait le premier Démon Éveillé que vous avez combattu ?”

Les ténèbres prirent un ton nostalgique :

“Oh, ce type ? Ah… aussi grand qu’une maison, recouvert d’une carapace d’acier impénétrable, avec des griffes assez puissantes pour broyer des diamants et une paire de faux aiguisées comme des rasoirs à la place des mains. Un type vraiment charmant.”

Rain haussa les sourcils. Une telle créature valait-elle vraiment la peine d’être nostalgique ?

“Alors, comment l’avez-vous tué ?”

Son professeur rit.

“Voyons voir… c’était avant mon Éveil, quand je n’étais pas beaucoup plus fort que toi. J’ai donc invoqué un Fléau Corrompu et je les ai opposés l’un à l’autre. Du moins, je pense que c’était un Fléau Corrompu — à vrai dire, je n’ai toujours aucune idée de ce qu’était cette chose, même toutes ces années plus tard. En tout cas, c’était inoubliable et effrayant.”

Il s’arrêta un instant, puis ajouta avec un soupir :

“Ensuite, j’ai servi d’appât pendant que ma partenaire achevait le démon blessé.”

Rain ouvrit de grands yeux, abasourdie. Elle ne savait même pas ce qui la choquait le plus — le fait que son professeur ait apparemment été capable d’invoquer des Fléaux Corrompus avant l’Éveil, ou qu’il ait eu une partenaire.

Qui s’associerait à cet insupportable salaud ? Était-elle folle ?

Elle hésita un instant, puis demanda curieusement :

“Où est votre partenaire maintenant, professeur ?”

L’obscurité resta silencieuse un moment, cette fois.

Après quoi, il dit d’un ton insouciant :

“Eh bien, j’imagine qu’elle se trouve dans un magnifique palais céleste, et qu’elle nous regarde, nous les mortels.”

Son ton était insouciant, mais pour la première fois, Rain pouvait y sentir un soupçon d’émotion étrange.

Que voulait-il dire ?

Si son professeur était une divinité obscure, sa partenaire pouvait-elle être une déité céleste ? Non — les dieux étaient morts, ainsi que toutes les divinités inférieures. Seules les Créatures du Cauchemar subsistaient.

Alors… sa partenaire était-elle morte ? C’est ce qu’il voulait dire ?

Oui, c’était logique. Son professeur avait un jour admis être âgé de plusieurs milliers d’années, donc tous ceux qui avaient combattu à ses côtés avant son Éveil devaient être morts depuis très, très longtemps.

Rain soupira, éprouvant soudain de la pitié pour son pauvre professeur. Souhaitant le distraire de ses souvenirs désagréables, elle lui demanda :

“Mais comment avez-vous réussi à invoquer un fléau pour combattre ce démon ?”

Il gloussa.

“En mettant le feu au chef du démon. Maintenant, assez parlé. Dors.”

“Le… le chef du démon ? Les démons ont des chefs ?”

En proie à la confusion, Rain poussa un long soupir et ferma les yeux.

La branche d’arbre se balançait légèrement sous elle, ce qui était… un peu apaisant.

Juste avant de glisser dans l’étreinte du sommeil, une pensée soudaine fit surface dans son esprit somnolent.

Attends… s’il a tué ce démon avec quelqu’un d’autre… alors pourquoi diable me fait-il chasser ce démon seule ?!

Ses rêves anxieux étaient froids et agités.

***

Au petit matin, Rain détacha la corde qui la retenait à la branche et descendit avec précaution. Très vite, elle atteignit le sol, se tenant aux abords d’une vaste forêt d’arbres morts.

Ravenheart était si loin que la chaîne de montagnes n’était plus qu’une ligne sombre à l’horizon. Il n’y avait pas de cendres aux alentours, et bien que le sol gelé soit couvert de givre, il n’y avait pas de neige non plus.

C’était là que vivait le Démon Éveillé qu’elle s’apprêtait à tuer.

L’humanité avait conquis une vaste zone dans le Royaume des Rêves, mais cela ne signifiait pas que les deux Domaines étaient entièrement sûrs. En fait, la sécurité n’était qu’une illusion éphémère ici — à part les Citadelles et leurs environs immédiats, les Créatures du Cauchemar régnaient toujours sur les étendues sauvages. Les humains n’avaient commencé à empiéter sur leur règne qu’après l’avènement des Portes des Rêves, il y a quatre ans, en construisant des routes et en étendant leurs colonies.

À cet égard, l’époque actuelle ressemblait beaucoup à l’aube du légendaire Âge des Héros, lorsque des champions mortels se battaient contre d’innombrables abominations pour aider la civilisation humaine naissante à survivre et à s’étendre.

Bien sûr, les humains modernes n’avaient pas de dieux pour les guider. Ils n’avaient que la Reine Song, le Roi des Épées… et le Sortilège du Cauchemar.

…Enfin, dans le cas de Rain, elle avait aussi une ombre bizarre qui lui montrait le chemin.

Alors qu’elle vérifiait ses armes dans la pénombre de l’aube, son professeur lui demanda calmement :

“Qu’est-ce qui rend les démons si dangereux ? Leur force ? Leur vitesse ? Leur résistance ?”

Rain secoua la tête.

“Non. C’est leur intelligence. Les bêtes et les monstres sont peut-être plus forts, plus rapides et plus résistants que moi, mais ils ne sont pas très intelligents. Un démon, par contre, est aussi intelligent que moi… il pourrait même être plus malin que moi, si je ne fais pas attention.”

Son professeur sortit de son ombre et acquiesça.

“Alors, comment tue-t-on un démon ?”

Elle compta ses flèches tout en répondant :

“En étant mieux préparé. En contrôlant le champ de bataille, en connaissant le terrain et en apprenant à connaître l’ennemi à l’avance. En prenant l’initiative et en ne commettant aucune erreur. En ayant l’esprit clair et une détermination mortelle.”

Il sourit.

“Personne n’est parfait. Les erreurs se produisent, qu’on le veuille ou non… alors, que vas-tu faire si tu commets une erreur ?”

Rain le fixa un instant, puis lui rendit son sourire avec défi.

“Vous maudire amèrement pendant que je meurs ?”

Son professeur rit.

“Vas-y et essaie de mourir. Voyons ce qui se passe…”

Elle le dévisagea un moment, puis secoua la tête.

“Très bien. Puisque mon professeur insiste, je ne mourrai pas.”

Il acquiesça en souriant.

“Parfait. Maintenant, va tuer ce démon.”

error: Contenue protégé - World-Novel