Accueil Article 3204-chapitre-887

3204-chapitre-887

Chapitre 887 – Manque de Jugement

 

Traducteur/Checker : Gray

Team : World Novel

 

Il ne fallut qu’une fraction de seconde à Sunny pour comprendre ce qui s’était passé. L’un des scientifiques enfermés dans l’abri s’était endormi… dans son sommeil, cette personne avait été entraînée dans le Premier Cauchemar.

Et il mourut.

Peut-être que l’épreuve du Sortilège avait été particulièrement dure, ou peut-être que le scientifique était tout simplement faible. Peut-être que la chance n’était tout simplement pas de son côté. En fin de compte, cela n’avait pas d’importance.

Ce qui comptait, c’était que la Graine du Cauchemar présente dans son âme s’épanouisse, et qu’une abomination mortelle soit libérée dans le monde réel.

Du sang cramoisi sur la blouse blanche. Une figure grotesque qui ressemblait à un amalgame effroyable d’un humain et d’un monstrueux mannequin de chair. Des cris de peur, des yeux pleins de stupeur. La Créature du Cauchemar venait à peine de naître qu’elle déchaînait déjà sa folie meurtrière sur les civils sans défense qui se trouvaient dans l’abri.

Tout le monde tardait à réagir — les systèmes de défense automatisés, les sentinelles postées dans le bunker… y compris Sunny.

Bien qu’il ait déjà plongé dans l’ombre, il savait que le peu de temps qu’il lui faudrait pour parcourir la vaste distance entre le champ de bataille ensanglanté et l’abri pourrait faire la différence entre la vie et la mort pour le Professeur Obel.

Invoquer Sainte était une démarche rapide, mais cela prenait aussi une ou deux secondes.

Il opta donc pour une mesure immédiate… utilisant la Manifestation de l’Ombre, il ordonna à l’ombre qui observait le vieux scientifique de prendre une forme tangible et de résister à la frénétique Créature du Cauchemar.

Presque instantanément, une douleur aiguë le transperça. L’ombre avait subi des dégâts, ce qui signifiait que son âme en subissait également.

…Sunny avait beau avoir subi de nombreuses attaques contre son âme, l’agonie pure et simple qu’elles provoquaient était toujours un choc.

Un seul battement de cœur plus tard, il sortit des ombres nichées dans les recoins de l’abri souterrain et regarda autour de lui, essayant d’évaluer la situation à travers la douleur.

Cela ne faisait que quelques secondes que le malheureux scientifique s’était transformé en une abomination grotesque. Pourtant, plusieurs personnes qui s’étaient trouvées à proximité de la monstruosité transformée étaient déjà mortes. Leurs membres coupés jonchaient le sol, qui était couvert de sang.

La créature s’élançait sur un groupe de civils terrifiés, parmi lesquels se trouvaient le Professeur et Beth, hébétés. La jeune femme tentait de protéger le vieil homme avec son corps, ce qui ne servait à rien, puisque la créature ne serait pas du tout ralentie par sa fragile chair mondaine. Des cris d’horreur s’élevèrent dans l’air…

Cependant, l’abomination semblait bloquée sur place.

En effet, une ombre arrogante se tenait entre la monstruosité et la scientifique, la repoussant d’une main. Son autre main était enroulée autour d’une faux en os qui avait transpercé le flanc de l’ombre, l’empêchant de couper plus profondément.

Contrairement à Sunny, l’ombre ne montrait aucun signe de douleur… enfin, évidemment ! Cette saleté hautaine n’avait pas l’intention de rompre le décorum pour une chose aussi insignifiante que d’être embroché par la lame d’une Créature du Cauchemar. De plus, il ne s’abaisserait jamais à montrer de la faiblesse ou de l’inconfort devant les êtres inférieurs.

…C’est-à-dire tout le monde. Quiconque dans les deux mondes était, naturellement, inférieur à lui.

