Accueil Article 4483-chapitre-1371

4483-chapitre-1371

Chapitre 1371 – Jardin Noir

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Le Briseur de Chaînes naviguait sur l’étendue d’eau rouge sang. Sous le ciel cramoisi, aucune force mystique ne semblait l’influencer… et pourtant, son cap était fixé par quelqu’un d’autre que la personne qui tenait la rame de direction.

Le navire était tiré vers le temple perdu de Grâce Déchue.

Sur le pont, trois Maîtres se préparaient au combat.

Sunny s’étirait, l’air calme et concentré. Cassie et Nephis ne pouvaient pas le voir, mais il avait invoqué le Masque de Weaver depuis un certain temps déjà. Dans la bataille contre une oracle corrompue, c’était à la fois sa meilleure arme et son meilleur bouclier.

Cassie avait invoqué son armure et son demi-masque. La Danseuse Calme et une longue dague reposaient dans des fourreaux jumeaux sur ses hanches. Nephis portait toujours sa tunique blanche, mais elle tenait maintenant une magnifique épée longue dans ses mains. La poignée était noire et le symbole d’une enclume écarlate transpercée par une épée était gravé sur le pommeau.

“Comment pouvons-nous combattre un ennemi capable d’influencer l’avenir ?”

Après que Sunny ait posé la question, Nephis et lui se tournèrent vers Cassie.

La jeune aveugle fronça légèrement les sourcils.

“…Comment le saurais-je ?”

Qui d’autre qu’elle pourrait le savoir ?

Sunny hésita quelques instants, puis dit maladroitement :

“Une personne capable de percevoir l’avenir ne saurait-elle pas mieux tuer une de ses semblables ?”

La jeune fille aveugle se déplaça, puis se tourna vers lui. Après une courte pause, elle sourit faiblement et demanda :

“Quoi, tu n’as jamais réfléchi à la façon de tuer quelqu’un comme moi ? Même pas une fois ?”

Il toussota.

“…Ça ne m’a jamais traversé l’esprit.”

En l’entendant, Cassie éclata de rire.

“C’est comme l’a dit Nephis, son pouvoir doit avoir une limite. Disons qu’elle peut modifier la trajectoire d’une flèche… alors, frappe-la avec deux. Si elle peut modifier la trajectoire de cent flèches, frappe-la avec cent et une.”

Sunny acquiesça. En effet, c’était la méthode qu’il avait trouvée en réfléchissant à la façon de traiter Cassie… par pure curiosité académique, bien sûr. Puisqu’elle pouvait percevoir quelques secondes dans le futur, le seul moyen de la vaincre était soit d’épuiser son essence, soit de créer un futur inéluctable. Dans ce cas, le connaître ne servirait à rien.

En théorie, le même principe fonctionnait contre quelqu’un qui avait le pouvoir d’altérer le futur. En supposant que la sybille Souillée puisse augmenter la probabilité que certains événements se produisent, la clé pour la vaincre serait de créer une situation où tous les résultats possibles mèneraient à sa mort.

Il soupira.

“Donc, une approche par la force brute… Je déteste ça.”

Nephis le dévisagea avec incrédulité.

“Tu veux dire que tu aimes ça ?”

Sunny secoua la tête sérieusement.

“Non.”

Elle hésita quelques instants, puis poussa un soupir silencieux.

“Ce masque… est déroutant.”

Vraiment ? Sunny ne pensait pas qu’il était si déroutant que ça. Tout ce qu’il faisait, c’était d’inverser son Défaut, de sorte qu’il ne pouvait que mentir. Il s’avérait que le fait de toujours mentir était bien plus libérateur que de toujours dire la vérité… parce qu’il y avait d’innombrables mensonges, mais une seule vérité.

Cela dit, il ne voudrait pas vivre en portant en permanence le Masque de Weaver. Le mensonge était peut-être libérateur, mais il ne pensait tout de même pas qu’une personne qui ne faisait que tromper pouvait faire partie d’une communauté… du moins pas d’une manière significative.

