Accueil Article 3590-chapitre-1110

3590-chapitre-1110

Chapitre 1110 – Sept Saints

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Environ un mois s’était écoulé depuis le jour où Sunny avait été chargé d’agir en tant qu’envoyé du gouvernement pour les forces de Valor. Pendant ce temps, ils avaient atteint une lointaine forteresse portuaire, rencontré le principal contingent du grand clan — dont Cassie, les Gardiens du Feu et le valeureux Saint Chevalier de l’Été — et s’étaient rendus dans la région qui était censée être leur zone de responsabilité.

Cependant, à peine installés dans l’une des capitales de siège, Vestige du Fléau demanda aux émissaires des deux grands clans d’unir leurs forces contre une gigantesque horde de Créatures du Cauchemar qui s’était formée autour de plusieurs Titans.

Les émissaires avaient promis d’unir leurs forces si la situation l’exigeait, et c’était bien le cas. Si la horde n’était pas arrêtée, leurs plans allaient forcément en pâtir. C’est donc à contrecœur qu’ils répondirent à la convocation de Saint Cor et s’aventurèrent dans les terres sauvages pour former une armée unie.

Valor et Song étaient déterminés à se détruire l’un l’autre, mais cela ne signifiait pas qu’ils ne pouvaient pas coopérer. Face à un ennemi commun, les champions des deux Domaines en guerre avaient au moins la décence de ne pas frapper leurs adversaires dans le dos… ou du moins, ils ne l’avaient pas encore fait.

Mordret était étrangement absent du champ de bataille. Qui savait ce que “l’Ascendant Bast” était en train de faire en ce moment ?

En fait, Sunny savait exactement ce qu’il faisait. Jet lui rendait service en gardant un œil sur l’homme morne, et Sunny était donc bien informé des mouvements de Maître Bast. Il se trouvait actuellement dans une capitale de siège, loin à l’ouest, où il établissait une chaîne d’approvisionnement pour les forces d’expédition de Song, qui rôdaient dans les régions sauvages à la recherche de Portes du Cauchemar adéquates.

L’Ascendant Bast était également en charge d’une installation de production industrielle. Dans cette installation, il… fabriquait des miroirs. Des milliers, pour des raisons inconnues.

Du moins, c’était le cas il y a quelques jours. Actuellement, Jet était aux côtés de Sunny, observant le champ de bataille d’un air affamé. Pour ce qu’ils en savaient, l’homme sombre avait peut-être déjà massacré toute la capitale de siège.

Jet leva soudainement la tête.

“Là-bas ! Regarde !”

Tout le monde, à l’exception de Cassie, leva les yeux.

Dans les cieux au-dessus d’eux, un affrontement titanesque avait lieu. Une myriade de corbeaux tourbillonnaient comme un maelström noir, et au milieu de celui-ci, deux formes géantes étaient enchevêtrées dans une danse meurtrière.

L’une était un gigantesque oiseau de proie aux plumes blanches et aux serres forgées dans un acier lustré, dont les ailes étaient enveloppées d’éclairs et de nuages orageux. L’autre était une bête écaillée dotée de trois longs cous et de trois gueules terrifiantes, son énorme corps étant maintenu en l’air par de vastes ailes squelettiques.

La bête écaillée était parsemée de milliers de blessures causées par la nuée de corbeaux qui l’assaillaient, mais elle ne semblait guère gênée par leurs attaques impitoyables. Au contraire, un miasme de pourriture et de corruption s’écoulait des nombreuses déchirures de son corps, traînant derrière le titan et se répandant dans le ciel comme un nuage de mort pure et inéluctable.

Sainte Tyris contrôlait les vents pour éloigner le nuage du champ de bataille, mais à ce moment précis, les corbeaux s’éloignèrent soudainement de l’horreur ailée. Une fraction de seconde plus tard, elle fut enfermée dans une cage d’éclairs, et l’oiseau blanc vola à travers les éclairs pour s’écraser directement sur la bête géante.

Ses serres déchirèrent sa poitrine et son bec se referma sur l’un de ses cous, le déchirant en lambeaux. Marée Céleste secoua violemment la tête et trancha complètement le cou du titan.

Alors que d’ignobles miasmes s’échappaient de la terrible blessure comme une fontaine, la tête de la créature dégringola et s’écrasa sur le sol, oblitérant plusieurs centaines de Créatures du Cauchemar.

Sunny serra les poings, puis détourna le regard de la bataille aérienne.

Des choses époustouflantes et terrifiantes se produisaient également au sol.

Dans un coin du champ de bataille, une montagne de chair malformée rampait sur la plaine, absorbant tout ce qui se trouvait sur son chemin. Les Créatures du Cauchemar qui avaient la malchance de s’en approcher étaient instantanément attrapées par des tentacules charnus, aspirées dans le corps de l’effroyable titan et consumées, devenant ainsi une partie de celui-ci.