Celle-là…

À cet instant, l’ombre hautaine leva une jambe et donna un coup de pied dans l’abdomen de l’abomination, la faisant trébucher en arrière. Puis elle disparut, redevenant une silhouette noire sur le sol. Son travail était déjà terminé.

Sautant par-dessus le corps d’un des scientifiques tués, Sunny traversa l’abri souterrain et attaqua la Créature du Cauchemar avant qu’elle ne puisse retrouver son équilibre. Le Péché de Réconfort traversa l’abomination sans rencontrer la moindre résistance, puis le macabre mutant tomba silencieusement au sol.

Ce n’est qu’à ce moment que les sentinelles parvinrent à lever leurs fusils, et que les tourelles montées au plafond s’animèrent, se balançant en direction de l’abomination démantelée.

Sunny avait été plus rapide que toutes ces choses.

[Vous avez tué un monstre Éveillé, Tueur Osseux.]

Mais tout de même…

Debout au-dessus de la créature morte, Sunny se renfrogna, une expression sombre apparaissant sur son visage.

Il l’avait manqué. Il avait été distrait et n’avait plus conscience de ce qui se passait autour de lui.

Ce n’était pas le genre de Sunny.

Comment est-ce arrivé ?

Il avait gardé un œil sur le Professeur tout en combattant le Mangeur Myriadaire, mais à un moment donné… son attention avait été attirée ailleurs.

Était-ce à cause de l’Appel ? À cause du Péché de Réconfort ? Ou simplement à cause de l’épuisement accumulé à force de mener des batailles intenses les unes après les autres ? Une combinaison de toutes ces raisons ?

Quoi qu’il en soit, Sunny n’était pas content de lui. La douleur qui persistait dans son âme blessée lui rappelait son échec. Il avait tué un Démon Corrompu et remporté une bataille, mais il avait failli échouer dans sa mission. D’innombrables personnes faillirent mourir.

Avec un soupir sinistre, Sunny écarta l’épée de jade et le casque de la Chaîne Immortelle, révélant son visage pâle et ses cheveux humides de sueur. Il regarda ensuite autour de lui une fois de plus, comptant les morts et observant les expressions effrayées de ceux qui avaient survécu.

Six victimes en quelques secondes. Cela aurait pu être beaucoup, beaucoup plus grave.

Malgré cette conclusion, il ne pouvait s’empêcher d’être horrifié par le spectacle macabre des cadavres découpés qui jonchaient le sol. C’était de la malchance qu’un Monstre Éveillé apparaisse à la suite d’un Premier Cauchemar échoué.

“M-Maître Sunless ! Vous êtes là !”

L’un des soldats l’appela, toujours en train de viser l’abomination immobile.

Sunny expira lentement, puis regarda le Professeur Obel, s’assurant qu’il allait bien. Beth le protégeait toujours, tardant à réaliser que la menace avait été éliminée.

“…Oui. Vous pouvez baisser vos fusils. Il est mort.”

Il s’attarda un instant, puis s’adressa à la foule de civils terrifiés :

“Quelqu’un a raté son Premier Cauchemar… mais c’est fini maintenant. La bataille à l’étage est également terminée. Nous avons gagné. Vous êtes tous en sécurité maintenant.”

…Pour l’instant.

Bien sûr, il ne prononça pas cette dernière partie à voix haute. Au lieu de cela, Sunny fixa à nouveau les corps et serra les dents. C’était la première fois qu’une victoire lui paraissait aussi amère. En fait, bien qu’il ait tué l’un de ses ennemis les plus puissants, Sunny n’avait pas l’impression d’avoir gagné quoi que ce soit.

Les choses allaient de mal en pis chaque jour.

Une semaine… deux semaines…

Combien de personnes allaient encore mourir avant que l’Ariadne n’arrive pour les emmener ?

Debout dans une flaque de sang, avec des centaines de civils effrayés qui le regardaient avec gratitude et soulagement. Sunny n’avait pas de réponse.

error: Contenue protégé - World-Novel