Accueil Article 5446-chapitre-1636

5446-chapitre-1636

Chapitre 1636 – Vide en Forme d’Homme

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Sunny resta immobile pendant quelques instants.

L’expression du visage de Cassie… était tendue et sombre. Réfractaire, même. Comme si elle disait quelque chose qu’elle avait déjà dit de nombreuses fois, pour être ensuite rejetée. Ou même traitée de folle.

Sunny connaissait ce sentiment.

Il soupira, puis désigna la table la plus proche.

“Asseyez-vous. Je sens que la conversation va être longue, alors laissez-moi vous préparer quelque chose à boire.”

Il recula d’un pas et se retira dans la cuisine. Il aurait pu manifester un avatar à la place, mais Sunny avait vraiment besoin de quelques minutes pour se ressaisir.

Un trou en forme d’homme dans le monde…

En effet, pour quelqu’un d’autre, son absence aurait été ressentie comme telle. C’était juste que personne n’était capable de se souvenir d’avoir été témoin du vide inexplicable où se trouvait un homme nommé Sunless.

Cassie, cependant…

Bien qu’elle ne semble pas connaître la solution, elle avait en quelque sorte reconstitué le problème. Elle savait que quelque chose ne tournait pas rond — chez elle, chez les autres et dans le monde lui-même. Mais elle avait beau essayer, elle n’arrivait pas à le prouver. Elle ne se souvenait même pas avoir essayé de résoudre le problème.

Cela devait être exaspérant. Sans parler du fait que sa capacité à percevoir l’avenir l’avait soudainement trahie, laissant Cassie privée d’un autre de ses sens. Les quatre dernières années avaient dû être difficiles pour elle…

Et pourtant, égoïstement, Sunny était content. Il sentait honteusement une chaleur dans son cœur.

On ne se souvenait pas tout à fait de lui. Mais c’était si bon, que son absence soit reconnue par quelqu’un, au moins.

Quelques minutes plus tard, il sortit de la cuisine avec une théière et deux tasses. Cassie était assise à l’une des tables et attendait. Son visage d’une beauté exquise était calme, mais il pouvait sentir un soupçon d’agitation sous cette façade.

Plaçant une tasse devant elle, Sunny versa le thé et s’assit.

“Un trou en forme d’homme ? Vous devriez peut-être vous expliquer, Sainte Cassia.”

Elle prit la tasse et pencha légèrement la tête. À ce moment, Sunny réalisa qu’il avait fait une erreur… dans une tentative de cacher son état de choc, il avait agi beaucoup trop calmement tout au long de leur conversation. Aucun Maître n’aurait été aussi calme devant Chant des Déchus, et encore moins en l’entendant dire des choses aussi outrageantes.

Il était soudainement mécontent de lui.

Quel oubli flagrant !

Comme la tromperie était son métier, Sunny se sentit honteux.

Cassie toucha la tasse et en traça le contour avec son doigt. Lorsqu’elle prit la parole, sa voix était encore plus calme que la sienne :

“En fait, ce n’est pas si étrange. Nous tous… les membres de la cohorte d’Étoile Changeante… avons compris depuis longtemps que quelque chose nous était arrivé dans le Troisième Cauchemar. Il y a des choses qui n’ont pas de sens, comme s’il y avait des trous dans notre mémoire. Non, pas des trous… c’est comme si des parties de notre mémoire étaient corrompues. Pas dans le genre Vide Éternel, mais plutôt d’une manière très banale. Comme ce qui se passe avec les vieux communicateurs.”

Sunny la regarda en silence. Son silence l’incita à poursuivre :

“Cependant, beaucoup de choses bizarres nous sont arrivés dans le Cauchemar, certaines beaucoup plus. Et comme il est presque impossible de se souvenir que l’on a oublié quelque chose, nous l’avons simplement accepté comme un fait et nous sommes passés à autre chose après un certain temps. C’est ainsi que fonctionne la mémoire, de toute façon. Les gens ne se souviennent pas de ce qu’ils ont oublié et ne s’en rendent généralement pas compte.”

Il se déplaça légèrement, remarquant quelque chose d’étrange dans ses paroles.

Il était en effet impossible de garder une quelconque pensée sur son passé. Non seulement les gens l’avaient oublié, mais ils ne se souvenaient même pas d’avoir pensé à l’avoir oublié. C’était le côté insidieux de devenir sans destin.

Et pourtant, Cassie était parfaitement capable de mettre le doigt sur le problème. Comment ?

Sunny reprit son souffle.

“Mais vous ne semblez pas avoir de problème avec le fait d’être consciente des souvenirs manquants ?”

Cassie sourit faiblement.

“Pas du tout. C’est très problématique, en fait. Mais… mon Aspect est particulièrement adapté à la mémorisation. Mes pouvoirs, voyez-vous, sont liés à la mémoire. J’ai un grand contrôle sur ma propre mémoire, qui est devenue beaucoup plus importante qu’avant. Je peux aussi collecter les mémoires d’autres personnes, ou même les remplacer et les manipuler.”