Et personne ne survivait seul dans le Royaume des Rêves. Mais, plus important encore…

Le fait d’être maudit pour toujours dire la vérité l’avait mis dans de beaux draps plus d’une fois, mais en repensant à sa vie jusqu’à présent, Sunny voyait clairement à quel point cela lui avait été bénéfique. Sans son Défaut, il aurait continué à mentir et à tromper, à rester isolé et à ne pas faire confiance aux autres. L’état d’esprit qui lui avait sauvé la vie un nombre incalculable de fois dans les faubourgs aurait eu raison de lui dans le monde périlleux du Sortilège.

Il ne se serait rapproché de personne et ne se serait pas fait d’amis précieux. Et cela l’aurait probablement conduit à mourir dans un fossé, misérable et seul.

…Sunny avait encore beaucoup de chances de mourir dans un fossé, mais au moins sa mort ne serait pas aussi amère.

C’est ça, le développement personnel…

Ricanant sous son souffle, il regarda le ciel cramoisi.

Ananke avait peut-être raison. Seules les choses imparfaites avaient une raison de s’améliorer… et donc, être imparfait était la plus grande source de croissance.

Qu’est-ce que cela signifiait pour les dieux et les daemons ?

Les dieux, qui étaient nés sans défaut, avaient-ils créé la loi universelle de l’imperfection pour alimenter leur propre montée en puissance ? Si c’était le cas, quel était le dieu qui avait créé une chose aussi rusée ?

Sunny resta immobile un moment, puis soupira et secoua la tête.

Qui se souciait de ces choses-là ? Les dieux étant morts, de toute façon. Et il allait mourir, lui aussi, si tous les trois ne parvenaient pas à tuer la sybille Souillée.

“Je ne vois rien.”

Nephis haussa un sourcil, puis se crispa soudain.

“Ce qui veut dire que tu vois quelque chose…”

Elle se retourna et scruta l’horizon.

Là, une forme sombre émergeait lentement de la lueur écarlate.

Un temple tordu émergeait de l’eau, dont la plus grande partie était cachée et noyée. Ses murs, autrefois blancs et magnifiques, étaient couverts de fissures et envahis par la mousse. Des lianes sombres grimpaient le long de la façade brisée comme un linceul funéraire, fleurissant de magnifiques fleurs noires.

L’île artificielle sur laquelle se trouvait le temple était brisée et partiellement submergée. Le peu qui restait au-dessus des vagues ressemblait à un jardin sauvage, dont l’étendue sombre regorgeait d’épines.

Le ciel lui-même semblait s’obscurcir à mesure que le Briseur de Chaînes se rapprochait de l’épave à la dérive. La sensation inquiétante au fond de l’esprit de Sunny s’intensifiait.

“Détendez-vous. Je suis sûr qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter.”

Il jeta un regard sinistre au Péché de Réconfort, puis ordonna aux ombres manifestées d’abaisser les voiles. Au même moment, ses propres ombres se déplacèrent, glissant sur le pont en direction de leur maître.

Cassie dégaina sa rapière et sa dague. Nephis leva silencieusement son épée et posa sa lame contre son épaule.

Elle resta silencieuse un moment, puis poussa soudain un long soupir et se couvrit le visage avec une de ses mains.

Sunny lui jeta un coup d’œil.

Hein ?

“Attends… ne me dis pas que tu es vraiment inquiète ?”

Neph évita de le regarder, s’attarda un peu et secoua la tête.

“Non… Je suis juste en train de réaliser… la signification de tout ce qu’a dit le Seigneur Mongrel…”

Sa voix paraissait étrangement désagréable.

Sunny voyait-il des choses, ou ses joues étaient-elles devenues légèrement roses ?

Il resta un moment immobile, puis toussa maladroitement.

“Ah, eh bien… Je pensais chaque mot.”

Après quoi, il se dirigea vers la proue du Briseur de Chaînes.

Le navire ralentit progressivement. Il atteignit l’île en train de se noyer, gratta doucement contre sa surface et s’arrêta. Comme avant, tout semblait calme… il n’y avait aucun mouvement dans le jardin sauvage de fleurs noires, et aucune abomination ne les attaquait depuis l’intérieur du temple.

Les brèches dans les murs se dressaient de manière précaire, dans une obscurité inquiétante.

C’était comme si quelque chose les invitait à entrer.

Invoquant son épée maudite, Sunny grimaça et sauta sur la rive sinistre.

Puisque nous sommes invités, ne faisons pas attendre l’hôte trop longtemps…

error: Contenue protégé - World-Novel