Accueil Article 3714-chapitre-1144

3714-chapitre-1144

Chapitre 1144 – Théâtre des Ombres

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Dans l’usine souterraine désaffectée, le feu fantomatique s’éteignit. Des dizaines d’Éveillés se déplaçaient, se préparant à partir. Tous avaient invoqué des Mémoires lumineuses, et les lumières dansantes faisaient reculer à contrecœur les ombres qui peuplaient le vaste hall de production.

L’Ascendante Morrow se tenait devant un mur solide, qu’elle regardait d’un air sombre. Elle finit par hocher la tête et jeta un coup d’œil à l’un de ses subordonnés :

“C’est l’endroit. Isole-le.”

L’Éveillé acquiesça et leva les mains. Un étrange silence s’abattit rapidement sur eux. Ce n’était pas le genre de silence banal que de nombreuses Mémoires pouvaient créer, mais plutôt la manifestation d’une capacité capable de couper une partie de l’espace du reste du monde, étouffant tous les tremblements et les sons qui s’en échappaient.

La ville était constamment surveillée par d’innombrables capteurs sismiques à cause des Créatures du Cauchemar qui s’enfonçaient souvent sous terre, alors rien de moins n’était possible s’ils voulaient rester inaperçus.

Satisfaite, Morrow leva la main et claqua des doigts. Un instant plus tard, un violent boum sonique retentit, et une grande partie du mur devant elle se brisa en poussière. Derrière, l’entrée d’un tunnel se révéla, noyée dans l’obscurité.

Un vent froid pénétra dans la salle de production, faisant frissonner les Éveillés. Morrow se sentit tout à coup mal à l’aise, pour une raison ou pour une autre. En fronçant les sourcils, elle baissa la main et dit d’un ton ferme :

“Enlevez les débris. L’entrée devrait être assez large pour que la cage puisse y entrer. Deuxième Cohorte, examinez le tunnel et assurez-vous qu’il n’y a pas d’obstacles.”

Sept Éveillés sautèrent dans l’obscurité, tandis que le reste de ses subordonnés s’affairait à préparer le trou qu’elle avait créé pour la cage de la créature. La cohorte chargée de surveiller l’abomination allait l’amener d’une minute à l’autre… descendre l’énorme dispositif de confinement ne serait pas chose aisée, mais ils étaient venus préparés.

L’homme portant l’uniforme de l’Armée d’Évacuation observait le processus avec un visage inquiet. Au bout d’une minute, il se racla maladroitement la gorge :

“Eh bien, je… je vais partir, alors. Mon travail ici… est terminé ?”

Morrow lui jeta un regard indifférent.

“Allez-y.”

Le serviteur n’était plus d’aucune utilité. Leur fuite de la ville serait prise en charge par une autre unité. Si cela ne tenait qu’à elle, elle se serait débarrassée de l’homme — et de son groupe — pour faire le ménage, mais ils pourraient devenir utiles à l’avenir.

Même de simples citoyens pouvaient faire beaucoup de mal s’ils étaient armés des bons outils. Même si Morrow estimait qu’il était indigne d’elle d’utiliser des armes vulgaires d’une époque révolue, dans le grand ordre des choses, même des instruments grossiers comme ceux-là ne pouvaient pas être négligés.

D’autres ne le savaient peut-être pas, mais elle comprenait ce qui était en jeu.

L’homme disparut et l’entrée du tunnel fut dégagée.

…Leur exode de l’usine souterraine traînait en longueur, car la cage de la créature tardait à arriver.

Morrow se sentit irritée.

Qu’est-ce qui leur prend tant de temps ?

Elle pensa à envoyer quelqu’un d’autre chercher la cohorte de gardes, puis décida de ne pas le faire et sortit une Mémoire spéciale. Bien qu’il fallût dépenser de l’essence pour l’utiliser, pour l’instant, le temps était plus important.

La Mémoire s’appelait [Main Tendue], et était composée d’une multitude d’os de doigts. Chacune des quatre cohortes sous le commandement de Morrow possédait une phalange, et elle détenait la cinquième. Les personnes qui touchaient les anciennes phalanges pouvaient communiquer entre elles sur de petites distances.

Paradoxalement, la portée de [Main Tendue] était faible. Cependant, elle possédait la particularité d’être protégée de la plupart des capacités de divination, ce qui était très précieux pour le type de mission qu’ils étaient en train d’accomplir.

Morrow saisit l’os et parla, se connectant mentalement à la cohorte qui gardait la cage de la créature à un autre niveau de l’usine :

“Mont. Où es-tu ?”

Peu après, la cheffe de la cohorte répondit, sa voix résonnant dans le vaste hall de production :

“Sœur Morrow ? Nous gardons la créature. Il s’est passé quelque chose ?”

Morrow eut soudain un mauvais pressentiment.

“Qu’est-ce que tu veux dire ? Tu n’as pas reçu mon ordre ?”

L’Éveillé Mont s’attarda.

“…Je suis désolée, ma Sœur. Quel ordre ?”

Elle serra les dents.

“J’en ai envoyé deux…”

Mais Morrow devint alors silencieuse.

Les deux Éveillés qu’elle avait envoyés pour transmettre l’ordre… pourquoi n’étaient-ils pas encore revenus ? Elle avait supposé qu’ils étaient restés avec Mont pour aider à déplacer la cage, mais pourquoi le feraient-ils ?

Ce n’est pas bon.

Elle hésita une fraction de seconde, puis dit calmement :

“Amène la cage ici tout de suite.”

Que se passait-il ? L’ennemi avait-il déjà découvert leur position et s’était-il infiltré silencieusement dans l’usine ? Comment avaient-ils pu le faire sans perturber les protections qu’elle avait placées à toutes les entrées ?

Si les soldats de Valor étaient déjà là…

Elle jeta un coup d’œil à ses subordonnés et aboya :

“Formation de combat, maintenant ! Préparez-vous à l’attaque !”

Un instant plus tard, Morrow atteignit, à travers la phalange, la cohorte qui s’était avancée pour repérer le tunnel :

“Rikas, reviens immédiatement.”

Il y eut un court instant de silence, puis elle entendit la voix familière de l’Éveillée Rikas :

“Oui, ma Sœur. Nous arrivons.”

Inquiets, les guerriers de Song se mirent rapidement en formation défensive. Ils se tenaient près de l’entrée du tunnel, regardant nerveusement dans l’obscurité du hall de production. L’usine était silencieuse.

Le silence fut bientôt troublé par un bruit assourdissant. Dans un crissement de métal rouillé, un monte-charge arriva. Ses portes s’ouvrirent, révélant une cage massive en alliage enchanté. Sept Éveillés utilisèrent toutes leurs forces pour faire glisser la cage vers l’avant.

Morrow poussa secrètement un soupir de soulagement.

…Au moins, la créature est en sécurité.

Il ne leur manquait plus que les deux messagers et la cohorte qui étaient entrés dans le tunnel.

“Rikas, combien de temps avant que tu n’arrives ?”

Il y eut à nouveau un silence avant qu’il ne réponde :

“Ma Sœur… nous arrivons.”

Morrow fronça les sourcils.

La voix familière persistait :

“Nous sommes… nous sommes…”

Quelque chose clochait.

“Nous arrivons…”

La voix… ne venait pas de la phalange. Elle venait directement de l’entrée sombre du tunnel.

Elle regarda dans le trou, ne voyant qu’une étendue illimitée d’ombres.

Puis, quelque chose sortit des ténèbres.

…C’était la tête coupée de l’Éveillée Rikas.

error: Contenue protégé - World-Novel