Accueil Article 4802-chapitre-1473

4802-chapitre-1473

Chapitre 1473 – Cacher dans la Tour

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Les jours passèrent dans un étrange mélange d’oisiveté et de tension. L’Île d’Aletheia avait toujours été comme un enfer brumeux, mais à présent, cet enfer était en ébullition — même cachés dans la tour, les membres de la cohorte pouvaient sentir les échos des affrontements déchirants entre les abominables Créatures du Cauchemar.

Ces monstres avaient été capturés par l’île pendant des siècles, mais maintenant que la boucle était détruite, ils s’éradiquaient à une vitesse terrifiante.

Bien sûr, la Bouchère Immortelle et la Bête Dévorante étaient au premier rang de ce massacre.

Sunny les apercevait de temps à autre. Ses ombres gardaient toujours un œil sur le monde extérieur. La brume s’estompant de jour en jour, le paysage de l’Île d’Aletheia se dégageait peu à peu, si bien qu’il pouvait désormais voir une bonne partie de l’ancienne forêt depuis le sommet de la tour.

La forme trapue de la géante bestiale était facilement perceptible. La Bouchère Immortelle était beaucoup plus difficile à repérer, mais il pouvait clairement voir l’agonie de ses victimes. Pour l’instant, rien ne semblait pouvoir l’emporter sur les deux Saintes Souillées… à sa grande déception.

Il aurait préféré voir les deux Plaies tuées par les puissantes Créatures du Cauchemar résidant sur l’île. Si elles périssaient, la cohorte n’aurait plus besoin de rester. Sunny et ses compagnons pourraient retourner au Briseur de Chaînes et s’enfoncer dans les ténèbres au cœur du vortex.

Mais, bien sûr, la réalité n’était pas aussi commode.

En parlant de ses compagnons, chacun récupérait à sa manière. Nephis reconstituait son essence d’âme à une vitesse stupéfiante et passait le plus clair de son temps à s’entraîner. Sa dévotion singulière à l’égard de son épée semblait presque obsessionnelle, à présent.

Cassie avait disparu dans la chambre sphérique de la Tour d’Aletheia, où elle était censée étudier les runes. Et elle le faisait, bien sûr… mais, d’une manière ou d’une autre, Sunny avait l’impression que la jeune aveugle s’y rendait surtout pour être seule. C’est pourquoi elle ne revenait à la surface que pour manger les repas préparés par Nephis et dormir. La plupart du temps, il était facile d’oublier qu’elle était avec eux.

Effie et Jet étaient peut-être les plus fatiguées d’entre elles. Elles avaient passé des mois à combattre de dangereuses Créatures du Cauchemar à travers le Grand Fleuve, la destruction tragique de leur tribu nomade, la fuite de l’essaim des Noyés et les horreurs de l’Île d’Aletheia sans jamais avoir un moment pour reprendre leur souffle.

Ces jours passés à se cacher dans la tour étaient donc la première véritable occasion de se reposer qu’elles avaient eue depuis leur entrée dans le Cauchemar.

Les deux femmes se détendirent et restèrent oisives. Sunny passa du temps avec Effie, décrivant ses propres expériences dans le Tombeau d’Ariel et partageant de précieuses connaissances. Jet écoutait aussi, donnant parfois son avis ou posant des questions… mais la plupart du temps, elle semblait profondément et confortablement endormie.

Sunny n’arrivait pas à comprendre comment quelqu’un pouvait dormir autant, mais après s’être rappelé à quel point la Faucheuse d’Âmes avait l’air surmenée depuis le premier jour où ils s’étaient rencontrés, il se dit qu’elle rattrapait son sommeil après une décennie passée à travailler jusqu’à l’os pour le gouvernement.

Cela en disait long sur le fait qu’elle ne pouvait dormir suffisamment… qu’à l’intérieur d’un Cauchemar.

Jet consommait les fruits de l’arbre sacré pour reconstituer son essence qui s’amenuisait. Pour l’instant, il semblait y avoir assez de ces succulents fruits dorés pour lui durer un bon moment… elle en partagea même quelques-uns avec Effie, en partie parce que la chasseresse bavait beaucoup quand la Faucheuse d’Âmes mangeait, et en partie parce que, selon Jet, “ça pourrait être bon pour le bébé”.

Sunny n’était pas sûr de ce qu’elle voulait dire, mais il n’allait pas s’en plaindre.