Sunny frissonna. Quel pouvoir insidieux…

Il devait s’agir d’une facette de la Capacité de Transformation de Cassie. Elle n’était pas capable de ces choses auparavant — seule la Tourmenteuse l’était.

…Il ne pouvait s’empêcher de se demander si c’était la première fois qu’ils avaient cette conversation, ou si Cassie avait simplement effacé le souvenir qu’il avait de l’avoir rencontrée, qui sait combien de fois auparavant.

Mais non, cela n’aurait pas dû être le cas. Même un pouvoir aussi subtil devait avoir une limite, et son Rang et sa Classe le plaçaient au-delà de cette limite.

Suffisamment, en tout cas, pour qu’il soit au moins conscient d’avoir été manipulé.

Pas vrai ?

Ignorant sa réaction subtile ou faisant semblant de ne pas la remarquer, Cassie continua :

“Vous pouvez donc comprendre que je sois plus sensible aux anomalies de ma mémoire. C’est pourquoi, contrairement aux autres, je n’ai pas cessé d’essayer d’aller au fond des choses. D’autant plus que le destin lui-même semblait en plein chaos.”

Il but une gorgée de son thé.

“Je suis désolé, mais qu’est-ce que le destin a à voir avec tout ça ?”

Le sourire de Cassie s’élargit un peu plus.

“Oh… tout. Voyez-vous, j’ai toujours voulu détruire le destin. Créer une arme capable de l’abattre. J’ai toujours voulu le faire, mais étrangement, je ne me souviens pas d’avoir agi en conséquence. Vous devez penser que je suis quelqu’un de très timide.”

Sunny voulut faire remarquer que confesser toutes ces choses intimes à un inconnu était un peu étrange, mais il décida de ne pas le faire et se contenta de secouer la tête.

Le sourire de Cassie disparut soudainement. Son ton devint également plus froid :

“Mais je ne suis pas une personne timide, Maître Sunless. Loin de là. Je ne peux donc m’empêcher de penser que j’ai peut-être réussi à créer cette arme. C’est juste que je ne m’en souviens pas. Quoi qu’il en soit… j’ai passé des années à essayer de rassembler les pièces manquantes et de restaurer ma mémoire. C’était… un peu difficile, c’est le moins qu’on puisse dire. Je n’ai pas atteint mon but, mais j’ai appris quelque chose.”

Elle prend une profonde inspiration.

“C’est que les pièces manquantes forment une personne. Quelqu’un qui était là, avec nous, dans le Tombeau d’Ariel… et peut-être même avant. Un homme qui a été coupé du monde, comme s’il n’avait jamais existé. Quelqu’un qui était… précieux pour nous. Pour moi.”

Elle se pencha en avant, renversant presque son thé

“Alors, Maître Sunless…”

Avant qu’elle ne puisse continuer, il demanda d’un ton neutre

“Vous dites que les pièces manquantes forment une personne. Mais pourquoi êtes-vous si sûre qu’il s’agit d’un homme ? Ça pourrait très bien être une femme, non ?”

Cassie resta silencieuse un instant, puis dit d’un ton tendu :

“Parce que je pense que vous êtes cet homme.”

Après quoi, elle serra les poings.

“Vous l’êtes ?”

Sunny ne répondit pas pendant un moment.

Finalement, il soupira et répondit, d’une voix égale :

“…Oui.”

Il prit ensuite une gorgée de thé et sourit amèrement.

“Mais ce n’est pas grave si je le confirme. Vous ne vous en souviendrez pas, de toute façon.”

Cassie continua à se pencher en avant. Une expression de stupeur contorsionna un instant son visage délicat, puis disparut, remplacée par une confusion momentanée, puis par une anticipation tendue.

“Alors… vous l’êtes ?”

Sunny se détourna, cachant une vilaine grimace.

Ce n’était pas la peine. Ce n’était pas comme s’il n’avait pas essayé d’avouer son existence aux personnes qu’il connaissait auparavant. Il l’avait fait, à plusieurs reprises. Mais tout comme dans son passé, ils n’avaient pas pu retenir l’information sur son lien avec leurs souvenirs perdus de lui.

Ses confessions étaient destinées à être oubliées, tout comme lui l’avait été.

Curieusement, il pouvait admettre être le frère de Rain — parce que son voisin Sunny ne l’avait jamais été, et que le concept de grand frère n’était donc pas lié aux souvenirs qu’elle avait de lui.

Il soupira et répondit à nouveau :

“Oui, je le suis.”

Sunny attendit un moment. Après que Cassie eut oublié sa réponse et avant qu’elle ne puisse reposer la question, il l’interrompit :

“Au lieu de cela, voulez-vous m’en dire plus sur cette Mémoire que vous voulez que je fabrique ? Est-ce une arme ?”

error: Contenue protégé - World-Novel