Si la montagne de chair atteignait la ligne de défense de l’armée humaine, les soldats subiraient le même sort. Cependant, elle n’en eut pas l’occasion.

Bien avant que le titan ne s’approche de la troupe des Éveillés, une silhouette solitaire s’avança entre eux, puis… disparut. Sunny vit clairement la scène, mais malgré tout, on aurait pu croire que Lame Chuchotante n’avait jamais été là.

L’instant d’après, quelque chose de spectaculaire et de terrifiant se produisit.

C’était comme si une force invisible avait creusé un large chemin sanglant à travers la horde de Créatures du Cauchemar. Personne ne pouvait voir ce qui provoquait les coupures, mais d’innombrables abominations furent instantanément transformées en viande hachée. Des blessures béantes apparurent sur leurs corps, comme si les créatures avaient été tranchées par une lame invisible.

Non… un essaim de lames invisibles. Ou plutôt un flot d’entre elles.

La vague traversa la horde, déchirant tout sur son passage, et atteignit bientôt la montagne de chair rampante. D’innombrables tentacules s’enroulaient, essayant d’attraper ceux qui attaquaient le titan — mais ils n’attrapaient que de l’air. Pendant ce temps, des lacérations sanglantes commencèrent à apparaître à la surface de la montagne de chair, à plusieurs reprises, chacune mesurant des dizaines de mètres de long et étant extrêmement profonde.

Des tentacules furent sectionnés et projetés au loin… pour revenir en rampant comme des serpents charnus. Malgré ses terribles blessures, le titan ne succombait pas encore à l’assaut des lames invisibles. Mais il s’était complètement arrêté, laissant les soldats soupirer de soulagement.

Ailleurs sur le champ de bataille, un homme en armure lustrée maniait une lance qui semblait faite d’eau claire pour trancher une mer de lianes grises qui poussaient depuis le sol à une vitesse terrifiante. Les ruisseaux, les rivières et les lacs qui l’entouraient semblaient également s’être transformés en armes. Des filets d’eau en jaillissaient et volaient dans les airs comme des fouets, tranchant net les lianes et les emportant avec eux.

Chevalier de l’Été resta calme et posé alors qu’il faisait face à la colère du titan invisible. Il se réjouissait de l’attention qu’il lui portait, car cela réduisait la pression que subissaient les deux Saints.

Au plus profond de la zone entièrement dévorée par les lianes grises, une créature ressemblant à un monstrueux mélange d’humain et de loup griffait le sol, le creusant avec acharnement. À chaque mouvement, d’innombrables lianes étaient déchirées et une grande quantité de terre était déplacée.

La bête géante — Saint Croc Sinistre — était assaillie de toutes parts par les lianes. Cependant, très peu d’entre elles l’atteignirent. La plupart furent abattus par Chevalier de l’Été, et ceux qui ne le furent pas finirent oblitérés par de lourdes flèches qui volaient depuis la périphérie du champ de bataille, où Traqueuse Silencieuse se déplaçait sans être vue.

Enfin, il y avait le dernier titan, une silhouette fantomatique entourée d’une brume miroitante, qui se déplaçait sur le champ de bataille comme un mirage. Partout où elle passait, la réalité elle-même semblait se tordre et se défaire, révélant des horreurs indescriptibles. Les Créatures du Cauchemar qui contemplaient les mirages s’immobilisèrent et se turent, puis se remirent en mouvement… ou plutôt, leurs corps se déplacèrent, comme s’ils étaient portés par quelque chose qui ne savait pas très bien ce qu’était la chair, et comment des êtres faits de chair étaient censés se déplacer dans l’espace.

Aucun Éveillé ne leur barrait la route, aucun Saint non plus.

Cependant… des abominations le faisaient. D’abord quelques-unes, puis une douzaine, puis une centaine… et finalement, une avalanche d’entre elles se jeta dans la brume miroitante, essayant de la disperser. Chacune d’entre elles s’était arraché les yeux avant d’attaquer, rendue folle par un étrange et irrésistible désir de détruire le titan fantomatique à tout prix.

Les Créatures du Cauchemar qui avaient été possédées par la brume furent également déchiquetées par d’autres abominations.

On aurait dit que Maîtresse des Bêtes se moquait de cette pénible créature… tu peux posséder le corps d’un être vivant ? Et alors ? Je peux m’emparer de leurs esprits, de leurs cœurs et de leurs âmes. Voyons lequel de nous deux est le plus effrayant !

Sunny regarda fixement, se sentant à la fois émue et sinistre.

Un sacré pouvoir…

Aurait-il un jour un tel pouvoir ?

Si c’était le cas… il rirait lui aussi.

error: Contenue protégé - World-Novel