Quant à lui… il avait essayé de rester inactif le premier jour, mais il s’était rapidement lassé de ne rien faire. Ou plutôt, les souvenirs de ses morts horribles étaient trop vifs lorsque Sunny ne faisait rien, alors il trouva rapidement quelque chose à faire.

Bien sûr, cette activité était le tissage. Maintenant que Sunny avait cinq éclats d’âme Suprêmes en réserve, il pouvait commencer à réfléchir à la meilleure façon de donner du pouvoir à la cohorte. Il avait quelques idées, mais n’était pas encore sûr de lui. Il devait d’abord s’entraîner.

Afin de tester ses théories, Sunny apporta quelques modifications simples à ses Mémoires les plus faibles. Par exemple, il réussit à transplanter la [Bénédiction de l’Esprit] — l’enchantement améliorant la récupération de la fatigue mentale — du Linceul de la Pénombre au Linceul du Marionnettiste.

Il n’eut même pas besoin d’ajouter un nexus supplémentaire à sa première Mémoire de type armure, car elle en possédait déjà cinq, mais seulement deux enchantements relativement légers. De plus, la [Bénédiction de l’Esprit] convenait bien au Linceul originel, étant donné que son enchantement [Indubitable] avait aussi pour but de protéger l’esprit.

De la même manière, il transplanta la [Bénédiction de Chair] — l’enchantement qui améliorait la récupération en cas de fatigue physique — sur le Printemps Sans Fin. Désormais, non seulement la belle bouteille de verre pouvait fournir une quantité quasi infinie d’eau, mais boire cette eau était aussi particulièrement revigorant.

Sunny tenta également de maîtriser l’enchantement [Invisible] de l’Éclat de Lune. Cet enchantement, qui permettait d’invoquer instantanément le stiletto fantomatique, pouvait changer qualitativement toutes les Mémoires de son arsenal. Malheureusement, il restait inaccessible et insaisissable. Il avait souvent l’impression d’y être presque arrivé… mais au dernier moment, la trame lui échappait toujours.

Mais il ne s’agissait que de projets mineurs. Son véritable désir, la baleine blanche que Sunny continuait de poursuivre… n’avait pas grand-chose à voir avec les Mémoires.

Il s’agissait plutôt d’Échos. Il avait déjà étudié le mannequin de lames de Cassie, mais maintenant, il lui demandait aussi de lui prêter la Danseuse Calme. En comparant les deux Échos — l’un créé par les enchanteurs du Clan Valor, l’autre par le Sortilège — Sunny put apprendre beaucoup de choses nouvelles et arriver à plusieurs conclusions provisoires.

Il estimait que la création d’un Écho était encore loin d’être à sa portée, ou du moins qu’il était trop long de s’y essayer. Cependant… Sunny eut une idée folle.

Et si, au lieu de créer un Écho, il convertissait une Mémoire en un Écho ? La Danseuse Calme était déjà semblable à une arme sensible. Sunny ne savait pas comment tisser un semblant de sensibilité. Il ne savait pas non plus comment aborder l’apprentissage d’une telle chose.

Mais il n’en avait pas besoin.

N’importe qui d’autre le ferait, mais il avait déjà quelque chose pour remplacer la sensibilité artificielle… la véritable sensibilité des ombres silencieuses qui vivaient dans les ténèbres de son âme.

S’il pouvait changer la trame d’une Mémoire en celle d’un Écho… même si l’Écho résultant manquait de la qualité la plus importante — la fausse étincelle de vie pour l’animer — son Aspect pouvait théoriquement lui permettre de convertir l’Écho défectueux en une Ombre parfaitement correcte, étant donné que la Mémoire originale et l’esprit ténébreux partageaient la même source et étaient donc compatibles.

Du moins, c’était sa théorie. En réalité, Sunny n’avait aucune idée du genre de monstre qu’une telle expérience pourrait créer.

Néanmoins, il jeta son dévolu sur le Coffre de la Convoitise, qui possédait déjà quelques qualités nécessaires à un Écho, et qui partageait également certaines qualités avec la Danseuse Calme. L’ombre de la Mimique Mordante était là, dans l’âme de Sunny, et il décida donc d’en faire son sujet de test.

Il commençait à peine à réfléchir à la manière de transformer le Coffre en Écho partiel qu’un événement inattendu se produisit.

Alors qu’il amadouait la rapière capricieuse pour qu’elle reste immobile et le laisse étudier sa trame…

La tour entière trembla soudainement.

error: Contenue protégé - World-Novel